FacebookTwitter
vendredi, 05 octobre 2018 14:33

Élections à Moonbeam : Trois conseillers sortants briguent la mairie

Écrit par 
Élections à Moonbeam : Trois conseillers sortants briguent la mairie Photo : Archives
Moonbeam — Le départ annoncé de Gilles Audet, maire depuis 18 ans et membre du conseil depuis 30 ans — avec une pause de 1997 à 2000 —, entraine une course à trois pour le poste de maire à Moonbeam. Trois conseillers sortants espèrent accéder au poste : Luc Léonard et Nicole Fortier Lévesque, membres du conseil depuis les élections de 2014, et Murielle Turcotte, à la table du conseil depuis 1994 et qui, si elle remporte les élections, sera la prochaine présidente de l’AFMO.

Jessica Gibson Demers, candidate au conseil pour la deuxième fois, se désole des résultats de cette course : par la force des choses, le conseil qui aura entériné un nouveau plan stratégique il y a deux ans sera amputé. «Je trouve ça dommage, parce qu’ils ont fait beaucoup de progrès en quatre ans.»

Murielle Turcotte, elle, estime que «ça va être un peu difficile, parce qu’il y en a deux qui vont perdre leur place.»

Le conseil

Les électeurs de Moonbeam pourront choisir d’élire du sang neuf ou des élus municipaux d’expérience. Ghislain Hachez brigue un 8e mandat. Jessica Gibson Demers et Hélène LeSaux Néron (conseillère de 2000 à 2014), qui avaient perdu leurs élections en 2014, tentent à nouveau leur chance. De plus, deux candidats vivent leurs premières élections : Éric Côté et Michel Harvey.

«On est tous vraiment différents», relève Jessica Gibson-Demers. À 30 ans, elle est la plus jeune qui se présente, et les candidats — trois hommes et deux femmes — couvrent plusieurs tranches d’âge. «Les gens veulent avoir du nouveau et la relève s’en vient», note Murielle Turcotte. «Les jeunes s’impliquent. C’est beau à voir.»

Les enjeux

Pour la candidate trentenaire, attirer de nouvelles familles est une clé d’avenir pour Moonbeam et passe par l’accès à la propriété, la vitalité de la coopérative alimentaire, le maintien de l’école et de la garderie ainsi que la préservation du parc provincial.

«On est un des seuls villages où de jeunes familles continuent de s’installer», plaide la mère d’une fillette de 3 ans. Elle compte représenter les jeunes familles. «Il faut que quelqu’un nous représente quelque part», dit-elle.

La poursuite de la mise en œuvre du plan stratégique de Moonbeam lui tient aussi à cœur : il y est question de développement de lots résidentiels et de logements pour les personnes âgées ainsi que de l’entretien et de la préservation des sentiers de nature et du terrain de golf.

Tensions entre lac et village

Moonbeam comptant une agglomération, un groupe vivant en milieu rural et une importante population permanente ou saisonnière sur les rives des lacs — Rémi et Charrette par exemple —, le conseil doit assurer la répartition équitable des services, mais surtout la communication avec chacun des groupes, ce qui constitue un défi.

Jessica Gibson Demers, qui habite au village, mais dont les grands-parents ont un chalet sur les rives du lac Rémi, a observé les tensions qui existent entre les résidants du lac et l’administration locale. L’ex-conseillère Turcotte aussi, mais elle relève que la présence d’un représentant de l’association des propriétaires de chalets du lac Rémi aux rencontres du conseil municipal change la donne. «Avant, il n’y avait pas grand-chose. [Les gens du lac] venaient une fois par année nous demander des lumières. Ça s’est amélioré depuis que Denis Bérubé s’occupe de l’association des chalets. Il vient à toutes nos réunions et il s’implique beaucoup, il y a plus de membres et il fait les messages. On fait un beau travail d’équipe», croit-elle.

Question aux candidats à la mairie

Le Voyageur a posé la même question aux trois candidats qui convoitent le poste de la mairie : Selon vous, quels sont les plus grands défis que devra surmonter Moonbeam au cours des quatre prochaines années? Voici leur réponse.

Luc Léonard
  • Garder l’école ouverte.
  • Développer une approche touristique et récréative qui nous permettrait d’attirer de nouvelles familles.
  • Garder nos lacs et cours d’eau en santé.
  • Maintenir un système d’aqueduc et d’égouts conforme aux règlements du ministère de l’Environnement.
  • Continuer à développer et maintenir l’infrastructure existante.
  • Aider nos investisseurs locaux à construire une résidence pour personnes âgées autonomes.
  • Renouveler le pavé de notre sentier de nature.
Nicole Fortier Levesque
  • Élaborer une stratégie pour protéger l’état de nos lacs et de tous nos cours d’eau en mettant en place une règlementation qui encouragera tous les résidants à se conformer pour s’assurer d’avoir un système d’égout qui rencontre les normes du ministère de l’Environnement.
  • Mettre en place un plan d’action pour améliorer l’état de nos chemins.
  • Procurer des logis abordables pour nos personnes âgées pour leur permettre de demeurer chez eux.
  • Développer une nouvelle section pour inciter les jeunes familles à venir s’installer à Moonbeam.
  • Améliorer nos infrastructures, telles que les pistes cyclables, le terrain de tennis, le club de ski Rémi, etc.
Il est primordial, selon moi, d’être à l’écoute des contribuables, ce qui signifie de se mettre à leur place et de poser des gestes afin de s’assurer qu’ils sont satisfaits des services qui leur sont offerts. Il s’agit de réaliser des projets tout en travaillant ensemble et d’être au service de toute la population que l’on dessert, peu importe que l’on vive autour d’un des lacs, en campagne ou dans le village. Pour arriver à faire une différence, les valeurs cruciales, pour moi, sont l’intégrité, la transparence et la ténacité. Ensemble, nous pouvons faire une différence!

Murielle Turcotte
Pour moi, un des gros défis sera notre arrêté municipal pour les roulottes afin de s’assurer que tout fonctionne et est juste pour tous. Lors de nos réunions publiques pour les roulottes, le Conseil et le comité ont promis de se pencher sur les fosses septiques autour de nos lacs afin de protéger nos lacs et je sais que ce ne sera pas facile.

Il nous faudra aussi travailler sur le sens d’appartenance pour tous les contribuables et résidents de notre municipalité. Il va falloir trouver des subventions afin d’améliorer nos infrastructures et nos chemins. Nous avons aussi le défi du logement pour notre population vieillissante.

Depuis plusieurs années, tous les résidents ont eu à se battre pour conserver notre épicerie, notre parc provincial, mais c’est en travaillant ensemble que nous avons passé à travers ces épreuves.

Abonnez vous
Lu 2904 fois Dernière modification le vendredi, 05 octobre 2018 14:42
Andréanne Joly

Correspondante

Kapuskasing

andreanne.joly@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login