FacebookTwitter
mercredi, 19 décembre 2018 09:00

Cher père Noël

Ça fait longtemps que je vous ai écrit. J’espère que tout va bien au Pôle Nord, que les lutins sont gentils, que mère Noël prend bien soin de vous et, surtout, que les changements climatiques ne font pas fondre la glace trop rapidement.

Si je vous écris après toutes ces années c’est que le monde a bien besoin de vous. Je suis sûr que ce n’est pas parce que vous venez nous voir seulement une fois l’an que vous ne savez pas ça. Vous voyez bien les dérives de plusieurs gouvernements face au désarroi des gens. Vous compatissez certainement aux sort des millions de personnes déplacées par les guerres et autres violences qui sont, malgré tout, refoulées à de nombreuses frontières. Vous comprenez certainement les craintes suscitées chez les travailleurs et petits entrepreneurs de plus en plus pauvres alors qu’une minorité de personnes avides accaparent toute la richesse du monde. Et je suis certain que, comme la plupart d’entre nous, vous êtes affligé par le sort de la planète attaquée de toutes parts par le signe de piasse.

Vous conviendrez certainement que les choses ne peuvent durer éternellement en cet état. Le monde compte de plus en plus sur vous pour assurer l’avenir.

Pendant le temps de Noël et des autres fêtes religieuses, tout le monde parle d’amour et de paix. On envoie même des cartes souhaitant ça à nos proches. On se donne la main et on s’embrasse. On se donne des cadeaux pour manifester notre illusion d’amour et d’amitié. Mais je ne suis pas certain qu’on y croit vraiment. J’ai souvent l’impression qu’on fait ça juste parce que c’est une tradition qu’on reproduit sans trop savoir pourquoi. Je ne sais pas si vous en êtes capable, mais il me semble que le plus beau cadeau que vous pourriez nous faire serait de vraiment mettre cet amour et cette paix dans le cœur des humains.

Si nous partagions vraiment cet amour, il me semble que nos gouvernements trouveraient les moyens de donner de l’espoir aux gens et de prendre la défense des plus démunis, que nous serions tous prêts à accueillir les réfugiés, que les mieux nantis voudraient bien partager un peu de leurs immenses richesses. Si nous nous aimions vraiment, nous comprendrions que nous vivons tous sur la même planète bleue et que nous devons la protéger. Ce n’est qu’en partageant l’amour que nous obtiendrons la paix que nous recherchons.

Si je vous demande ça pour tous les humains, père Noël, c’est aussi parce que je veux ça pour moi. Il me semble qu’avec un peu plus d’amour dans mon cœur, je serais plus heureux. Et être heureux, c’est ce dont nous avons le plus besoin.

Finalement, je vous souhaite une belle tournée de Noël. J’ai fait ramoner la cheminée et je vous laisserai un peu de gâteau aux fruits et du lait au cas ou vous auriez une petite fringale.

Merci.

Abonnez vous
Lu 974 fois Dernière modification le mardi, 18 décembre 2018 16:50
Réjean Grenier

Éditorialiste

Sudbury

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login