Imprimer cette page
mardi, 07 août 2018 09:40

Un premier album pour Stella Joly

Écrit par  Rachel Barber
Un premier album pour Stella Joly Photo : Courtoisie
Sudbury — Stella Joly, une auteure-compositrice-interprète basée à Sudbury, est engagée dans la communauté artistique du Nord de l’Ontario depuis plusieurs années. Présentement, elle se concentre sur la production de son premier album, intitulé Les beaux rêves d’un enfant, qu’elle envisage lancer au printemps.

Mme Joly s’est retrouvée sur la scène musicale à un très jeune âge. Lors de son enfance, l’artiste au style «country-pop» a fait partie du groupe de musique de son école élémentaire, ce qui lui a permis de gagner de l’expérience sur scène en offrant des spectacles pour les élèves d’autres écoles. Plus tard, elle a étudié en chant avec le Conservatoire royal de musique ainsi que dans le programme de musique de l’Université Huntington.

En plus de ses projets personnels, l’auteure-compositrice-interprète originaire de Timmins dirige sa propre école de musique, Stella’s School of Music. De plus, elle dirige présentement la chorale Hard Rock Harmony de la région de Sudbury. Elle a dans le passé dirigé la chorale Les Troubadours.

«J’ai toujours rêvé d’avoir une chorale qui chantait des harmonies pendant que je chante mes chansons originales. L’autre chose c’est que, parce que je suis enseignante de musique et de chant, j’entraine des voix. J’aime enseigner la façon que j’ai appris puisque c’est une façon qui a fonctionné pour moi. De cette façon, ils peuvent suivre, apprendre, puis suivre mes directives», explique l’artiste.

Encourager la positivité

Les beaux rêves d’un enfant sera composé de neuf chansons originales en français et en anglais. Mme Joly indique que la plupart des compositions qui se retrouveront sur l’album ont été inspirées par des expériences personnelles, en espérant qu’elle puisse motiver son public à demeurer positif, malgré les situations difficiles.

«Je vais partager les défis que j’ai dû surmonter dans ma vie pour laisser savoir aux gens qu’on passe parfois par des malchances, mais qu’il existe un autre côté de la médaille. Il faut trouver des outils pour le voir puis un de ces outils est la musique. Je parle donc beaucoup de ça, des arts», confie-t-elle.

Madame Joly compose ses propres chansons depuis plusieurs années. Quand est venu le temps de trouver un producteur afin de guider son processus d’enregistrement, on lui a suggéré de contacter Jean-Guy «Chuck» Labelle, auteur-compositeur-interprète basé à Sudbury.

Jusqu’à présent, l’artiste est très contente de son expérience de travail en collaboration avec M. Labelle. «Il est vraiment amusant à travailler avec. Par le temps qu’il finit de m’aider à modifier une chanson, elle est quand même le même style puis la même idée que la chanson du début, mais c’est un meilleur produit — c’est encore plus solide», indique-t-elle.

Une fois lancé, l’album sera disponible en format physique et numérique.

Abonnez vous
Lu 871 fois