FacebookTwitter
mercredi, 06 mars 2019 14:34

Gamètes : L’amitié au féminin

Écrit par 
Gamètes : L’amitié au féminin Photo : Jérôme Leclerc
Sudbury — Coïncidence ou non? Le Théâtre du Nouvel-Ontario présente une pièce aux thèmes très féminins la fin de semaine de la Journée internationale de la femme. Gamètes met en scène deux amies qui se posent des questions sur leur amitié et ce que ça signifie de s’accomplir en tant que femme. Sujets sérieux, mais traités avec humour.

Lou (Milva Ménard) et Aude (Dominique Leclerc) sont amies depuis la garderie. Les spectateurs les rencontrent au moment où Aude apprend que l’enfant qui grandit dans son ventre sera trisomique. Avant même de l’annoncer à son conjoint, elle court directement chez sa meilleure amie. Pendant qu’Aude se demande si elle doit le garder — et pourquoi —, Lou lui conseille fortement de se faire avorter.

L’histoire de la grossesse n’était qu’un point de départ pour l’autrice Rebecca Déraspe afin d’aborder divers sujets propres aux femmes. L’objectif avoué était plutôt de parler de l’accomplissement au féminin. Mais à mesure que le travail d’écriture avançait, c’est la question de l’amitié au féminin qui a pris le dessus et, selon les commentaires reçus au fil du temps, «ce que les spectateurs reçoivent beaucoup plus, c’est vraiment l’histoire de l’amitié entre femmes».

«Ce qui est féministe dans la pièce, c’est cette amitié. C’est de dire que cette solidarité elle est plus forte que tout», ajoute l’autrice. «On dit souvent que les femmes sont dont compétitives l’une contre l’autre et blablabla. J’avais envie de dire “non, on se tient”.»

Tout en se disant féministe, Mme Déraspe avoue toujours craindre d’écrire sur le sujet parce que ça peut facilement devenir une pente glissante. Elle a tout de même voulu explorer les aspects du féminisme qui lui parlaient le plus, dont le rapport à la maternité. Par exemple, ce sont encore les femmes qui, en majorité, prennent le plus long congé parental.

Est-ce que la pièce peut aider les hommes à mieux comprendre les femmes? «Je ne sais pas! Mais une chose est sure, c’est qu’ils ne sont pas du tout exclus des questionnements. Ça peut les aider à comprendre le combat, ou avoir envie d’y participer», répond candidement Mme Déraspe.

Les femmes au théâtre

Au moment où la pièce a été présentée au début 2017, le mouvement Femmes pour l’équité en théâtre (FET) gagnait du momentum à Montréal. Ce mouvement, toujours en marche et dont Mme Dérapse fait partie, dénonce la sous-représentation des femmes dans les postes créatifs clés du milieu théâtral, comme autrice et à la direction artistique, par exemple.

«C’est juste de dire “on s’en rend pas compte, mais c’est ça qui se passe”, lance-t-elle. Je ne crois pas qu’il y a un seul homme qui se dit consciemment “ce n’est pas bon ce que les femmes écrivent”.»

Après des analyses statistiques, il n’y avait qu’à faire de la conscientisation et Mme Dérapse croit que l’impact des actions entreprises par FET est déjà apparent dans le milieu avec de plus en plus de pièces produites par des femmes dans les programmations des théâtres montréalais. Elle fait remarquer que le problème n’est évidemment pas concentré qu’au Québec, ni seulement au théâtre.

On sent peut-être moins ce déséquilibre à Sudbury par contre, puisque la direction artistique du TNO a plus souvent été entre les mains de femme, et c’est le cas depuis 2004.

Gamètes est une production de la compagnie Les Biches pensives avec une mise en scène de Sophie Cadieux. Elle sera présentée du 7 au 9 mars au TNO.

Si vous allez voir la pièce le 8 mars, restez après la représentation. En plus de la causerie du vendredi avec les comédiennes et la metteuse en scène, la poète officielle du Grand Sudbury, Chloé LaDuchesse, livrera un nouveau texte et la soirée se poursuivra avec de la musique exclusivement féminine présentée par Claudine Gagné.

Abonnez vous
Lu 1752 fois Dernière modification le mercredi, 06 mars 2019 14:48
Julien Cayouette

Directeur de l'information

705-673-3377, poste 6209 ou sans frais : 1-866-926-3997

levoyageur@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Une Franco-Ontarienne de Timmins est Miss Northern Ontario
    Une Franco-Ontarienne de Timmins est Miss Northern Ontario Sudbury et Timmins — Valérie Demers de Timmins, Miss South Porcupine, sort grande gagnante du concours Miss North Ontario Regional Canada Pageant 2019 qui a été présenté à Sudbury du 9 au 11 mai. Mme Demers n’est pas la seule Franco-Ontarienne…
    Ecrit le lundi, 13 mai 2019 10:10
  • Quelle est la différence entre une IP et une IA?
    Quelle est la différence entre une IP et une IA? Le médecin est loin d’être le seul professionnel de la santé qui peut vous soigner. En raison d’une pénurie de médecins il y a quelques années, le système de santé de l’Ontario a fait une plus grande place aux divers…
    Ecrit le mercredi, 08 mai 2019 15:45
  • Une femme de Timmins à la tête du futur Centre de santé
    Une femme de Timmins à la tête du futur Centre de santé Timmins — Le futur Centre de santé communautaire de Timmins a trouvé sa première directrice générale en la personne de Julie Béchard. Elle entrera en fonction le 21 mai. Mme Béchard est la directrice générale et fondatrice du Centre Passerelle…
    Ecrit le mercredi, 08 mai 2019 11:46
  • La Place des Arts a trouvé son premier directeur général
    La Place des Arts a trouvé son premier directeur général Sudbury — Léo Therrien a été choisi comme directeur général fondateur de la Place des Arts du Grand Sudbury. M. Therrien quittera donc la direction de la Maison McCulloch, qu’il dirige depuis 20 ans, et prendra les rênes de l’organisme le 15 mai.…
    Ecrit le mardi, 07 mai 2019 10:00
  • 100 ans de présence francophone à Kirkland Lake
    100 ans de présence francophone à Kirkland Lake Kirkland Lake — Les élèves et le personnel de l’École secondaire catholique Jean-Vanier ont présenté une soirée de reconnaissance des fondateurs francophones qui se sont installés à Kirkland Lake au début du XXe siècle. Dans le cadre du 100e anniversaire de la…
    Ecrit le jeudi, 02 mai 2019 13:00
  • Il y a plus de théâtre en français que l'on pense
    Il y a plus de théâtre en français que l'on pense Sudbury — L’École secondaire catholique l’Essor de Tecumseh repart du Festival Théâtre action en milieu scolaire (FTAMS) avec le prix Première ligne pour le meilleur texte pour leur pièce Au-delà du cadre. Cependant, le jury a tenu à remettre une…
    Ecrit le mardi, 30 avril 2019 15:44
  • Une jeune franco-ontarienne regagne son souffle
    Une jeune franco-ontarienne regagne son souffle Bonfield et North Bay — Natalie Daoust, une jeune femme de 24 ans qui demeurait à Bonfield jusqu’à tout récemment, commence tranquillement à regagner ses forces à la suite d’une greffe des deux poumons. Souffrant de problèmes pulmonaires depuis quelques années,…
    Ecrit le mercredi, 24 avril 2019 14:00

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login