Brain Freeze

Julien Cayouette
Julien Cayouette
Le Voyageur
Critique minute

Brain Freeze est un rare film québécois qui mélange humour /science-fiction / horreur. Le film ne se prend heureusement pas trop au sérieux, particulièrement avec la source du malheur qui frappe l’Île-aux-paons.

Sur cette ile, une entreprise sans scrupule utilise un nouvel engrais si efficace qu’il permet aux plus fortunés de continuer à jouer au golf sur un beau gazon vert… en plein hiver. Comme on peut s’y attendre, l’engrais à un effet secondaire peu désirable et transforme la majorité des habitants de l’ile en zombie.

Il y a une tentative de commentaire social en trame de fond. La catastrophe est provoquée par les gens riches qui ne pensent qu’à leur bonheur et ce sont eux les premiers affectés. La situation est suivie de près par un animateur de radio poubelle qui demande à ce que l’on bombarde l’ile pour que le virus n’en sorte pas.

Malheureusement, tous ces éléments ne culminent pas en un tout plus grand que l’ensemble de ses parties. Plusieurs idées tombent un peu à plat ou ne sont pas poussées assez loin. 

La raison de l’infection est originale, mais invraisemblable : pourquoi du gazon voudrait manger de la chair humaine? La fin tombe un peu à plat et est, pour le moins que l’on puisse dire, ironique.

Roy Dupuis tient l’un des rôles principaux. Il ne le porte pas sur ses épaules, il fait surtout acte de présence, mais c’est suffisant dans son cas pour être crédible. 

Brain Freeze est un exercice qui intriguera les plus curieux et amateur de ce genre