FacebookTwitter
mercredi, 22 mai 2019 10:21

Aime, aime pas

Les Canadiens apprenaient récemment que notre régime de retraite gouvernemental, le Régime de pensions du Canada, a connu une croissance annuelle moyenne de plus de 11 % depuis 10 ans, ce qui porte ses actifs à plus de 392 milliards $. Voilà une nouvelle importante alors qu’un grand nombre de baby-boomers commencent à prendre leur retraite. Plus de 20 millions de travailleurs canadiens contribuent au régime national et s’attendent à retirer une pension lorsqu’ils prennent leur retraite. Les contributions ne sont pas assez élevées pour permettre des pensions vivables, mais, au moins, nous savons qu’elles sont bien investies et rapportent un maximum.

Félicitations à l’École secondaire catholique Thériault qui était l’hôte en fin de semaine de grandes retrouvailles de ses anciens afin de souligner son 50e anniversaire. Des centaines de finissants de partout au Canada ont participé aux évènements malgré une température peu clémente. Ils ont pu assister, entre autres, à un grand concert mettant en vedette deux anciennes de l’école, Céleste Lévis et Cindy Doire. Fondée à la fin des années 1960, à la suite de la décision du gouvernement de Bill Davis d’ouvrir des écoles secondaires de langue française, Thériault, comme on l’appelle communément, a formé des milliers de jeunes de Timmins qui sont aujourd’hui des leadeurs dans leur domaine.

Lors de sa participation au forum international sur les menaces terroristes véhiculées sur internet, le premier ministre Trudeau a déclaré que le Canada se joint à l’Appel à l’action de Christchurch. Cet engagement international prévoit un régime de surveillance accru afin de réduire les messages de haine et de violence sur les réseaux sociaux. Trudeau a aussi annoncé que le Canada adoptera aussi de sévères pénalités envers les individus et les compagnies qui continueraient de diffuser de tels messages. En ces temps où on peut voir tellement de merde sur le web, on ne peut qu’applaudir cette initiative.

Il ne faut vraiment pas connaitre la province pour fusionner les sept bureaux de santé publique du Nord-Est. C’est pourtant ce que le gouvernement Ford vient d’annoncer. Cette gang de Toronto vient de décréter que la population de Nipissing — et y ajoutant une partie de Renfrew —, Muskoka, Parry-Sound, Sudbury, Algoma, Timiskaming et Porcupine sera maintenant desservie par un seul bureau. On ne sait pas encore comment cette fusion sera réalisée, mais il est clair que le nouvel organisme devra avoir des bureaux satellites afin de dispenser les services nécessaires dans une si grande région. Si oui, la question demeure : où seront alors les fameuses épargnes qui obnubilent ce gouvernement? Sinon, le nord perd là un service essentiel «for the people».

Lu 378 fois
Réjean Grenier

Éditorialiste

Sudbury

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login