FacebookTwitter
mercredi, 13 février 2019 09:00

Les secrets des bureaucrates

Trois récents fiascos politiques soulèvent la question du secret professionnel dans la fonction publique. Les trois cas relèvent de différents gouvernements et présentent différents modus opérandi.

Au Québec, un fonctionnaire a été licencié après avoir apparemment coulé des documents confidentiels à un journaliste. En Ontario, un bureaucrate aurait remis un rapport confidentiel à un parti d’opposition, le NPD. Finalement, au fédéral, le cas Wilson-Raybould – SNC-Lavalin est évidemment devenu une épine politique, mais, jusqu’à présent, personne n’a été accusé d’avoir dévoilé l’affaire au journal Globe and Mail.

Dans ce dernier cas, le journal a divulgué le rôle que le bureau du premier ministre aurait joué en tentant de convaincre la ministre de la Justice, l’honorable Wilson-Raybould, de retirer les accusations pesant contre l’entreprise SNC-Lavalin en faveur d’une entente hors cours. Les partis d’opposition et les médias tentent de déterrer qui a fait quoi dans ce dossier, mais le journal ne dévoile évidemment pas sa ou ses sources. Et personne ne semble s’en préoccuper.

Les trois cas touchent cependant une question déontologique épineuse : où est la ligne entre le devoir des bureaucrates de servir fidèlement le gouvernement et leur responsabilité envers les citoyens? Et la question devient encore plus compliquée quand on considère les détails du coulage.

Par exemple, dans le cas fédéral, la question est beaucoup plus juridique que déontologique. Dans ce cas, les citoyens ne sont pas directement touchés. Le seul aspect qui nous touche semble être la confiance que nous portons envers le système de justice. Les cas ontariens et québécois touchent un peu plus les citoyens.

Au Québec, les documents donnés à la presse indiquent que des compagnies qui fabriquent des pesticides sont parmi les conseillers du ministère de l’Environnement qui étudie ces produits. Le fonctionnaire licencié avait déjà soulevé la question auprès de sa hiérarchie, mais sa plainte était restée lettre morte. Il craignait apparemment pour la santé des citoyens. D’où sa décision de se tourner vers les médias.

En Ontario, c’est un peu la même chose en ce qui concerne l’impact sur les citoyens. Le document remis au NPD est en fait une revue confidentielle du système de santé de la province. Suite au dévoilement de cette étude, la ministre de la Santé a indiqué qu’il ne s’agissait que d’un plan préliminaire et que rien n’avait encore été décidé. Il semblerait cependant que le fonctionnaire lanceur d’alerte ait cru que les changements proposés dans ce document auraient eu un effet assez important sur la population pour qu’il contrevienne à son devoir de réserve.

Que nous soyons d’accord ou non avec les deux lanceurs d’alerte provinciaux, il y a cependant une grande différence entre les deux cas. Le Québécois avait déjà soulevé la question auprès de ses patrons et il a remis l’information à un acteur supposément impartial, un média. En Ontario, le fonctionnaire a plutôt donné les documents à un parti d’opposition, ce qui soulève la question de son impartialité politique.

Comme on peut voir dans ces trois cas, la question du secret professionnel des serviteurs de l’État est compliquée et se retrouvera certainement devant les tribunaux. Espérons que les juges qui trancheront cette question feront montre de la sagesse de Salomon.

Abonnez vous
Lu 661 fois Dernière modification le mardi, 12 février 2019 14:45
Réjean Grenier

Éditorialiste

Sudbury

Actualité du Nord

  • Une activité de magasinage en français
    Une activité de magasinage en français Sturgeon Falls — Quelques étudiants adultes du cours de français langue seconde du Conseil scolaire catholique Franco-Nord se sont présentés récemment au magasin Aliments en vrac Nipissing pour vivre une expérience plus rare en Ontario : faire son épicerie et…
    Ecrit le vendredi, 24 mai 2019 09:44
  • L’édifice des Compagnons sera vendu
    L’édifice des Compagnons sera vendu North Bay — Le conseil d’administration du Centre culturel Les Compagnons de North Bay a pris la décision de vendre son édifice lors d’une rencontre spéciale mardi soir. La direction des Compagnons a confirmé à ses membres que le bâtiment sera…
    Ecrit le mercredi, 22 mai 2019 19:19
  • Une Franco-Ontarienne de Timmins est Miss Northern Ontario
    Une Franco-Ontarienne de Timmins est Miss Northern Ontario Sudbury et Timmins — Valérie Demers de Timmins, Miss South Porcupine, sort grande gagnante du concours Miss North Ontario Regional Canada Pageant 2019 qui a été présenté à Sudbury du 9 au 11 mai. Mme Demers n’est pas la seule Franco-Ontarienne…
    Ecrit le lundi, 13 mai 2019 10:10
  • Quelle est la différence entre une IP et une IA?
    Quelle est la différence entre une IP et une IA? Le médecin est loin d’être le seul professionnel de la santé qui peut vous soigner. En raison d’une pénurie de médecins il y a quelques années, le système de santé de l’Ontario a fait une plus grande place aux divers…
    Ecrit le mercredi, 08 mai 2019 15:45
  • Une femme de Timmins à la tête du futur Centre de santé
    Une femme de Timmins à la tête du futur Centre de santé Timmins — Le futur Centre de santé communautaire de Timmins a trouvé sa première directrice générale en la personne de Julie Béchard. Elle entrera en fonction le 21 mai. Mme Béchard est la directrice générale et fondatrice du Centre Passerelle…
    Ecrit le mercredi, 08 mai 2019 11:46
  • La Place des Arts a trouvé son premier directeur général
    La Place des Arts a trouvé son premier directeur général Sudbury — Léo Therrien a été choisi comme directeur général fondateur de la Place des Arts du Grand Sudbury. M. Therrien quittera donc la direction de la Maison McCulloch, qu’il dirige depuis 20 ans, et prendra les rênes de l’organisme le 15 mai.…
    Ecrit le mardi, 07 mai 2019 10:00
  • 100 ans de présence francophone à Kirkland Lake
    100 ans de présence francophone à Kirkland Lake Kirkland Lake — Les élèves et le personnel de l’École secondaire catholique Jean-Vanier ont présenté une soirée de reconnaissance des fondateurs francophones qui se sont installés à Kirkland Lake au début du XXe siècle. Dans le cadre du 100e anniversaire de la…
    Ecrit le jeudi, 02 mai 2019 13:00

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login