FacebookTwitter
jeudi, 22 mai 2014 09:32

Une cure de rajeunissement pour les statues du parc Schumacher

Écrit par 
Une cure de rajeunissement pour les statues du parc Schumacher Photo : Émilie Deschênes

Timmins — Le petit parc de Schumacher, situé sur la promenade Costello, a subi une transformation grâce à Tyler Fauvelle, le même artiste qui a conçu les trois statues de bronze érigées au Musée de Timmins depuis 2012.

Le parc de Schumacher est composé d’un monument et de deux statues historiques, celle des hommes bâtisseurs Sandy McIntyre et Frederick Schumacher. À la suite d’actes de vandalisme, ce lieu avait perdu beaucoup de valeur.

«Je pense que [la statue de]Sandy McIntyre n’y est plus depuis au moins cinq ans, déclare Guy Lamarche, directeur du secteur du tourisme, des évènements spéciaux et des communications de la Ville de Timmins. La statue était placée dans la cour de l’entrepôt du service d’entretien et chaque fois que j’allais voir les gens de l’entretien, j’étais curieux de savoir quand on remettrait en place la statue. […] Ça m’achalait de savoir qu’on avait un morceau de notre histoire en entrepôt dans une cour et que personne ne s’en occupait. C’est important de partager notre héritage avec les visiteurs et les résidents.»

Après toutes ces années, le temps est venu de redonner vie au parc et de remettre en relief deux grands pionniers. L’artiste Tyler Fauvelle a été en mesure d’achever les travaux de réfection des statues une semaine avant les retrouvailles de Schumacher, un évènement où plus de 300 personnes étaient attendues la fin de semaine dernière. «Nous sommes très excités du fait que tout le monde revienne à la maison pour cette réunion, déclare la conseillère municipale de Timmins, Noella Rinaldo. Je suis ravie que la remise à neuf de ces statues ait été accomplie à temps pour la réunion.»

Contrairement à la statue de M. McIntyre, celle de M. Schumacher était restée bien en place au centre du parc. «Il y avait du dommage en raison du vandalisme et de l’usure normale. Le chapeau était brisé, il y avait plusieurs trous sur la pièce et le métal était très mince à certains endroits», explique M. Fauvelle. Une fois réparée et renforcée, la statue a dû être entièrement sablée et patinée de nouveau. «L’idée de base était aussi de se défaire de l’oxydation verte», ajoute-t-il.

La réfection de la statue de M. McIntyre lui tenait à cœur, surtout après avoir fait la rencontre de la famille McIntyre en 2012 à l’occasion du dévoilement des trois statues de bronze au Musée de Timmins. «Je me souviens encore de la caresse que j’ai eue de la famille McIntyre et des larmes qui ont été versées. Alors, ce n’était pas trop difficile pour moi d’y mettre de l’effort et d’essayer de remettre à neuf la sculpture du mieux que je pouvais, voire essayer de la remettre comme elle l’était originalement et la solidifier davantage.»

Pour M. Fauvelle, ce travail de soudage de métaux minutieux différait de son travail habituel. «C’est un peu différent du moulage de bronze que je fais habituellement», affirme-t-il.

Ce dernier mentionne que la statue de M. McIntyre était en piètre état lorsqu’on lui a attribué le projet. «Il manquait des doigts. Trois doigts ont dû être refaits, remoulés, réappliqués. Les supports de fixation étaient complètement démantelés et détruits, dit-il. À cause de l’étrange position dans laquelle se tient la statue, j’ai dû renforcer du mieux que possible les supports […] et patiner la pièce. C’était un long processus.»

Après y avoir mis tout son cœur et son âme dans la réfection de ces œuvres d’art, M. Fauvelle espère que la communauté traitera ces monuments historiques avec respect.

Abonnez vous

Lu 1876 fois
Émilie Deschênes

Correspondante

Timmins

emilie@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login