Acheter du jardin en hiver

Chris St-Pierre
Chris St-Pierre
Initiative de journalisme local - APF
Pour une première fois, la municipalité de Val Rita-Harty a tenu un marché des fermiers hivernal dans son centre communautaire nouvellement rénové, au plaisir de nombreux acheteurs.

Sept marchands locaux se sont déplacés de partout dans la région pour vendre une variété de viandes, de fruits, de légumes, de fromages et d'autres produits alors qu’il neigeait à l’extérieur. Ce premier évènement, tenu la fin de semaine dernière, a été si bien accueilli que les responsables envisagent déjà une deuxième édition.

La coordonnatrice communautaire et organisatrice du marché, Yanik Tremblay, avait un grand sourire lorsqu’elle a raconté son expérience dans le cadre de ce projet. La jeune dame a été agréablement surprise par l’intérêt du public.

«La communauté est tellement contente d’avoir quelque chose à faire, s’exclame-t-elle. Ça fait tellement longtemps qu’on n’a rien eu. Les gens sont heureux d’avoir des légumes en hiver. C’est comme si nous avions apporté le marché des fermiers de Kapuskasing à Val Rita.»

Elle estime qu’entre 200 et 300 personnes se sont déplacées pour venir faire leurs emplettes entre 10 h et 16 h le 1er février. Plus du tiers d’entre eux étaient sur place dès l’ouverture des portes.

Une idée à développer et à refaire

Mme Tremblay a fait équipe avec l’agent de développement économique Alain Robichaud pour mettre ce projet sur pied.

À l’aide d’un plan promotionnel efficace, Val Rita-Harty a pu rejoindre plusieurs milliers de personnes sur les réseaux sociaux et attirer les gens de l’extérieur en offrant des tables à quelques gros marchands, comme la Fromagerie Kapuskoise, Truly Northern et le Country Side Market de Val Gagné.

La coordonnatrice croit que les nombreux bons commentaires et l’achalandage justifient la tenue d’une autre édition du marché hivernal.


« Les gens m’approchent pour me dire “Yanik, il faut faire ça à chaque mois!” Chaque fin de semaine, les gens pourraient s’acheter des viandes, du fromage, des fruits et des légumes. »
Yanik Tremblay

Ce premier succès pourrait donc se transformer en tradition hivernale pour la municipalité, qui travaille depuis quelques années à diversifier sa communauté et son économie. Comme l’a dit Yanik Tremblay à la suite de son embauche en septembre 2019, elle souhaite maximiser l’utilisation du centre communautaire à des fins récréatives, sociales et d’activité physique.

Aucune date n’a pour le moment été confirmée pour le prochain marché hivernal.