FacebookTwitter
mercredi, 24 juillet 2013 08:52

Découvrir la culture autochtone par diverses activités authentiques

Écrit par 
Le son du tambour ajoute une ambiance festive aux journées autochtones tenues au centre-ville de Timmins. Le son du tambour ajoute une ambiance festive aux journées autochtones tenues au centre-ville de Timmins. Photo : Émilie Deschênes

Timmins — Trois journées ont été dédiées aux citoyens d’origine autochtone au Parc urbain la semaine dernière. L’an dernier, une seule journée n’a pas suffi pour couvrir tous les volets souhaités. Étant donné la grande demande, on a fait l’ajout de deux journées au programme de cette année. «La demande était là. C’est qu’il y a tellement d’organismes et de groupes qu’on ne connait pas et qu’on ne sait pas ce qu’ils représentent, donc aujourd’hui ils sont représentés ici et on constate qu’il existe des services de santé, des organismes culturels pour eux, etc., explique Rémi Boileau, membre du conseil d’administration de l’Association des marchands du centre-ville de Timmins. Il y a des gens qui viennent de Fort Albany et de Kashechewan, et ils ne savent pas où se trouvent les organismes s’ils ont besoin d’aide.» De nombreux kiosques étaient installés sur l’avenue Third afin de promouvoir une gamme de services mise à leur disposition à Timmins. Un tipi a été érigé au centre-ville les 17, 18 et 19 juillet à l’occasion des trois journées culturelles autochtones. Diverses activités authentiques et spirituelles ont allié simplicité, beauté et fraternité. «Pour eux, c’est une grande fête et pour nous, ça nous aide à découvrir qui ils sont. En ce moment, ils font différents cris. Pour nous, c’est différent, c’est beau», indique M. Boileau. Ils étaient trois individus à exprimer leurs talents en poussant des cris au centre-ville. La compétition visait entre autres à déterminer lequel d’entre eux possédait les meilleures compétences pour imiter le cri du huard. Willy Matat, coordonnateur du Parc urbain, a reçu de nombreux applaudissements. «Aujourd’hui, c’est plutôt l’aspect de leurs traditions qu’on met en valeur. C’est aussi une occasion pour nous de découvrir leurs coutumes. Même que je parlais avec quelqu’un et je lui demandais de me parler en cri. C’est quelque chose à découvrir, poursuit-il. Les trois jours qu’on organise ouvrent des portes; on peut dialoguer. De plus, on connait le passé, comment on les a traités, donc aujourd’hui c’est de tourner la page et d’avancer avec les Premières Nations. Moi, je participe parce que ça me fait découvrir quelque chose que je ne connaissais pas auparavant.» Selon M. Boileau, on cherche à intégrer davantage les gens d’origine autochtone dans nos communautés. «On veut qu’ils se sentent plus acceptés par la société», conclut-il.

Lu 1381 fois Dernière modification le mercredi, 24 juillet 2013 09:05
Émilie Deschênes

Correspondante

Timmins

emilie@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Reconstruire la fierté des francophones de Sault-Ste-Marie
    Reconstruire la fierté des francophones de Sault-Ste-Marie Sault-Ste-Marie — Le Centre francophone de Sault-Ste-Marie (CFSSM) veut remettre l’accent sur la langue française dans cette ville de 75 000 résidents et tenter de rehausser la fierté de s’afficher parmi la communauté franco-ontarienne. L’organisme s’est fixé des objectifs clairs…
    Ecrit le mercredi, 19 septembre 2018 13:08
  • Deux anciens maires s’affrontent à Markstay-Warren
    Deux anciens maires s’affrontent à Markstay-Warren Markstay-Warren — Les électeurs de Markstay-Warren devront choisir entre deux candidats expérimentés le mois prochain pour choisir leur nouveau maire. Le maire sortant, Steve Salonin, veut privilégier la remise à neuf de plusieurs infrastructures routières de sa communauté tandis que…
    Ecrit le jeudi, 13 septembre 2018 16:16
  • Quand la maladie devient le centre d’une vie
    Quand la maladie devient le centre d’une vie Sudbury — Même si l’objectif a été atteint dans la campagne GoFundMe à son nom, Véronique Charbonneau n’en est pas à la fin de son combat contre la douleur chronique. Nous avons eu la chance de la contacter lors d’une…
    Ecrit le mercredi, 12 septembre 2018 13:00
  • Élections municipales à Mattawan et Papineau-Cameron
    Élections municipales à Mattawan et Papineau-Cameron Papineau-Cameron — Le maire du Canton de Papineau-Cameron, Robert Corriveau, tentera de convaincre les électeurs de lui confier un huitième et dernier mandat à la tête de cette communauté à la porte d’entrée du Nord de l’Ontario. Une seule autre…
    Ecrit le jeudi, 06 septembre 2018 18:31
  • Créer son emploi d’été
    Créer son emploi d’été Sudbury — Quatre jeunes francophones ont reçu l’aide du Centre régional des affaires (CRA) de Sudbury afin de démarrer et exploiter une petite entreprise au cours de l’été par l’entremise du programme Entreprise d’été de l’Ontario. Chacun a reçu une…
    Ecrit le jeudi, 06 septembre 2018 15:19
  • Changement de nom et dévoilement de la programmation du festival du conte de Sudbury
    Changement de nom et dévoilement de la programmation du festival du conte de Sudbury Sudbury — La deuxième édition du festival de contes de Sudbury portera un nouveau nom inspiré par le titre de la collection de livres publiée par le père Germain Lemieux : le festival Les Vieux m’ont conté. Du 9 au 14 octobre,…
    Ecrit le mercredi, 05 septembre 2018 14:00
  • Une rentrée incertaine à l’Université de Sudbury?
    Une rentrée incertaine à l’Université de Sudbury? Sudbury — Les négociations entre l’Université de Sudbury et l’Association des professeures et professeurs de l’Université Laurentienne (APPUL) sont arrêtées depuis le mois de juillet. Le syndicat rapporte que des progrès importants avaient été réalisés avant l’ajournement pour le mois…
    Ecrit le vendredi, 31 août 2018 12:35

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login