Le balado Trip à trois est produit à Hearst.
Le balado Trip à trois est produit à Hearst.

Trip à trois : vers la saison 2

Andréanne Joly
Andréanne Joly

Le balado Trip à trois sera de retour. Forts d’une première saison de 10 épisodes, le trio hearstéen formé de Marc-André Longval, Yan Drolet et Claudine Gauvin prépare une deuxième saison, qui doit être en ligne dès la mi-septembre.

En entrevue avec Le Voyageur, Claudine Gauvin et Marc-André Longval avouent avoir hâte de se lancer. Le groupe est gonflé à bloc : «On est dans un petit village, on est à Hearst, rappelle Marc-André Longval. Chaque fois qu’on croise du monde en ville, on nous parle de notre podcast. Le monde a hâte de nous écouter.»

La première saison a été bien reçue, avec 4350 téléchargements (sur Podbean) pour l’ensemble des 10 épisodes. Certains auditeurs leur ont dit que l’écoute de leur podcast a l’effet d’une thérapie par le rire. «Ça fait chaud au cœur d’entendre ça des gens de la communauté, mais aussi de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick», rapporte Marc-André Longval.

L’équipe compte encore étendre son territoire. «Notre but, ce serait de taker over le Canada au complet!», lance en riant Claudine Gauvin.

Des visées nationales

Ces visées nationales passeront par les invités. Au printemps, le trio accueillait chaque semaine un invité ou deux. Souvent de Hearst, parfois de Winnipeg, où a habité le couple Gauvin-Longval. L’animatrice précise que des «fans favorites» pourraient revenir à l’antenne, mais que, cette année, Trip à trois ratissera plus large. «On veut représenter plus la francophonie partout au Canada. On veut donner de la visibilité aux petites communautés. C’est un atout pour tout le monde.»

«Il y a des personnes incroyables dans l’ombre, renchérit son partenaire. Et personne ne parle de ce qu’ils font dans les communautés.»

L’animateur cite en exemple le travail de son ami Jimmy Chabot, «fureteur nord-ontarien» chez Radio-Canada Ontario. «Il va rencontrer des personnes qui sont vraiment extraordinaires puis fait découvrir de nouvelles choses. C’est un peu ça que je veux faire», illustre-t-il.

Des épisodes resserrés

De la saison 1 à la saison 2, il y aura d’autres changements. Les épisodes, qui pouvaient s’étirer de 90 minutes à près de deux heures, seront resserrés à une heure, environ. «On a la parole facile, mais c’est du jus. Pas mal plus que je pensais, d’ailleurs», souligne le diplômé en journalisme de l’Université d’Ottawa et (comme son compère Yan Drolet) autrefois animateur à la radio communautaire locale.

Le trio compte aussi exploiter un tout nouveau champ : deux d’entre eux sont de nouveaux parents. «On a un autre talle de jokes à notre portée, dit en riant Marc-André Longval. Il va y en avoir des jokes de papa.»

Trip à trois est disponible sur Podbean, Spotify, et Apple Podcasts

Le balado Trip à trois est produit à Hearst.