FacebookTwitter
vendredi, 15 décembre 2017 11:09

Perspectives économique 2018 : Première expérience en français

Écrit par 
Perspectives économique 2018 : Première expérience en français Photo : Julien Cayouette et Courtoisie
Grand Sudbury — L’économie canadienne est en excellente santé selon le vice-président sénior et chef économiste de la Banque Scotia, Jean-François Perreault. La croissance de 3 % de l’économie en 2017 représente le double de ce qui avait été anticipé. Cependant, l’incertitude causée par la renégociation de l’ALÉNA continuera à ralentir les investissements.

La Chambre de commerce du Grand Sudbury a tenu sa présentation annuelle sur les perspectives économiques le 7 décembre. La nouveauté de cette année : une table ronde en français a précédé celle en anglais. Un peu plus d’une vingtaine de francophones s’y est présentée pour écouter l’analyse du conférencier.

Le directeur de la Caisse populaire Voyageurs, Jean-Marc Spencer, est l’un des instigateurs de cette séance en français et il espère qu’il y en aura d’autres, toujours en collaboration avec la Chambre de commerce. Lui et d’autres ont voulu recréer une occasion pour les entrepreneurs et financiers francophones de se rencontrer, ce qui est plus rare depuis que le Regroupement des gens d’affaires francophones a cessé ses activités.

«Je me suis dit qu’au lieu de recréer quelque chose qui [risque de ne pas durer], pourquoi ne pas approcher la Chambre de commerce» et ainsi profiter des outils qu’ils ont déjà en place, rapporte M. Spencer. L’organisme s’est montré prudent, mais intéressé. Le bilinguise de M. Perreault a permis de faire un premier essai.

Un bilan sera fait dans quelques semaines afin de déterminer si d’autres évènements spécifiquement francophones seront organisés. M. Spencer croit que le nombre de participants a été suffisant pour justifier la poursuite des activités et les commentaires qu’il a reçus sont positifs.

«Nous aimerions en faire trois ou quatre par année. Lorsqu’ils reçoivent un invité bilingue, il suffit d’ajouter un volet francophone», avance-t-il.

Plus de peur que de risque

«On voit plus d’obstacles à l’élimination de l’ALÉNA qu’à sa continuité», note M. Perreault dans son bilan. Selon la Banque Scotia, les paroles du président américain Donald Trump créent certainement un climat où il est risqué de se faire des investissements à l’étranger, mais qui a peu de chance de se concrétiser.

Donald Trump parle fort, mais il n’a pas le contrôle sur l’économie américaine et les négociations. Au congrès et parmi les entreprises, il y a beaucoup plus de partisans du libre-échange.

«Si on oublie ce risque, les taux d’intérêt au Canada sont très bas» et, malgré cela, la Banque du Canada augmentera probablement son taux directeur de seulement 0,5 % au cours de la prochaine année, selon M. Perreault. Le niveau d’endettement des ménages canadiens est vu comme un risque à la santé économique du pays si un changement trop rapide des taux d’intérêt survient.

Parmi ses autres prédications, M. Perreault avance une croissance de l’économie canadienne de 2,5 %. Les entreprises du pays sont en bonne santé financière, mais la présente capacité de croissance au pays est limitée en raison de plusieurs facteurs, comme le manque de main-d’œuvre dans certains domaines.

Le dollar canadien prendra également très peu de valeur par rapport à celui de nos voisins du sud et restera autour des 0,80 $.

En réponse à une question de l’auditoire, M. Perrault a affirmé que la hausse du salaire minimum à 14 $ en 2018 et à 15 $ en 2019 allait avoir un impact négatif sur la compétitivité de l’Ontario. Même si ce qu’il appelle une «tentative de redistribution des revenues des entreprises» est souhaitable, elle aurait dû être implantée plus graduellement.

Finalement, en raison des inventaires élevés de nickel au niveau mondial, le prix du métal largement exploité dans la région ne connaitra pas une grande remontée et devrait terminer l’année 2018 à environ 5,50 $ la livre — il se situe présentement autour de 4,92 $.

Lu 2835 fois Dernière modification le vendredi, 15 décembre 2017 11:21
Julien Cayouette

Directeur de l'information

705-673-3377, poste 6209 ou sans frais : 1-866-926-3997

levoyageur@levoyageur.ca

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login