Claudelle rencontre le serpent qui l’invite à s’évader, mais elle ne veut pas partir sans avoir capturé dans un bocal le rire de son père.
Claudelle rencontre le serpent qui l’invite à s’évader, mais elle ne veut pas partir sans avoir capturé dans un bocal le rire de son père.

Mon Petit Prince

Un classique utilisé pour parler de l’inévitabilité

On connait tous — plus ou moins en détail — l’histoire du Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry. Il ne faut surtout pas oublier de présenter cette histoire aux plus jeunes et c’est un peu ce que la pièce de théâtre pour enfant Mon Petit Prince veut faire, tout en abordant un thème difficile : le deuil. L’équipe de cette pièce sera au Théâtre du Nouvel-Ontario le 23 novembre.

Claudelle est une enfant enjouée. Elle collectionne toutes sortes de choses, comme les sortes de vents, aime par-dessus tout l’amour que ses parents se vouent l’un pour l’autre et son livre préféré, Le Petit Prince. Cependant, il y a un an, sa mère «est partie rejoindre les étoiles» et son père, pilote de brousse, ne semble pas savoir comment sortir de son grand chagrin. Claudelle se donne la mission de le faire rire à nouveau en utilisant les leçons que son livre préféré lui a enseignées.

Claudelle et son père dans la pièce Mon Petit Prince.

À travers ses aventures, elle rencontrera des personnages rappelant ceux du Petit Prince, comme un serpent et un renard, mais aussi une employée très stricte de la compagnie d’électricité!

Il n’est pas nécessaire de connaitre le livre avant de voir la pièce destinée aux enfants de 7 ans et plus, mais on encourage fortement enseignantes et parents d’au moins présenter des extraits et des personnages en vue de leur voyage au théâtre.

Comme si l’action se déroulait dans un livre, le décor utilise beaucoup le carton, le papier et les livres 3D (pop up) pour représenter l’univers imaginé par une enfant. Il n’y a que trois comédiens sur scène — Chantal Dupuis, Marie-Pier Lagacé et Marc-Antoine Marceau — pour interpréter les multiples personnages et manipuler les marionnettes que rencontre Claudelle.

Il y aura une seule représentation grand public de Mon Petit Prince, le 23 novembre à 14 h. Alors assurez-vous d’avoir vos billets à l’avance!

Comment aborder le deuil chez les enfants?

Chacun vit le deuil à sa façon. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de vivre la perte d’un être cher. Dans Mon Petit Prince , Claudelle choisie d’aider son père à traverser son deuil, de l’aider à retrouver le sourire.

Est-ce que de vivre des aventures ressemblant à celles de son livre préféré est la façon que l’enfant a choisie pour traverser son propre deuil? Peut-être que de voir son père retrouver le sourire lui permettra aussi de retrouver le sien. Il faudra assister à la représentation du 23 novembre pour le découvrir, mais ce serait là des réactions vraisemblables d’un enfant face à un deuil.

Un peu comme Claudelle décide elle-même de le faire dans la pièce, utiliser des jeux de rôles, des histoires ou des films qui évoquent la mort peuvent l’aider à s’exprimer et favoriser les échanges.

Ce sont souvent les parents qui ont la responsabilité d’aider les enfants à comprendre leurs émotions face à la disparition de leur père ou de leur mère. Puisque le parent survivant passe à travers les mêmes émotions, il ou elle ne doit pas avoir peur de les démontrer et de les exprimer. Ceci aidera l’enfant à comprendre que sa réaction est normale et qu’il n’est pas seul à la vivre.

Il ne faut donc pas éviter le sujet, il faut répondre à leur question ouvertement. Dire que papa «est parti» ou «qu’il s’est endormi pour toujours» risque de mêler l’enfant, qui pourrait s’attendre à ce qu’il revienne. Il faut par la même occasion leur faire comprendre que rien de ce qui se passe n’est de leur faute, car les enfants se demandent souvent s’ils sont responsables du décès ou s’ils vont eux-mêmes mourir.

La mort reste une notion abstraite pour les enfants, qui ne comprennent qu’elle est universelle et permanente que vers l’âge de huit ans. Mais ils en vivent tout de même les effets avant cet âge. Leur deuil peut se manifester par des pleurs, un manque d’intérêt, de l’anxiété, des maux de ventre, une régression, des troubles de comportement, des perturbations de l’appétit, des caprices et de l’agressivité, entre autres.

Club de lecture

Juste avant la représentation, à 13 h, le Salon du livre du Grand Sudbury tiendra une session de son Club de lecture jeunesse pour les 7 à 11 ans. Avec l’aide du comédien Éric Lapalme, les participants découvriront des extraits du livre Le Petit Prince avant la pièce.

Les enfants inscrits au Club de lecture et à cette activité pourront assister à la pièce gratuitement (billet du parent non inclus). Pour s’inscrire au Club de lecture, il faut contacter le Salon au 705-675-1149 ou direction@lesalondulivre.ca.