FacebookTwitter
dimanche, 02 novembre 2014 07:02

Médias sociaux et politique municipale

Écrit par 

Kapuskasing — Alors qu’ils étaient très visibles, au cours du gala de la Chambre de commerce, les jeunes semblent absents de la scène politique municipale. Le nouveau conseil de Kapuskasing est composé de sept hommes, et le plus jeune à 48 ans. Et moins d’un tiers de la population – 31 % – a contribué à leur élection.

L'absence de course à la mairie, occupée par acclamation pour la deuxième fois par Alan Spacek, y est certainement pour cause. La greffière Barbara Major, responsable de la tenue des élections à la Ville, croit qu’il s’agisse aussi d’un reflet de la satisfaction de la population par rapport au présent conseil municipal.

Mais dans le cas de Kapuskasing, cette «absence d'enjeux» s’est résulté en campagne muette. En effet, outre quelques lettres envoyées dans le journal local, aucune vitrine n'a permis de mieux connaitre les candidats, leurs préoccupations, leur expérience ou leurs intérêts. Le maire Spacek rapporte que quelques conseillers ont circulé de porte-à-porte.

Même, les médias sociaux, alternatives gratuites à la publicité et moins exigeantes en temps que la sollicitation directe, n’ont pas été mis à contribution, alors qu’à Moonbeam et Val Rita-Harty, les électeurs ont eu l’occasion de suivre certains candidats via leur page Facebook.

Barb Major indique que la présence municipale dans Facebook et Twitter doit s’accroitre dans les prochains mois. Elle entend aussi se pencher sur la question des taux de participation, notamment sur celui des jeunes.

Pour connaître les résultats des élections dans le Nord-Est, cliquez ici. Pour lire l'article dan sa version complète, consultez Le Voyageur du 5 novembre.

Abonnez vous

Lu 1498 fois Dernière modification le dimanche, 02 novembre 2014 07:11
Andréanne Joly

Correspondante

Kapuskasing

andreanne.joly@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login