FacebookTwitter
jeudi, 11 octobre 2018 15:31

Élections municipales : les enjeux de North Bay

Écrit par 
Will Boissoin, Al McDonald, Sheldon Forgette et Gary Gardiner. Will Boissoin, Al McDonald, Sheldon Forgette et Gary Gardiner. Photo : Éric Boutilier
North Bay — Les quatre candidats à la mairie de North Bay ont chacun proposé leurs solutions pour améliorer le secteur West Ferris et pour trouver des économies dans le budget municipal lors d’un débat télédiffusé le 4 octobre, organisé par la Chambre de commerce de North Bay.

Le maire sortant, Al McDonald, et ses adversaires Will Boissoin, Sheldon Forgette et Gary Gardiner, ont abordé divers enjeux pour contrer le phénomène de dépeuplement de la section Sud de North Bay et de la migration de certains commerces ailleurs en ville. La circulation sur la promenade Lakeshore et le manque d’alternatives routières ont été soulevés comme de véritables obstacles au développement de West Ferris par la plupart des candidats.

M. McDonald a précisé qu’il miserait sur le prolongement de l’avenue Marshall vers la route 11 et que le projet doit être prêt à démarrer au cas où la province voudrait tout à coup financer le tout. M. Forgette, le maire adjoint actuel, propose une transformation de la promenade Lakeshore en véritable route express. Il envisage entre autres la création de voies de virages au centre de cette artère et le développement d’un programme de subventions aux entreprises de West Ferris pour améliorer les façades de leurs édifices.

M. Gardiner croit que la Ville doit offrir des incitatifs pour la construction de nouvelles maisons dans ce secteur. Il serait favorable de travailler avec les propriétaires de terrains pour assurer le développement de nouveaux logements et commerces. Pour sa part, M. Boissoin a indiqué qu’il voudrait développer un campus postsecondaire à West Ferris pour encourager les étudiants et les professeurs à venir s’y installer.

Des opinions divergentes sur les finances

L’une des autres questions majeures soulevées lors du débat concernait le budget municipal. M. Gardiner croit que le conseil de ville n’aurait pas dû dépenser les 20 millions $ d’un prêt remboursé par la société North Bay Hydro et que la ville devra maintenant trouver de nouveaux moyens pour combler le manque à gagner d’ici quelques années. Pourtant, il veut miser sur un faible taux d’imposition pour aider les familles en difficulté. M. Boissoin et M. Forgette sont aussi du même avis que la ville peut en faire davantage pour réduire les dépenses.

Contrairement aux autres candidats, M. McDonald croit que la ville se retrouve dans une bonne situation financière et que le nouveau conseil municipal devra continuer à évaluer et justifier chaque dépense dans le budget.

Francophonie

Le Voyageur a profité de ce débat pour demander à chaque candidat s’il connaissait des enjeux de la communauté francophone de North Bay.

A. McDonald : «Je participe à plusieurs évènements du Centre culturel Les Compagnons et j’ai l’impression qu’ils sont reconnaissants du partenariat avec la Ville. J’amène toujours des salutations en français et en anglais, j’assiste au Carnaval et au lever du drapeau franco-ontarien. C’est certain que je pourrais en faire plus, mais je crois qu’il y a une volonté de travailler ensemble. Je n’ai pas entendu de frustrations de la communauté francophone, mais je crois que la culture et la langue sont très importantes et qu’il faut les célébrer.»

W. Boissoin : «Je voie tout le monde du même œil. Lorsque nous nous faisons frapper le nez, nous saignons tous du sang rouge! Alors je vais faire tout en mon pouvoir pour amener des emplois et améliorer la vie de chaque famille à North Bay.»

S. Forgette : «Il faut bien adresser les enjeux qui touchent la communauté franco-ontarienne. On a un maire qui dit qu’il est pas mal anglais. Je suis français. Il y a des mots des fois que j’oublie lorsque je fais des entrevues, mais je parle pas mal bien en français. On veut être respecté dans la communauté.»

G. Gardiner : «Je crois que la communauté se porte bien. Les francophones sont inclus dans la communauté et ils sont traités de façon équitable, comme tout le monde. Ils ont leur festival d’hiver et c’est bien (le Carnaval des Compagnons). Nous pouvons peut-être aider à promouvoir avec l’agence de tourisme de North Bay pour que ce soit une plus grande réussite.»

Abonnez vous
Lu 3243 fois Dernière modification le jeudi, 11 octobre 2018 15:38
Éric Boutilier

Correspondant

North Bay et Nipissing

Sports

eric.boutilier@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login