FacebookTwitter
lundi, 16 juin 2014 08:48

Élections provinciales : De toutes les couleurs dans le Nord

Écrit par 

Nord Ontarien — Jeudi dernier, les Ontariens se sont exprimés et ont élu un gouvernement libéral majoritaire qui sera mené par la première ministre Kathlynn Wynne. Les libéraux occuperont désormais 59 des 107 sièges à l'Assemblée législative. Les progressistes-conservateurs auront 27 députés et les néo-démocrates 21. À la dissolution de l'Assemblée avant le lancement de la campagne électorale, le parti de Mme Wynne formait un gouvernement minoritaire avec 48 députés. Les progressistes-conservateurs en comptaient 37, soit 10 de plus qu’aujourd’hui, et les néo-démocrates 21, tout comme en 2014. Voici un bref résumé des résultats dans les circonscriptions du Nord de l'Ontario :

Algoma-Manitoulin

Dans la circonscription d'Algoma-Manitoulin, le candidat du Nouveau Parti démocratique (NPD), Michael Mantha, aura droit à un deuxième mandat. Il a récolté plus d’appui qu’aux dernières élections. Le Parti libéral (PL) a continué à perdre du terrain dans cette circonscription, et ce, malgré l’expérience du dernier candidat, Craig Hughson.

Nickel Belt

Dans cette circonscription, la néo-démocrate France Gélinas a de nouveau été élue, ce qui la mène à entreprendre un troisième mandat en tant que députée provinciale. Le pourcentage final de votes pour le NPD étant de 62,7 %, elle l’emporte avec environ 40 % de plus que James Tregonning, du Parti libéral. Mme Gélinas l'avait d’ailleurs remporté en 2011 avec un peu plus de 54 % des votes.

Nipissing

Dans Nipissing, le candidat du Parti progressiste-conservateur (PC), Vic Fedeli, a été réélu pour un deuxième mandat même s'il n'a obtenu que 42 % des voix, un déclin de 8 % comparativement aux élections de 2011. Avec la démission de son chef Tim Hudak, M. Fedeli pourrait décider de se présenter à la course au leadership de son parti prochainement.

Sault-Ste-Marie

Dans cette circonscription, le libéral et ministre des Richesses naturelles depuis février 2013, David Orazietti, a été réélu avec un pourcentage encore plus élevé qu’en 2011. Il a récolté 58,5 % des voix. Le NPD, de nouveau représenté par Celia Ross, a reculé d'un pas si on compare le résultat de cette année, 25,5 %, avec celui de 2011, 30,83 %. On observe un écart de 9 879 voix entre le libéral et le néo-démocrate.

Sudbury

Dans la circonscription de Sudbury, le candidat néo-démocrate Joe Cimino, un conseiller municipal, a réussi à renverser le libéral Andrew Olivier dans un des châteaux forts libéraux, Sudbury étant représenté par un libéral depuis 1995. Dès les premiers moments de la campagne, la lutte s'annonçait serrée entre libéraux et néo-démocrates, mais ces derniers ont réussi à surpasser les libéraux par 980 voix. M. Cimino a récolté 42,2 % des suffrages. Il est à noter que lors des élections de 2011, les libéraux, avec Rick Bartollucci, avaient conservé leur siège avec une mince majorité de 500 voix.

Thunder Bay

Dans cette vaste circonscription du Nord-Ouest, le ministre libéral Michael Gravelle, élu pour la première fois en 1995, a gagné des appuis au détriment des néo-démocrates — mais surtout des conservateurs — par rapport aux élections de 2011. Il a obtenu 15 500 voix, contre 8 100 pour le néo-démocrate Andrew Foulds, un conseiller municipal de Thunder Bay.

Timiskaming-Cochrane

John Vanthof, du NPD, a à nouveau gagné la course dans cette circonscription avec 55 % des voix, s'apprêtant ainsi à entreprendre son deuxième mandat. Notons que M. Vanthof a remporté le scrutin à 50 % lors des dernières élections. Les libéraux et les conservateurs ont mené une course serrée entre eux avec respectivement 23,1 % et 17,5 % des voix.

Timmins-Baie-James

Dans cette immense circonscription qui s'étend au nord jusqu'à la baie d'Hudson, le leader parlementaire du NPD, Gilles Bisson, entreprend un septième mandat consécutif après avoir été réélu 51,2 % des votes. En 2011, Al Spacek, du Parti conservateur, avait livré une chaude lutte à M. Bisson en récoltant près de 37 % des voix. Le conseiller municipal de Timmins, Steve Black, qui représentait les conservateurs cette année, a terminé en troisième position avec 22,6 %. L'écart s'est donc rétréci entre les conservateurs et les libéraux comparativement aux élections précédentes. Avec 366 votes de plus que M. Black, la libérale Sylvie Fontaine, de Hearst, qui a terminé avec 24,2 % des voix, a presque réussi à doubler le résultat qu’avait obtenu Leonard Rickard en 2011 (12,37 %).

Quelques notes

Notons que dans les huit circonscriptions du Nord, le Parti vert a gagné de nombreux appuis, doublant parfois les résultats obtenus lors des dernières élections générales. En 2011, aucun candidat n’avait atteint la barre des 1 000 voix, pour une moyenne de 620 appuis. Jeudi dernier, ce parti a obtenu en moyenne 780 voix. Soulignons que les Nord-Ontariens, comme c'est d'ailleurs souvent le cas, n'ont pas suivi la tendance provinciale (une majorité libérale) en élisant cinq néo-démocrates, deux libéraux et un progressiste-conservateur. Seule la circonscription de Sudbury a changé d'allégeance en optant pour un candidat d'un parti différent qu'en 2011. À travers la province, 52,1 % des Ontariens ayant le droit de vote se sont présentés aux urnes, comparativement à 48,2 % en 2011.
Lu 1685 fois Dernière modification le lundi, 16 juin 2014 08:54
La voix du Nord

info@lavoixdunord.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login