FacebookTwitter
mercredi, 01 février 2017 06:00

Croisade des temps modernes

Quel weekend de fou! Ça a commencé vendredi après-midi lorsque le président américain a promulgué une directive interdisant l’entrée aux États-Unis pour les ressortissants de sept pays principalement musulmans. Ça s’est terminé dimanche soir par une tuerie dans une mosquée de Québec. C’est le retour des croisades en réponse au jihad des dernières années. Le tout exacerbé par des technologies qui répandent ces atrocités à la vitesse de la lumière, suscitant la haine comme jamais auparavant.

Ce qu’on sait : Le nouveau président américain est un fou narcissique, qui s’est fait élire en mobilisant les plus bas instincts du peuple américain. Maintenant l’homme le plus puissant du monde — c’est ce que les Américains croient encore — croit donc avoir toute la légitimité pour mettre en œuvre ses promesses d’exclusion et de haine.

Le problème est qu’il n’est pas très intelligent. Prenons par exemple la liste des pays ciblés par son ordre d’exclusion. Aucun des sept pays qu’il a probablement tirés d’un chapeau n’a fourni de terroristes sur le sol américain. Par contre, les pays qui ont envoyé des tueurs aux États-Unis, entre autres l’Arabie Saoudite, la Jordanie et le Pakistan, ne sont pas sur la liste. Peut-être parce que les entreprises du président y font des affaires. Quel cynisme!

La façon dont il a promulgué l’interdiction de séjour n’est vraiment pas très intelligente non plus. Sans préavis, sans directives sur son application, il a jeté de nombreux voyageurs, les administrations aéroportuaires, les pays concernés ainsi que les pays alliés dans un chaos total. À moins que ce ne soit son but? Quelle méchanceté!

Quant à la tuerie de Québec, au moment où j’écris ces lignes — lundi midi — on ne connait pas encore les motivations de son auteur. Les autorités ont dévoilé le nom du suspect — un nom qui semble canadien-français pure laine —, mais on ne comprend pas encore ce qui a déclenché sa folie. Il est cependant déjà clair qu’en s’attaquant à des fidèles dans une mosquée, il s’en est pris à la religion musulmane. Par ce fait, il semble avoir été chamboulé par le discours anti-islamiste qui prend racine chez certains leadeurs du monde occidental.

Ils n’ont peut-être pas tiré sur la gâchette, mais il est clair que les responsables de cette croisade du XXIe siècle sont les leadeurs de la droite anti-islamiste, anti-immigration, les Trump, Le Pen, Farage, Wilders, Akesson et autres politiciens sans foi ni loi. Ils sont en train de déclencher un mouvement de revanche qui, jusqu’à récemment n’avait pas prise en Occident. Ils rabaissent nos démocraties au rang des parias. Et plusieurs les suivent.

En tentant de comprendre cette trajectoire incompréhensible, certains mots me viennent à l’esprit : politiciens sans scrupules, propagande, fous de Dieu, faibles d’esprit. Tous ces mots s’appliquent à ceux qui tentent de jeter notre monde dans le chaos. Et nous, les gens de bonne volonté, n’avons pour contrer cette folie que des mots comme vérité, espoir, altruisme et amour. Des mots que les fous ne comprennent pas. Pourquoi est-ce que je me sens désavantagé?

Lu 1937 fois Dernière modification le mardi, 31 janvier 2017 16:48
Réjean Grenier

Éditorialiste

Sudbury

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login