Ryan Demers, au centre, mène un petit réchauffement avant le début de la répétition du 12 janvier.
Ryan Demers, au centre, mène un petit réchauffement avant le début de la répétition du 12 janvier.

Gym Tonic : Venez les voir suer

La 40e production communautaire du Théâtre du Nouvel-Ontario

Gym Tonic, la 40e production communautaire du Théâtre du Nouvel-Ontario (TNO), s’annonce comme un moment de détente et de rire à ne pas manquer au milieu de l’hiver. Surtout si vous voulez voir des gens suer en essayant de jouer la comédie tout en faisant de l’exercice.

La pièce suit Martine Laforce, jouée par Véronique Champoux, dont le mari est parti avec une fille beaucoup plus jeune. Elle entend une publicité à la radio annonçant une journée d’essai gratuite dans une salle d’entrainement et «décide d’aller au gym pour reprendre sa vie en main. […] Finalement, elle subit une grande transformation», dévoile le metteur en scène Ryan Demers, sans vouloir aller plus loin afin de ne pas dévoiler de secrets.

Si ce n’est pas tout le monde qui a perdu un conjoint ou une conjointe aux mains d’une flamme plus jeune — et plus en forme —, tous peuvent comprendre le type de deuil que vit le personnage principal. «C’est ça que j’aime, c’est pas juste le deuil d’une relation qui fait qu’on est dans un funk, on peut l’être à cause de plusieurs choses dans la vie. […] Comme un deuil d’emploi si on perd notre job, un deuil dans la famille, un bris d’amitié, etc.», précise le M. Demers.

Il avoue avoir principalement choisi la pièce «parce qu’elle est drôle», mais aussi parce qu’elle présente une façon de gérer l’anxiété qu’il a lui-même adoptée. «Je souffre d’anxiété et j’ai des tactiques pour dealer avec ça. Une de mes tactiques, c’est de courir. J’avais trouvé ça quand je faisais [la pièce du TNO] Rearview, j’avais commencé une bonne routine de gym, parce que quand je courrais, mon anxiété fondait.»

Il voulait aussi éviter les œuvres chargées d’un message politique. Entre l’élection fédérale canadienne et l’élection présidentielle américaine, «je voulais faire quelque chose où on pouvait rire, que ce soit vite pis qu’on oublie nos troubles pendant l’heure et demie qu’on passe ensemble». Il fait également référence à sa dernière mise en scène, Mambo Italiano en 2018, qui portait un message sérieux et plus personnel pour lui.

Comme une grande famille

La nature de la pièce a entrainé une période de préparation drôle et mouvementée avec le groupe de comédiens qui comprend plus de recrues que de vétérans.

On y verra les recrues Véronique Champoux, Nadia Simard, Mélodie Dubuc, Olivier Vanderbeken et Réginald Demers-Lafrenière. Les comédiens avec un peu plus d’expérience sont Marc Huneault et Maude Bourassa-Francœur.

«On est une famille. Je ne sais pas si c’est un don que j’ai, mais il me semble que tous les groupes avec qui je travaille, on forme un lien incroyablement fort. À partir de la 2e semaine, c’était déjà comme si on s’était fait des amis à vie. Et ils travaillent fort!»

Petit bonus pour le metteur en scène : il a le bonheur de diriger son mari. Réginald Demers-Lafrenière a voulu mieux connaitre ce que son époux fait dans la vie, «pourquoi il tripe». «Aussi pour rencontrer les gens de la communauté artistique, ceux avec qui je travaille, et comprendre un peu plus mon travail», ajoute le metteur en scène.

Les Boules de feu

Le gros défi de cette production, selon Ryan Demers, a été d’intégrer une personne différente dans chaque représentation. En effet, ils ont invité sept personnalités de la communauté francophone pour interpréter Boule de feu, un rôle silencieux, mais qui bouge beaucoup. Une nouvelle façon de recueillir les fonds qui permettent la production de la pièce communautaire.

«Il y a une répétition de consacrée par personne pour les intégrer dans le show. Ça ajoute un travail et de la nervosité pour ma part, parce que, chaque soir, le spectacle va certainement avoir un élément différent», explique M. Demers.

Les interprètes de Boule de feu sont, en ordre de date : Denis Bertrand, Yves Pelletier, Jean-Marc Spencer, Christian Pelletier, Karim Omri, Denis Constantineau et Marc Despatie.

Gym Tonic sera présenté à sept reprises entre le 23 janvier et le 1er février. Consultez l’horaire à la billetterie du TNO au 705-525-5606, poste 4, ou leTNO.ca.