FacebookTwitter
vendredi, 12 avril 2019 09:00

Une année charnière pour une ville résiliente du Nord-Ouest

Écrit par 
Une année charnière pour une ville résiliente du Nord-Ouest Photo : Courtoisie
Marathon — La ville de Marathon fêtera bientôt son 75e anniversaire d’incorporation et s’apprête à accueillir plusieurs anciens résidents lors d’une semaine de célébrations prévue cet été. Cette municipalité située sur les rives du lac Supérieur a une histoire remarquable et une tradition de débrouillardise sur le plan de sa survie et de son économie.

«Built on paper, laced with gold» (Fondée sur le papier, entourée d’or), la devise municipale témoigne de la persévérance de cette communauté et de ses résidents. Malgré la fermeture éventuelle de son usine de pâte à papier en 2009, Marathon demeure toujours la plus grande municipalité à l’intérieur du corridor routier entre Sault-Ste-Marie et Thunder Bay.

«La ville fête 75 ans en tant que municipalité reconnue par la province. Nous avons débuté en tant que petit village et, malgré les pressions économiques que nous avons survécues, c’est quelque chose de remarquable de pouvoir dire que nous sommes toujours une communauté prospère», explique la greffière adjointe de la Ville de Marathon, Louise Lees.

«Je crois que Marathon a parcouru beaucoup de chemin en 75 ans. Entre autres, nous avons eu un véritable boum économique dans les années 1980 lorsque les prospecteurs miniers ont trouvé de l’or dans le secteur de Hemlo, et nous en bénéficions toujours aujourd’hui.»

Du 23 au 30 juin, Marathon présentera une variété d’activités pour souligner ce moment marquant dans l’histoire de Marathon. Les promoteurs ont déjà prévu une série de barbecues et de repas communautaires, une soirée de cinéma en plein air, une soirée de jeu-questionnaire, une exposition d’arts, une danse et une activité pour célébrer le 75e anniversaire de résidents à la bibliothèque municipale.

Un peu d’histoire

Marathon doit son existence au projet de construction du chemin de fer transcontinental. Fondée en 1881, la communauté de Peninsula (l’ancien nom de Marathon) avait une population d’un peu plus de 12 000 hommes et de 5 000 chevaux qui y ont vécu et travaillé au début du XXe siècle. Par contre, lorsque le projet de construction du Canadien Pacifique s’est achevé en 1935, la ville n’avait que 23 résidents et était menacée de disparition.

En 1944, le projet de construction d’une usine de pâte à papier de la compagnie canadienne Marathon Paper Mills redonne espoir à cette collectivité du nord-ouest et rapporte 2 500 travailleurs et leur famille dans la région. Pour rendre hommage à l’entreprise forestière, les dirigeants municipaux de l’époque ont changé le nom de la ville pour Marathon. Quelques décennies plus tard, la ville a été bénie d’une deuxième industrie grâce à des découvertes de gisements d’or en banlieue de la ville.

Quelques faits
  • La Ville de Marathon a une population de 3 273 résidents;
  • Marathon est une communauté désignée sous la Loi sur les services en français de l’Ontario;
  • Il y a deux écoles de langue française à Marathon : l’École élémentaire catholique Val-des-Bois du Conseil scolaire catholique de district catholique des Aurores boréales basé à Thunder Bay et l’École secondaire Cité-Supérieure du Conseil scolaire public du Grand Nord de l’Ontario basé à Sudbury;
  • Kris et Paul Wirtz sont deux patineurs artistiques de renommée natifs de Marathon.


Abonnez vous
Lu 658 fois Dernière modification le mardi, 09 avril 2019 22:00
Éric Boutilier

Correspondant

North Bay et Nipissing

Sports

eric.boutilier@levoyageur.ca

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login