La nouvelle murale sera d’une largeur de 25 mètres (82 pieds) et d’une hauteur de quatre mètres (14 pieds).
La nouvelle murale sera d’une largeur de 25 mètres (82 pieds) et d’une hauteur de quatre mètres (14 pieds).

Un peu de couleur pour revitaliser le centre-ville

Éric Boutilier
Éric Boutilier
Le Voyageur
La directrice de la galerie WKP Kennedy aimerait bientôt aller de l’avant avec la création d’une murale qu’elle propose pour un mur de brique extérieur du Centre Capitol.

Alix Voz a une vision qui pourrait améliorer l’esthétique de son coin du centre-ville de North Bay en faisant la promotion d’un message d’inclusion à travers son art.

Mme Voz, qui attend toujours la permission de la ville avant de faire son premier coup de pinceau, croit qu’il serait temps de redécorer et de redynamiser cette section de la rue McIntyre, qui, pendant quelques années, a vu de nombreuses fermetures d’entreprises. Son œuvre, intitulé Vous avez votre place ici (You Belong Here), serait un outil dans l’ajout d’un peu de vie et de couleurs sur le mur d’un édifice quasi centenaire.

Cependant, avec l’arrivée imminente de la saison froide, elle espère que les dirigeants municipaux vont rendre leur décision prochainement.

«Je crois fortement dans l’art public et comment il influence une ville et [le développement] des communautés. Le concept est de se faire un chez vous dans votre communauté afin que les gens aient un sentiment d’appartenance et qu’ils savent qu’ils sont [membres] d’une plus grande communauté. Souvent, ils sentent comme s’il y a plein de choses qui arrivent autour d’eux, mais que ce n’est pas pour eux», reconnait Mme Voz.

«La murale sera une explosion de couleurs, poursuit-elle. Je ne voulais pas que ça soit comme des gens ou des figures, mais qu’elle soit plutôt universelle dans comment ça touche les gens. Ce sera de gros cristaux de couleurs qui vont exploser sur le fond du mur.»

«Je suis un peu sous des contraintes de temps, car les fonds qui vont m’aider à faire la murale [qui font partie d’un plus gros projet] doivent être dépensés par le mois de mars 2020. Ça parait loin, mais je ne pourrai pas faire la murale pendant l’hiver. Ce sera donc entre maintenant et lorsque la neige tombera.»

De l’art pour contrer le vandalisme

Mme Voz s’est inspirée de l’exemple de sa ville natale du Grand Sudbury pour développer une œuvre d’art dans sa communauté adoptive. L’artiste expérimentée a remarqué que, depuis plusieurs années, les murs peinturés au centre-ville de Sudbury agissent non seulement comme un outil d’embellissement, mais ils aident aussi à diminuer le vandalisme.

«J’ai pu voir l’impact des murales à Sudbury. Il y a un sens de fierté qui a changé comment les gens respectent leurs espaces [publics]. Pour le centre-ville de North Bay, on tente d’encourager les gens et les entrepreneurs à faire un effort pour que ça soit vivable et beau», croit-elle.


« Il faut créer cet espace pour les gens qui voudront venir passer du temps ici »
Alix Voz

«Il y a des études qui démontrent que le vandalisme se produit moins sur des murales. Présentement, il y a plein de graffitis sur ce mur, alors le but c’est de produire quelque chose de beau que les gens vont respecter et admirer. Si les vandales veulent faire leurs dégâts, au moins, ça fera partie de quelque chose de plus gros et de plus beau.»

La directrice de la galerie Kennedy va, entretemps, solliciter l’aide de bénévoles afin de réaliser sa première murale au centre-ville de North Bay.