Il n’est jamais trop tard pour trouver sa passion

Éric Boutilier
Éric Boutilier
Le Voyageur

Lise King, une artiste multidisciplinaire, instructrice et entrepreneure, fête ses 13 ans en affaires. Cette franco-ontarienne d’East Ferris, qui a plus de trois décennies d’expérience dans le milieu des arts, est largement reconnue pour ses créations et son expertise.

Le parcours de Mme King a commencé lorsqu’elle a remporté une bourse d’études lors d’une compétition d’arts du Collège Sheridan en 8e année. Malgré qu’elle n’ait pas pu accepter l’offre — elle a été dissuadée à l’époque par ses proches —, une flamme s’est allumée en elle au début des années 1970.

Vers la fin du XXe siècle, Lise King a finalement décidé de faire le saut et de commencer à apprendre les techniques nécessaires pour devenir une créatrice d’œuvres professionnelles.

Au cours d’une période de six ans, elle a suivi des cours en art populaire, en peinture sur bois et en peinture acrylique. Elle a également monté un plan d’affaires avec son époux, Bob King, pour ouvrir une galerie d’art et un service de cadrage : King’s Framing and Art Gallery.

Avec les encouragements de son partenaire et de plusieurs artistes de la région, Lise King a surmonté sa gêne de partager sa passion pour les arts avec la communauté.

«Lorsqu’il [mon mari] a pris sa retraite [de la construction], il voulait faire autre chose. Il a essayé pendant trois ans de présenter mon art. C’est lui qui m’a fait sortir de l’ombre, car je pensais que je n’étais jamais assez bonne, raconte Mme King. L’artiste Clermont Duval m’a dit après trois ans, “tu sais que tu as [le talent]”, mais j’avais peur.»

Lise King a depuis connu un parcours remarquable. Elle a pris part à tout près d’une trentaine d’expositions artistiques et des images de ses œuvres ont été publiées dans des publications en Amérique du Nord.

Elle a également été membre de plusieurs associations et regroupements, dont le Bureau des regroupements des artistes visuels de l’Ontario (BRAVO), la Société de Pastel du Canada et l’Association de l’art du Nord de l’Ontario (NOAA).

Malgré ses nombreuses réussites, Mme King n’a jamais arrêté d’apprendre de nouvelles compétences artistiques.

«L’art c’est un voyage pour la vie. Comme toute autre carrière, il faut toujours rester à jour.»