Denys Tremblay est le troisième comparse qui prépare les images couvertures pour les épisodes de l’<em>Académie des cascades du quotidien</em>.
Denys Tremblay est le troisième comparse qui prépare les images couvertures pour les épisodes de l’<em>Académie des cascades du quotidien</em>.

Votre aventure dans votre jardin                                        

Julien Cayouette
Julien Cayouette
Le Voyageur
L’Académie des cascades du quotidien

Avec les balados de L’Académie des cascades du quotidien, Antoine Côté-Legault et Michel Laforge veulent changer la perspective des gestes anodins que l’on pose tous les jours. L’auditeur devient le protagoniste d’un «balado-théâtre dont vous êtes le héros» sans même quitter sa cuisine ou sa cour.

L’auteur et poète Antoine Côté-Legault, habitué du théâtre, s’est retrouvé sans spectateurs pendant la pandémie. Cet éloignement est devenu en fait une occasion de se rapprocher, «de créer une connexion directe, plus ou moins intime avec l’auditeur-auditrice».

Il a l’habitude, dit-il, de décortiquer la vie quotidienne. Un balado lui donnait une façon de partager ce trait de caractère. Il espère que ces premières expériences permettront aux «héros» de garder cette ouverture d’esprit pour le monde parallèle dans lequel il les invite. Qu’ils pourront trouver eux-mêmes de nouvelles cascades à réaliser entre leurs quatre murs. «Essayer de mettre un peu de lumière dans le quotidien des gens. C’est ni plus simple ni plus compliqué que ça», dit-il.

Dans le plus récent balado par exemple, il invite les auditeurs à voir d’une tout autre façon le simple geste d’allumer et de tenir une chandelle : «Il y a en toi, reflété dans tes yeux, cette force étincelle, allumeuse de feux crépitant et chaleureux. Cette force chalumeaux. Cette force torche capable d’attiser d’inquiétant et incontrôlable brasiers.»

Antoine Côté-Legault

En plus des paroles poétiques, il y a la musique et l’environnement sonore composés par Michel Laforge qui guide l’auditeur dans le voyage intérieur. Tout aussi important à l’expérience, ses créations enrobent «le héros» et l’aide à plonger tête première dans l’expérience. Le projet est d’ailleurs né d’une conversation entre lui et Antoine Côté-Legault.

L’un des défis était aussi de trouver des activités que tout le monde pourrait accomplir, pour lesquels ils auraient déjà les outils. «Que ce soit suffisamment clair et suffisamment flou pour que ça puisse se transposer dans la réalité de chacun chacune», précise l’auteur.

Il s’agit de la première expérience en baladodiffusion pour Antoine Côté-Legault. Une expérience enrichissante qu’il n’hésiterait pas à répéter. Surtout que les balados franco-ontariens sont rares. «Il y a vraiment une richesse du côté de la présence et de la chaleur. Juste avec la voix, il y a une chaleur et une proximité qui peut se créer quand même.»

Il y a en ce moment quatre balados disponibles à l’adresse soundcloud.com/antoine-c-t-legault. M. Côté-Legault a eu du financement du Conseil des Arts du Canada pour cinq épisodes. S’il y a une suite à L’Académie des cascades du quotidien, il essaiera peut-être d’emmener les gens un peu plus loin de leur maison.