FacebookTwitter
mardi, 13 janvier 2015 09:17

Monument de la Francophonie à Hearst : un pas de plus

Écrit par 
Un premier Monument de la Francophonie pour le Grand Nord Un premier Monument de la Francophonie pour le Grand Nord Andréanne Joly

Hearst — À Hearst, l'installation d'un monument de la Francophonie se matérialise peu à peu. La semaine dernière, après plusieurs mois de discussion, le conseil municipal a cédé une partie de l'espace vert adjacent à l'hôtel de ville pour aménager un parc des cultures. Le comité doit maintenant penser à la conception du site et, selon la maquette proposée, lancer une campagne de financement.

Mais tout demeure à fixer : «On veut mettre en valeur la culture franco-ontarienne, mais on parle aussi d'un parc des cultures. À Hearst, il y a eu des Slovaques, des Finlandais, les autochtones qui ont contribué au développement de notre communauté», indique le président des Amis de la Francophonie de Hearst, Fabien Hébert. Les groupes visés pourront prendre part à la conception du projet, s'ils l'entendent. La seule préoccupation du comité, c'est que le tout soit harmonieux.

Le comité souhaite l'inauguration du parc en cette année du 400e anniversaire de présence française en Ontario, pour le Jour des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes, le 25 septembre, il doit passer rapidement en mode conception et financement.

Lorsque ce drapeau géant sera hissé, il s'agira du seul Monument de la Francophonie au nord de Sudbury, qui en compte deux – un au Collège Sacré-Cœur et un au Collège Boréal, tous deux inaugurés en 2008. Ottawa en a huit et on en trouve cinq dans les villages de l'Est ontarien.

Pour en savoir plus, consultez Le Voyageur du 14 décembre.

Abonnez vous

Lu 2244 fois Dernière modification le mardi, 13 janvier 2015 09:25
Andréanne Joly

Correspondante

Kapuskasing

andreanne.joly@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login