Succès grandissant du Marathon de lecture

Le Salon du livre du Grand Sudbury a dévoilé que la participation au Marathon de lecture 2019 a presque doublé par rapport à l’édition de 2017.

L’organisme créé en 2004 tenait son assemblée générale annuelle le 16 décembre où elle a également présenté des résultats financiers positifs.

On serait porté à croire que les années sans salon du livre sont plus tranquilles, mais le Rapport annuel 2018-2019 du Salon du livre du Grand Sudbury laisse entrevoir le contraire. En tout, 95 auteurs et artistes de Sudbury, de l’Ontario, du Québec et d’ailleurs ont participé à une douzaine d’activités, comme les clubs de lecture. Au total, environ 341 personnes de plus ont participé aux activités du Salon.

Le Marathon de lecture en vedette

Le Marathon de lecture est présenté les années où il n’y a pas de salon du livre. Les écoles sont particulièrement sollicitées à y participer, mais le grand public également. On y comptabilise le nombre de minutes de lecture. Ainsi, de 2017 à 2019, le nombre de minutes est passé de 349 532 à 676 923.  

Une telle augmentation se reflète à tous les niveaux de l’activité : augmentation de 1361 à 2007 participants, de 51 à 94 groupes participants dans les écoles, de 22 à 46 classes.

Qui ont été les championnes de la lecture? Madison Roberts, en 5e année à l’École élémentaire Ste-Marie à Azilda, est la lectrice qui a accumulé le plus d’heures de lecture : 7000 à elle seule. Shawna Grisley, en 4e année à l’École Alliance St-Joseph de Chelmsford, est arrivée 2e avec 6527 heures.

Dix-huit familles ont également participé, accumulant 18 550 minutes de lectures. La famille Chartrand-Quesnelle en sort gagnante avec 3390 minutes.

Le rapport annuel fait état que les élèves et enseignants ont particulièrement apprécié la visite de l’équipe du Salon pour la remise des prix et des certificats. «C’était merveilleux. Ça valorise les enfants et motive la participation», souligne la directrice, Geneviève LeBlanc. C’était seulement la deuxième fois que l’équipe réalisait ces visites en trois éditions du marathon.

Santé financière

Exception faite du Conseil des arts de l’Ontario, tous les bailleurs de fonds du Salon ont augmenté leur financement, rapporte la directrice. Elle ajoute avoir aussi réalisé des économies sur le plan de la gestion, ce qui a créé un excédent de 26 198 $.

Ce surplus a permis d’éponger les manques à gagner des deux années précédentes et de consolider diverses réserves. Mme LeBlanc avait surtout l’objectif de mettre de côté un montant intéressant pour le déménagement dans leurs nouveaux bureaux de la Place des Arts — prévue en 2021 —, entre autres pour l’achat de mobilier.

Le Salon du livre du Grand Sudbury était également le détenteur des fonds accordés pour le Projet Manifeste de la Place des Arts. Il reste environ 6000 $ des 221 998 $ obtenus pour le projet et qui sera dépensé «pour un point de chute», annonce Mme LeBlanc.