FacebookTwitter
mercredi, 30 avril 2014 13:52

Festival de musique : record navrant, expérience stimulante

Écrit par 
Christiane Leblanc est une adepte du Festival de musique. Christiane Leblanc est une adepte du Festival de musique. Photo : Andréanne Joly

Kapuskasing — Le Festival de musique de Kapuskasing tenait sa 44e édition, au cours de la dernière semaine. L’évènement aura attiré un peu plus de 60 participants en 185 inscriptions. Ces jeunes musiciens et mélomanes présentaient les pièces du conservatoire en chant, piano et flute.

Il s’agit d’un record navrant pour la présidente du comité organisateur, Louise Fortin, engagée auprès du Festival depuis 34 ans. À la première édition, en 1971, le Festival avait recueilli 400 inscriptions. «Dans les années 1990, les meilleures années, on avait 900 inscriptions, trois juges spécialisés et on avait deux semaines de festival, deux salles.»

Est-ce là signe d’une perte de culture générale? Pour Louise Fortin, oui. « Avant, il y avait le plusieurs chorales dans les écoles et les communautés et des harmonies dans les écoles secondaires. Beaucoup d’enfants suivaient des cours de piano, de chant, d’instrument en leçons privées. Ce n’est plus le cas», plaide-t-elle. La tendance est généralisée, croit-elle : «La culture/musique pop domine maintenant. Les gens sont de moins en moins exposés à d’autres genres.»

Chose certaine, l’amour de la musique et le plaisir de la scène est perceptible chez les participants. «C’est gênant, il y a beaucoup de gens qu’on ne connait pas qui regardent», dit Simon Dubosq, 8 ans, avec un sourire tant gêné qu’enthousiaste. Sheldon Dubé, un élève de jardin qui a présenté Au clair de la lune, a réussi à surmonter sa nervosité en chantant sa partition tout en jouant.

Abonnez vous

Lu 1804 fois Dernière modification le jeudi, 01 mai 2014 09:00
Andréanne Joly

Correspondante

Kapuskasing

andreanne.joly@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login