FacebookTwitter
vendredi, 31 août 2018 12:35

Une rentrée incertaine à l’Université de Sudbury?

Écrit par 
Une rentrée incertaine à l’Université de Sudbury? Photo : Le Voyageur
Sudbury — Les négociations entre l’Université de Sudbury et l’Association des professeures et professeurs de l’Université Laurentienne (APPUL) sont arrêtées depuis le mois de juillet. Le syndicat rapporte que des progrès importants avaient été réalisés avant l’ajournement pour le mois d’aout. Ils s’étaient d’abord entendus pour reprendre les discussions avec l’aide d’un conciliateur le 31 aout, mais le syndicat rapporte que l’Université a repoussé la date de cette rencontre au 14 septembre, après le début des classes.

L’APPUL souligne que seulement deux questions restent à régler et elles concernent toutes deux l’équité salariale des professeurs à temps plein et à temps partiel avec ceux de l’Université Laurentienne. La sécurité d’emploi pour les professeurs à temps partiel est également un des points que le syndicat désire améliorer.

«Les professeurs de l’Université de Sudbury peuvent être payés, sur une base individuelle, jusqu’à 30 % de moins que leurs collègues qui occupent le même rang et qui comptent le même nombre d’années d’expérience», souligne le président de l’APPUL, Fabrice Colin, par voie de communiqué. Les enseignants à temps partiel sont également moins bien rémunérés que leurs collègues.

Le syndicat a obtenu un mandat de grève de ses membres au cours de l’été. En plus de la date pour la conciliation, une séance de médiation est prévue le 25 septembre. Sans un accord, les professeurs auraient le droit de déclencher la grève au début du mois d’octobre.

Rappelons que l’Université de Sudbury fait partie de la fédération d’universités qui composent l’Université Laurentienne, avec Thornloe et Huntington.

Abonnez vous
Lu 2020 fois
La voix du Nord

info@lavoixdunord.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login