FacebookTwitter
jeudi, 12 juin 2014 09:20

L’heure du choix : France Gélinas dans Nickel Belt, Andrew Olivier dans Sudbury

Demain, le jeudi 12 juin, les électeurs ontariens voteront pour un nouveau gouvernement. Dans les circonscriptions de Nickel Belt et de Sudbury, les choix sont difficiles. Nous avons vécu de bonnes campagnes menées par des candidats crédibles et de qualité. Mais il faut bien choisir.

Par souci de transparence, je dois dire ici que je fais, à contrat, de la révision et de la réécriture en français pour une société qui a été embauchée par la campagne libérale à Sudbury. Cependant, je n’ai participé activement à la planification ou au déroulement d’aucune campagne.

Dans Nickel Belt, nous avons vu la députée néo-démocrate sortante, France Gélinas, lancer sa campagne dès les premiers jours. Elle a tout de suite pris la tête du peloton. Ses opposants, le conservateur Marck Blay, le libéral James Tregonning et la candidate du Parti vert Heather K. Dahlstrom, ont mené des campagnes moins visibles. Il faut dire qu’ils avaient du fil à retordre pour déloger une députée populaire qui représente une dynastie néo-démocrate représentant Nickel Belt depuis plus de 43 ans.

Sur la présence du français dans la campagne — pour moi, c’est toujours un critère important qui dénote le respect que les candidats ont pour nous — , je dois dire que les candidats Gélinas et Tregonning ont été remarquables.

Il me semble cependant que France Gélinas a bien représenté sa circonscription depuis son élection, qu’elle a mené la meilleure campagne et qu’elle appuie les dossiers francophones. Pour ces raisons, je voterais pour Mme Gélinas dans Nickel Belt.

Dans Sudbury, la lutte est beaucoup plus chaude. Les candidats néo-démocrate et conservateur, Joe Cimino et Paula Peroni, se préparaient à cette campagne depuis des mois. Tous deux ont l’expérience des campagnes électorales, Mme Peroni s’étant présentée lors du dernier scrutin et M. Cimino en tant que conseiller municipal. Les libéraux ont mis du temps à choisir Andrew Olivier comme candidat et la candidate du Parti vert, Casey Lalonde, est une néophyte en politique.

Dès le départ, les sondages ont indiqué que la lutte à Sudbury se ferait entre MM. Cimino et Olivier. Et encore aujourd’hui, les sondages ont raison. Ces candidats sont presque nez à nez. Fort de son expérience au conseil municipal, M. Cimino a mené une campagne vigoureuse mais sage, se limitant souvent à répéter le credo néo-démocrate provincial : finir l’élargissement de la route 69, éliminer la taxe provinciale sur les factures d’électricité, augmenter les impôts des grandes sociétés, etc.

Le libéral Andrew Olivier, lui, a plutôt misé sur l’audace. Sa campagne, menée en grande partie par des jeunes, a mené le débat. Il a bien sûr tablé lui aussi sur les promesses contenues dans le dernier budget libéral, comme le prolongement de la promenade Maley et l’élargissement de la route 69, mais il a aussi présenté de nouvelles initiatives telles que la construction d’un nouveau centre récréatif au centre-ville de Sudbury.

Pour ce qui est de la présence du français dans la campagne, il est clair que M. Olivier sort gagnant. Il est le seul à parler français et à se dire Franco-Ontarien, et son matériel publicitaire — communiqués, site internet, dépliants — est bilingue. Pour les autres, c’est très inégal et même complètement manquant chez les conservateurs.

J’ai voté par anticipation la semaine dernière. Pour toutes ces raisons, j’ai voté pour M. Olivier.

Réjean Grenier, éditorialiste invité

Lu 1999 fois Dernière modification le jeudi, 12 juin 2014 09:22
La voix du Nord

info@lavoixdunord.ca

Actualité du Nord

  • Une Franco-Ontarienne de Timmins est Miss Northern Ontario
    Une Franco-Ontarienne de Timmins est Miss Northern Ontario Sudbury et Timmins — Valérie Demers de Timmins, Miss South Porcupine, sort grande gagnante du concours Miss North Ontario Regional Canada Pageant 2019 qui a été présenté à Sudbury du 9 au 11 mai. Mme Demers n’est pas la seule Franco-Ontarienne…
    Ecrit le lundi, 13 mai 2019 10:10
  • Quelle est la différence entre une IP et une IA?
    Quelle est la différence entre une IP et une IA? Le médecin est loin d’être le seul professionnel de la santé qui peut vous soigner. En raison d’une pénurie de médecins il y a quelques années, le système de santé de l’Ontario a fait une plus grande place aux divers…
    Ecrit le mercredi, 08 mai 2019 15:45
  • Une femme de Timmins à la tête du futur Centre de santé
    Une femme de Timmins à la tête du futur Centre de santé Timmins — Le futur Centre de santé communautaire de Timmins a trouvé sa première directrice générale en la personne de Julie Béchard. Elle entrera en fonction le 21 mai. Mme Béchard est la directrice générale et fondatrice du Centre Passerelle…
    Ecrit le mercredi, 08 mai 2019 11:46
  • La Place des Arts a trouvé son premier directeur général
    La Place des Arts a trouvé son premier directeur général Sudbury — Léo Therrien a été choisi comme directeur général fondateur de la Place des Arts du Grand Sudbury. M. Therrien quittera donc la direction de la Maison McCulloch, qu’il dirige depuis 20 ans, et prendra les rênes de l’organisme le 15 mai.…
    Ecrit le mardi, 07 mai 2019 10:00
  • 100 ans de présence francophone à Kirkland Lake
    100 ans de présence francophone à Kirkland Lake Kirkland Lake — Les élèves et le personnel de l’École secondaire catholique Jean-Vanier ont présenté une soirée de reconnaissance des fondateurs francophones qui se sont installés à Kirkland Lake au début du XXe siècle. Dans le cadre du 100e anniversaire de la…
    Ecrit le jeudi, 02 mai 2019 13:00
  • Il y a plus de théâtre en français que l'on pense
    Il y a plus de théâtre en français que l'on pense Sudbury — L’École secondaire catholique l’Essor de Tecumseh repart du Festival Théâtre action en milieu scolaire (FTAMS) avec le prix Première ligne pour le meilleur texte pour leur pièce Au-delà du cadre. Cependant, le jury a tenu à remettre une…
    Ecrit le mardi, 30 avril 2019 15:44
  • Une jeune franco-ontarienne regagne son souffle
    Une jeune franco-ontarienne regagne son souffle Bonfield et North Bay — Natalie Daoust, une jeune femme de 24 ans qui demeurait à Bonfield jusqu’à tout récemment, commence tranquillement à regagner ses forces à la suite d’une greffe des deux poumons. Souffrant de problèmes pulmonaires depuis quelques années,…
    Ecrit le mercredi, 24 avril 2019 14:00

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login