Imprimer cette page
jeudi, 23 août 2018 11:09

L’histoire franco-ontarienne racontée à travers des cartes numériques

Écrit par  Coralie Kienge
Le jeu de cartes produit par Gordon Harris sur l’histoire du Canada et des Franco-Ontariens. Le jeu de cartes produit par Gordon Harris sur l’histoire du Canada et des Franco-Ontariens. Photos : Coralie Kienge
Sudbury — Raconter l’histoire franco-ontarienne par le biais de cartes, de jeux de cartes et de vidéos faciles à accéder avec un téléphone intelligent, permettre aux générations futures de connaitre leur histoire, tel est l’objectif des créations de Gordon Harris.

«Il y a un grand intérêt pour ces cartes dans la communauté francophone. [Au] Salon du livre du Grand Sudbury, une personne sur cinq a acheté une carte. C’est même possible de les diviser et de les vendre [commercialement]», affirme leur créateur.

«Je connais l’importance de l’histoire. L’histoire est la nôtre et je veux que les futures générations puissent avoir des ressources disponibles pour connaitre le progrès de leur histoire. Par exemple, j’aimerais mettre en valeur l’histoire des travailleurs, le progrès social, etc. Je retiens les faits historiques et les explique par des cartes faciles à accéder et à comprendre», explique l’ancien enseignant d’histoire.

Parmi les jeux de cartes disponibles avec une ligne du temps, il y a une édition de l’histoire canadienne et une autre des Franco-Ontariens. Les deux contiennent des codes numériques qui peuvent être balayés par un téléphone intelligent. Les premières copies des cartes ont été imprimées en 2010 et M. Gordon affirme en avoir vendu 6000 copies depuis.

En 2019, M. Harris compte créer une nouvelle édition qui sera plus axée sur l’aspect numérique et en y ajoutant des liens vers les organismes concernés ainsi que des vidéos de différents récits, comme celui du drapeau franco-ontarien.


Gordon Harris présente sa ligne du temps de l’histoire franco-ontarienne.

Le passé garant de l’avenir

Gordon Harris croit que ces cartes sont des bonnes ressources adaptées au monde numérique actuel et qui peuvent être utilisées dans les salles de classe pour l’apprentissage de l’histoire à travers le jeu. Il compte contacter les écoles au mois de septembre pour leur présenter les possibilités de son produit.

Dans un avenir rapproché, il compte ajouter des cartes et créer des jeux éducatifs racontant les histoires des femmes, des autochtones, de la Colombie-Britannique, de l’Acadie, du Québec, des auteurs et musiciens canadiens, des décisions du gouvernement du Canada, etc., tous en français et en anglais.

Il a travaillé en collaboration avec l’ACFO du grand Sudbury, le Centre for arts et plusieurs autres organismes.

Franco-Ontarien d’adoption

Originaire de Toronto, Gordon Harris est arrivé à Sudbury il y a 20 ans pour un contrat de travail de 2 ans. Arrivé à Sudbury avec toute sa famille, il y a découvert des gens qui avaient une autre mentalité et des hivers comme il n’en avait jamais vu à Toronto.

Pour s’intégrer à la société bilingue sudburoise, Gordon Harris s’est inscrit au Collège Boréal pour y apprendre le français en 2006. Il trouvait le progrès trop lent avec un seul cours par semaine, alors il a demandé de suivre un cours de 3 heures chaque jour pour une période de 2 mois.

Il a commencé à s’intéresser à l’histoire franco-ontarienne en 2009. «J’ai trouvé l’histoire franco-ontarienne très intéressante, mais j’ai remarqué qu’elle était moins racontée et qu’il y avait un manque de ressources. Étant cartographe, j’ai voulu créer quelque chose de nouveau, de visuel. C’est ainsi qu’il m’est venu l’idée de créer une première vision des chronologies pour célébrer l’histoire des Franco-Ontariens à travers des cartes ainsi que des jeux de cartes».

Abonnez vous
Lu 1823 fois Dernière modification le jeudi, 23 août 2018 11:16