FacebookTwitter
vendredi, 07 septembre 2018 09:00

Échoue encore, échoue mieux

Écrit par  Rachel Barber
La couverture du nouvel album de Mclean La couverture du nouvel album de Mclean Photos : Courtoisie
Sudbury — Dans le cadre du festival Up Here à Sudbury, Simon Jutras, alias Mclean, a lancé son deuxième album intitulé Une dernière fois, le 17 aout. Malgré la différence de thèmes, l’auteur-compositeur-interprète de Sudbury définit son nouvel album comme une meilleure version de son premier album, Sans l’abri d’un quand.

«Chaque fois que j’écris un album, j’essaie d’écrire le même album, mais de le faire mieux. C’est comme la citation de Samuel Beckett : “Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better”. C’est cette idée que dans l’art, il n’y a pas de succès défini, mais je pense que quand on a une idée assez fixe de qu’est-ce qu’on veut entendre, on essaie de rejoindre une sorte de but idéal», explique-t-il.

«C’est certain que si on parle juste au niveau musical, je dirais que le premier album est très introspectif et un peu plus triste. Cet album a quand même un genre d’introspection, mais il veut faire danser pendant qu’on réfléchit à la vie.»

Une dernière fois comprend 11 extraits avec des styles variant entre le funk et des mélodies plus intimes. Selon Mclean, le thème principal de l’album est le jumelage de voyages à des destinations géographiques et de voyages dans l’imaginaire.

«Il y a des voyages dans certaines chansons, comme MakeMake et 4000 milles qui sont vraiment un mélange entre un voyage géographique et un voyage imaginaire. J’ai vraiment essayé de tisser ces deux idées, le mouvement physique et le mouvement psychique et, selon moi, c’est la musique qui peut réaliser ce saut-là», indique l’artiste.

Depuis le début de sa carrière d’artistique solo, l’auteur-compositeur-interprète a eu l’occasion de participer à plusieurs formations et concours qui l’ont aidé à développer sa musique et sa carrière. En 2013, l’artiste a participé au concours Ontario Pop (qui a été remplacé par Rond Point), où il a mérité le prix Petite Vallée en écriture. En 2015, il a participé à l’émission JAM TFO, une émission de télévision qui mettait en vedette de jeunes auteurs-compositeurs-interprètes franco-ontariens et qui lui a permis de faire une prestation aux FrancoFolies de Montréal la même année.

«Je pense que dans l’industrie musicale au Canada, il y a beaucoup de différentes opportunités qui donnent des petites poussées aux artistes. J’ai été chanceux de pouvoir profiter de certaines d’entre elles», souligne-t-il.


Simon Jutras, alias Mclean Malgré qu’il avoue que la situation ait changé considérablement depuis son enfance, M. Jutras croit que le fait de vivre dans le Nord de l’Ontario a eu un impact sur plusieurs aspects de sa carrière musicale.

«C’est certain que d’où tu viens détermine beaucoup de choses. Ça détermine premièrement ma culture, puis ça détermine mes influences. Je suis né dans les années 1990, donc l’internet n’était pas encore disponible partout. Les barrières géographiques ne vont peut-être avoir aucun impact dans l’avenir, mais il y en avait quand j’étais jeune. Je pense qu’il y a peut-être un élément d’isolation qui vient avec venir d’une ville froide minière du Nord», croit l’artiste.

Mclean prévoit faire une tournée dans quelques villes canadiennes afin de partager les pièces musicales de son nouvel album. Une dernière fois est disponible sur les plateformes numériques et des copies physiques peuvent être commandées sur son site web : mcleanlove.com.

Abonnez vous
Lu 557 fois Dernière modification le mardi, 04 septembre 2018 15:04

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login