Marc Serré, Paul Lefebvre, Stéphane Gauthier et Brian Bigger
Marc Serré, Paul Lefebvre, Stéphane Gauthier et Brian Bigger

Coup de main à la construction de la PdA et à l’employabilité

Julien Cayouette
Julien Cayouette
Le Voyageur
La Place des Arts, le Conseil de la Coopération de l’Ontario, Voilà et le Conseil scolaire public du Grand Nord de l’Ontario se partagent 2,4 millions $ du gouvernement fédéral pour divers projets de création d’emploi et d’opportunités économiques. Annoncés devant la Place des Arts encore en construction ce matin, les députés fédéraux espèrent que ces investissements appuieront la relance après la pandémie.

La Place des Arts reçoit le plus gros montant, soit 1,1 million $. L’argent s’ajoute au 12,5 millions $ consenti en 2017 pour la construction de l’édifice. Le président, Stéphane Gauthier, indique qu’une partie du montant servira à acheter de l’équipement pour faire de la boite noire un espace plus polyvalent et intéressant. 

L’autre partie du financement servira à éponger les couts supplémentaires entrainés par la construction en temps de pandémie. «C’est surtout des délais d’équipement. Beaucoup de matériel vient des États-Unis» explique le directeur de la PdA, Léo Therrien. La distanciation physique réduit aussi le nombre de travailleurs qui peuvent être sur le chantier en même temps. L’augmentation de la surveillance du chantier du centre-ville a aussi couté plus cher que prévu.

L’ouverture de la Place des Arts est encore prévue pour l’automne. Le directeur n’ose pas donner de date plus précise, de crainte que la pandémie force encore des modifications au calendrier. 

Stéphane Gauthier affirme que les sept organismes ont hâte d’emménager. «On se prépare», dit-il. Les organismes ont d’ailleurs déjà commencé à collaborer pour planifier comment ils allaient partager certains espaces. «Ça nous prépare à imaginer comment on va travailler ensemble… On est habitué à travailler ensemble, mais pas dans un même lieu tout le temps, constamment.»

Le président de la Place des Arts et directeur du Carrefour francophone, Stéphane Gauthier

Appui à l’emploi

Les trois autres montants appuient principalement l’entrepreneuriat et l’emploi dans diverses régions du Nord de l’Ontario.

Le Conseil scolaire public du Grand Nord de l’Ontario (CSPGNO) reçoit 105 395 $ pour aménager un espace pour le Centre de développement jeunesse, économique et communautaire de la Rivière des Français dans l’édifice de l’École de la Rivière-des-Français. Ils vont, par exemple, «avoir une entrée à eux, où les gens de la communauté pourront entrer sans passer à travers l’école», dit le directeur de l’éducation du CSPGNO, Marc Gauthier.

Le député fédéral de Nickel Belt, Marc Serré

Le conseil ne sera pas responsable du Centre, il ne fait qu’offrir l’espace pour celui-ci. En collaboration avec la Société économique de l’Ontario, ce sera un lieu d’échange, de service et de formation continue pour les entreprises et les travailleurs de la région. On espère freiner l’exode des jeunes par son entremise.

Le Conseil de la coopération de l’Ontario (CCO) reçoit 861 269 $ pour ouvrir un bureau à Thunder Bay. De là, l’organisme pourra appuyer la création de coopératives et d’entreprises sociales dans le Nord-Ouest de l’Ontario. Selon le gouvernement, à lui seul ce projet du CCO pourrait aider plus de 52 petites entreprises et créer ou maintenir 105 emplois.

L’entreprise de technologie éducative Voilà obtient 401 600 $ pour établir un nouveau bureau à Sudbury pour le développement de sa plateforme d’apprentissage et d’échange virtuelle pour l’entrepreneuriat et l’employabilité. L’entreprise prévoit embaucher une vingtaine d’employés dans la région. 

Le député fédéral de Sudbury, Paul Lefebvre.
Le maire du Grand Sudbury, Brian Bigger