FacebookTwitter
jeudi, 06 septembre 2018 18:31

Élections municipales à Mattawan et Papineau-Cameron

Écrit par 
Élections municipales à Mattawan et Papineau-Cameron Photo : Wikipedia
Papineau-Cameron — Le maire du Canton de Papineau-Cameron, Robert Corriveau, tentera de convaincre les électeurs de lui confier un huitième et dernier mandat à la tête de cette communauté à la porte d’entrée du Nord de l’Ontario. Une seule autre candidate brigue le même poste, Sandra Morin.

Au cours de la prochaine campagne électorale, M. Corriveau veut démontrer aux résidents son désir et ses capacités pour diriger et compléter plusieurs projets inachevés.

Papineau-Cameron, une collectivité de 1000 résidents en périphérie de Mattawa, tient à profiter de plusieurs projets économiques en cours dans le corridor de la route Transcanadienne 17, dont la scierie International Wood Industries. Grâce à la détermination et au travail des membres de la Société de développement économique de Mattawa et de Bonfield — un regroupement présidé par le maire sortant —, M. Corriveau croit que la réélection du conseil municipal ne peut qu’aider le canton à réaliser son plein potentiel.

«Il nous reste du travail à faire. Présentement, nous sommes sur le point de faire l’achat d’un autre camion pour les travaux publics et d’agrandir nos installations à notre bureau municipal. On se prépare pour quitter le conseil d’administration de Cassellholme (un foyer de personnes ainées de North Bay), mais le processus n’est pas encore terminé. Nous aimerons aussi réaliser certains projets avec la Société de développement économique de la région et mettre de la pression sur les différents gouvernements pour obtenir un appui financier», affirme M. Corriveau.

«C’est important que l’on continue avec cette initiative. On ne veut pas avoir quelqu’un de vert qui part à zéro et qui ne comprendra pas l’importance de mettre la pression qu’on exerce [présentement]. De plus, c’est primordial que le conseil actuel puisse continuer à travailler de cette façon. J’aurais pris ma retraite [cette année], mais je ne veux pas le faire tant qu’il y a encore ces projets inachevés.»

Si les électeurs décident de renouveler le mandat du maire sortant, M. Corriveau favoriserait aussi le développement de certains projets touristiques, dont la promotion du réseau de sentiers à usages multiples des Voyageurs [VMUTS] et la construction d’un nouveau motel.

Le Voyageur a tenté de rejoindre l’autre candidate à la mairie, sans succès.


Le taux d’imposition du barrage, un enjeu clé pour le maire de Mattawan



Mattawan — Le maire sortant de la municipalité de Mattawan, Peter Murphy, a récemment été acclamé pour un autre mandat à la tête de sa communauté. En fait, M. Murphy n’a jamais eu à livrer un seul discours électoral pour atteindre la mairie, car, depuis plus d’une vingtaine d’années, son leadeurship n’a jamais été contesté dans cette collectivité d’une centaine de résidents.

Mattawan, pour ne pas la confondre avec sa voisine Mattawa, est une petite municipalité sur la route 533, en face de la rivière des Outaouais. On retrouve dans cette communauté le centre de ski du mont Antoine et le barrage Otto Holden d’Ontario Power Generation (OPG).

Par contre, depuis plusieurs années, M. Murphy avance que sa municipalité ne reçoit pas sa juste part du gâteau de la province lorsqu’il s’agit du taux d’imposition de ce barrage. Au cours des quatre prochaines années, il compte régler la situation avec le gouvernement provincial.

«Les propriétaires du barrage ne sont pas taxés comme ils devraient l’être. J’évalue que le barrage vaut environ 30 millions$ [un chiffre que j’estime plutôt conservateur] et, pourtant, la province ne nous paye que 73 000 $ par année, une somme qui représente le quart de notre budget municipal. De plus, l’accord [informelle] que nous avons est à risque en tout temps, car nous n’avons pas de contrat [signé] avec OPG», dénonce M. Murphy.

«Lorsque le gouvernement de Mike Harris a voulu réduire le taux d’imposition du barrage à 15 000 $, ce n’est que lorsque nous les avons menacés de venir déposer les clés de la municipalité sur le bureau du ministre des Finances de l’époque [Ernie Eves] que la province est venue à la table pour négocier. Mais il n’y a toujours pas d’entente qui indique clairement que l’argent sera renouvelé pour les prochaines années.»

Comme leurs collègues de Papineau-Cameron, le conseil municipal de Mattawan veut aussi se retirer du conseil d’administration de la maison des ainés de Casselholme de North Bay, en faveur de la maison des ainés Algonquin de Mattawa.

Il y a environ 74 foyers dans la municipalité de Mattawan.

Abonnez vous
Lu 720 fois Dernière modification le jeudi, 06 septembre 2018 18:38
Éric Boutilier

Correspondant

North Bay et Nipissing

Sports

eric.boutilier@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login