FacebookTwitter
mercredi, 10 juillet 2013 10:27

Inauguration de la base de ballons stratosphériques à Timmins

Écrit par 
Inauguration de la base de ballons stratosphériques à Timmins Photo : Émilie Deschênes

Timmins —Le 13 juin était un grand jour pour la ville de Timmins alors qu’on procédait à l’ouverture officielle de la base de ballons stratosphériques à l’aéroport Victor M. Power. Tel que l’a si bien dit le maire, Tom Laughren, «le ciel n’est plus la limite pour Timmins». Ce projet est le fruit d’un partenariat international dans le cadre duquel l’Agence spatiale canadienne (ASC) et Centre national d’études spatiales de la France (CNÉS) enverront jusqu’à 150 scientifiques et ingénieurs à Timmins pour des affectations de cinq mois ou plus sur une période de dix ans. «En août, on lancera deux ballons qui permettront de qualifier tous nos systèmes en vol et de faire un tout petit peu de science aussi, mais on aura surtout, en 2014, une grande campagne scientifique avec presque une dizaine de gros ballons, explique Vincent Dubourg, chef du projet de ballons pour le CNÉS. L’équipe reviendra autour du 10-12 août en fonction des vents en altitude puisque nos ballons volent très haut. Ils volent à entre 20 et 40 kilomètres d’altitude.»

Les retombées économiques

«Aujourd’hui, c’est une journée spéciale pour notre municipalité et nos résidents, affirme le maire de Timmins, Tom Laughren. C’est quelque chose d’important non seulement pour Timmins, mais pour le Nord de l’Ontario, l’Ontario et le Canada. Cette base de lancement de ballons stratosphériques à l’aéroport est une importante source de développement économique. Ce partenariat international donnera aux ingénieurs et aux scientifiques Canadiens et internationaux accès à des vols réguliers et fréquents de ballons stratosphériques. Les campagnes de vols représenteront d’importantes retombées économiques à Timmins en accueillant un grand nombre de scientifiques et de techniciens dans notre ville. Ces campagnes serviront à étudier une vaste gamme de domaines scientifiques, y compris l’astronomie, l’observation de la Terre et les sciences atmosphériques. Et ces agences spatiales feront appel aux entreprises locales pour faire l’acquisition de biens et services.» Le maire souligne que la phase de construction des installations a permis d’embaucher de nombreux ouvriers de la région. Cette base ouvre la porte à une nouvelle industrie non traditionnelle à Timmins. «Qui aurait cru qu’une ville fondée sur des richesses naturelles travaillerait un jour en partenariat avec l’ASC sur un projet de ballons stratosphériques?»,

L’hospitalité de Timmins

«Nous sommes très heureux d’avoir trouvé à Timmins des gens aussi motivés qui ont su s’engager à notre côté pour construire ce site de lancement parce que ce n’était pas si simple. Il y avait beaucoup de choses à faire et il y avait des spécifications précises à respecter. On a pu avoir ça en un temps record, en moins d’un an. On n’y croyait presque pas. […] Il y a de très bons échanges et une très bonne dynamique d’équipe», indique Vincent Dubourg.

L’impact du projet

Timmins constitue le site d’étude en latitude moyenne. Deux types de phénomènes seront à l’étude, dont la physique et la chimie de l’atmosphère. «On mesure les composantes de l’atmosphère telles que l’ozone, donc on étudie l’évolution de la couche d’ozone. C’est un domaine très important, les gaz à effets de serre aussi», de dire M. Dubourg, qui ajoute qu’un projet de grande envergure attend les scientifiques. «On peut également apporter des télescopes à bord de nos ballons. Lorsqu’on fait voler un télescope au-dessus des couches denses de l’atmosphère, on peut faire de très bonnes observations», ajoute-t-il. Il poursuit en disant que l’équipe française est heureuse d’entamer ce projet et souligne que la collaboration avec le Canada est très agréable et très efficace. «Chaque partie apporte sa contribution, explique le chef de projet. Le CNÉS apporte son savoir-faire dans le domaine des ballons et va offrir des opportunités de vols pour les étudiants scientifiques canadiens. Le Canada, de son coté, fournit un site de lancement aux latitudes moyennes.» Tuan Huynh, directeur du développement de l’ingénierie pour l’ASC, a énuméré tous les importants partenaires dans ce projet. Parmi ceux-ci, mentionnons la Ville de Timmins, dont Joe Torlone, qui a joué un rôle essentiel, ainsi que le CNÉS. «Le programme de ballons stratosphérique permettra de développer la relève canadienne», de dire M. Torlone.

L’appui de FedNor

Le ministre responsable de FedNor, Tony Clement, était présent lors de l’ouverture officielle de cette installation de premier plan. «Le gouvernement [de Stephen] Harper est fier d’appuyer l’établissement, dans la ville de Timmins, de la seule base pour ballons de moyenne latitude au monde. Cette installation constitue une excellente occasion de forger des alliances internationales pouvant mener à des percées scientifiques», dit-il. Un investissement de 1,2 million $ du gouvernement du Canada, accordé par l’intermédiaire de FedNor, a appuyé la construction de la base et l’achat d’équipement spécialisé pour l’installation.

Science Timmins joue un rôle

«Il y a déjà deux ans qu’on se prépare et qu’on travaille en collaboration avec la Ville de Timmins et qu’on rencontre des gens de l’ASC et du CNÉS de la France. Mais là, c’est vrai! On voit que l’édifice est construit. Quand nous sommes venus l’an dernier il n’y avait rien! C’était juste un champ. Science Timmins va lancer des ballons radiosondes avant le lancement du gros ballon afin de s’assurer que la température, les vents et les conditions météorologiques soient idéaux pour le lancement, donc on a un rôle actif à jouer. C’est excitant», explique Lorraine Cantin, vice-présidente de Science Timmins. On veut lancer un concours aux jeunes, probablement du secondaire, qui voudraient préparer une expérience qui pourrait être placée dans un des ballons. Je pense que c’est important que les gens réalisent ce qui se passe à Timmins.»

Lu 2257 fois Dernière modification le mercredi, 10 juillet 2013 10:30
Émilie Deschênes

Correspondante

Timmins

emilie@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Fermeture de la paroisse de L’Annonciation
    Fermeture de la paroisse de L’Annonciation Sudbury — Certains paroissiens de L’Annonciation sont toujours indécis quant à la paroisse qu’ils fréquenteront après la fermeture de leur paroisse le 29 juillet. Le 3 juin, le diocèse de Sault-Ste-Marie annonçait l’intégration de cette paroisse créée en 1953 à la paroisse…
    Ecrit le mercredi, 17 juillet 2019 09:40
  • Départ des Filles de la Sagesse
    Départ des Filles de la Sagesse Sudbury — La congrégation religieuse des Filles de la Sagesse a définitivement quitté le diocèse de Sault-Ste-Marie en juin. Les deux sœurs membres qui demeuraient à Sudbury ont pris leur retraite et ont maintenant élu résidence à la maison mère…
    Ecrit le mardi, 16 juillet 2019 10:29
  • Bientôt à la recherche de pouces verts
    Bientôt à la recherche de pouces verts Opasatika — Une nouvelle ferme agricole hydroponique commence à prendre de la verdure dans les anciens locaux de la ferme Curé Noël à Opasatika. Le projet du propriétaire de Truly Northern, Stéphane Lanteigne, et son partenaire, Jeremy Gillanders, pourrait ouvrir…
    Ecrit le jeudi, 11 juillet 2019 10:34
  • La communauté répond à l’appel du CIFS
    La communauté répond à l’appel du CIFS Sudbury — Le Contact interculturel francophone de Sudbury (CIFS) continue sa reconstruction et le niveau d’optimisme de ses dirigeants semble être à son plus haut niveau depuis plusieurs années. Des démarches ont entre autres déjà été entreprises auprès du gouvernement…
    Ecrit le jeudi, 11 juillet 2019 10:11
  • Un affrontement amical pour le bien des enfants
    Un affrontement amical pour le bien des enfants Sudbury — Le quatrième affrontement entre les joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) et les médecins du Grand Sudbury aura lieu le 11 aout à 14 h à l’aréna de Sudbury. Les profits du match seront remis à la Fondation…
    Ecrit le mercredi, 10 juillet 2019 17:09
  • 22e Semaine de la Fierté
    22e Semaine de la Fierté Sudbury — La 22e Semaine de la Fierté de Sudbury aura lieu du 8 au 14 juillet. Encore cette année, le nombre d’activités semble s’être multiplié avec des discussions, des ateliers d’art, des spectacles, du yoga, un match de roller derby et…
    Ecrit le jeudi, 04 juillet 2019 09:54
  • Une année historique pour l’École secondaire catholique Ste-Marie
    Une année historique pour l’École secondaire catholique Ste-Marie New Liskeard — L’École secondaire catholique Ste-Marie de New Liskeard fêtera bientôt sa cinquantième année d’existence. Du 2 au 4 aout, les anciens Apollos vont se rassembler à l’école et ailleurs dans la communauté pour prendre part aux célébrations du…
    Ecrit le mercredi, 03 juillet 2019 14:05

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login