Village de Noël Témiskaming, victime de son succès

Marc Dumont
Le Voyageur
Il sortira du centre-ville

Le Village Noël, qui attire environ 10 000 visiteurs au centre-ville de New Liskeard, se déplacera sur le terrain de la Foire d’automne pour son édition de 2021. Le Centre ARTEM vient de prendre la décision. «Après la première édition du Village de Noël en 2014, le conseil d’administration d’ARTEM en avait discuté», révèle la présidente Réjeanne Massie.

Le Village était resté au centre-ville de New Liskeard parce qu’il faisait partie des initiatives de revalorisation du centre-ville. Mais en 2019, lors de la dernière édition, l’achalandage du samedi avait été tel que le véhicule pour le transport des handicapés avait peine à circuler. Puis, certains commerçants se plaignaient de la fumée des feux et d’autres ne voulaient plus de kiosques devant leur vitrine. 

«La logistique est compliquée avec le Village de Noël au centre-ville. C’est un gros problème. Le placement des kiosques doit tenir compte des vitrines, des feux dans la rue, de l’électricité. Tu ne peux pas en mettre devant le Cénotaphe, l’hôtel et à l’intersection principale à cause du défilé du père Noël», explique Mme Massie. «La ville est bien contente du déplacement.» 

«Le Village était très étendu et des kiosques de la rue Armstrong avaient moins de fréquentations que ceux de la rue Whitewood. Ça pouvait faire loin de marcher dans le froid pour qui voulait tout voir.»

Installer le Village au centre-ville exigeait que l’équipe des travaux publics installe le Village en toute vitesse au cours de la nuit du mercredi. Kiosques, feux, propane, électricité et blocs de ciment pour fermer le site aux véhicules. Le samedi soir, le même branle de combat avait lieu pour tout défaire.

Déménager le Village au terrain de la Foire d’automne réduit la complexité de la logistique. «Ce sera plus facile de disposer les kiosques pour que ce soit un beau petit village.» Les kiosques seront disposés derrière l’édifice de curling. Il y aura un vrai tipi et des kiosques pour les Autochtones et les Métis. Le transport du bois pour les feux se fera avec des brouettes plutôt qu’en véhicule tout-terrain. 

Les jeux des enfants, exclusivement à l’extérieur cette année, seront installés dans l’enceinte pour les compétitions équestres. Les activités populaires — comme la tente des voyageurs, l’estrade pour les talents locaux et le lancer de la hache — seront dispersées de façon à attirer les gens au-delà des kiosques. «On espère installer des remorques de camions de transport pour réduire la rigueur d’un vent du sud.  Ça va être intéressant de voir si on va réussir à améliorer la circulation des visiteurs», dit Réjeanne Massie.

La 8e édition du Village de Noël aura lieu la dernière fin de semaine de novembre, soit une semaine plus tard que l’an dernier. «Il y aura des consignes sanitaires à observer : la population devrait être vaccinée, mais le port du masque sera obligatoire et chaque kiosque aura du gel antivirus. Ça ne posera pas de problèmes parce que les gens auront le gout à la fête», lance Mme Massie. 

Présentement, 24 des 32 kiosques sont déjà loués. Comme chaque année, le Village présente des éléments nouveaux : «Nous les annoncerons dans le programme quelques semaines avant la date», dévoile Mme Massie en laissant entendre que les visiteurs seront surpris. 

Réjeanne Massie