Imprimer cette page
mardi, 24 juillet 2018 15:24

328 feux de plus que la moyenne

Écrit par 
Kevin Shanahan avait loué un chalet sur une ile près de Key River. Ils ont dû évacuer rapidement la semaine dernière. Kevin Shanahan avait loué un chalet sur une ile près de Key River. Ils ont dû évacuer rapidement la semaine dernière. Photo : Kevin Shanahan
Nord-Est de l’Ontario — Le Nord-Est de l’Ontario comptait 54 incendies de forêt actifs mardi matin, dont 19 qui n’étaient toujours pas maitrisés. Les averses de lundi et de la nuit ont aidé, puisque, la veille, 60 feux étaient en activités. Par contre, les éclairs qui les accompagnaient pourraient apporter d’autres surprises au cours des prochains jours.

L’agente d’information sur les incendies pour le Nord-Est, Isabelle Chénard, mentionne que lorsque la forêt est très sèche comme c’est le cas dans le Nord-Est, la pluie est absorbée trop rapidement pour avoir un véritable impact. De plus, des incendies allumés par la foudre peuvent rester cachés — dans le tronc d’un arbre ou dans le sol par exemple — jusqu’à 7 jours avant d’être découverts. «Il se peut que l’on trouve de nouveaux incendies provoqués par la foudre dans les jours qui suivent», surtout si le temps sec revient, ajoute-t-elle.

La situation en Ontario est largement plus intense qu’à l’habitude cette année. Mme Chénard révèle que, jusqu’à maintenant, 803 incendies, qui ont brulé 197 627 hectares, ont été allumés en Ontario. La moyenne des 10 dernières années, à la même date, est de 475 feux pour 105 248 hectares.

La situation a exigé la venue d’équipes de pompiers forestiers d’autres provinces canadiennes, des États-Unis et du Mexique. Mme Chénard révélait d’ailleurs mardi que 102 autres pompiers mexicains arrivaient le même jour.


Scott Flamand a pris cette photo aérienne de l’incendie près de la rivière Key le 20 juillet, lors d’un vol commercial. — Photo : Scott Flamand

Le combat continu

Les régions les plus touchées restent Killarney, le parc de la Rivière des Français, River Valley, Témagami et la région de Lady Evelyn.

Le groupe de feux Lady Evelyn, à l’ouest de Temiskaming Shores et au Nord de Temagami, reste l’un des plus étendus et difficiles à maitriser. À 25 579 hectares, l’incendie est tellement grand qu’il a reçu des quantités différentes de pluie, lundi, dans ses sections nord-est, sud-ouest et nord. Il y a 238 pompiers et 11 hélicoptères assignés à ces incendies.

Les équipes s’attendent également à ce que les feux plus au nord, autour de Cochrane et Iroquois Fals, s’intensifient au cours des prochains jours, puisqu’ils n’ont pas reçu de pluie, contrairement aux régions plus au sud.


La fumée des feux entre Pembroke et Mattawa a forcé la fermeture temporaire de la route 17 la semaine dernière. Ils ne sont toujours pas maitrisés. Le feu Pembroke 6 mesurait 697 hectares lundi soir. — Photo : Ministère des Richesses naturelles et des Forêts

Au sud de Sudbury, le feu Parry Sound 33 avait atteint une taille de 5 612 hectares lundi soir. Des avis d’évacuation étaient toujours imposés dans le Parc provincial de la Rivière des Français, «des frontières ouest et nord du Parc provincial de la Rivière des Français, vers l’est jusqu’à l’autoroute 69/400, et vers le sud jusqu’à la rive sud de la rivière Key», peut-on lire sur le site d’information sur les incendies. Tous les campeurs ont été évacués ou étaient en train de l’être. On demande également à certains résidents d’être prêt à évacuer si le feu change de direction.

Un nouvel incendie a été allumé par la foudre dans cette région lundi, mais il a été rapidement maitrisé. Les feux au nord de River Valley ont reçu de 30 à 35 mm de pluie lundi, ce qui a contribué à les contrôler en fin de journée. Un troisième incendie plus à l’ouest est observé. Au total, 139 personnes ont combattu ce groupe d’incendie, avec des pompiers forestiers de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, de la Saskatchewan, de la Nouvelle-Écosse et du Mexique.

Les précipitations ont également aidé le travail des 45 pompiers qui combattent les neuf incendies de la région du lac Temagami. Le plus grand de ceux-ci, qui avait forcé l’évacuation de 20 maisons il y a deux semaines, est maintenant maitrisé.

La zone d’interdiction de feux à ciel ouvert a été élargie. «La nouvelle zone s’étend de Rosseau à Caramat vers nord-ouest, jusqu’à la frontière du Québec en passant par le corridor de la route 11, au nord d’Abitibi Canyon et au sud-est jusqu’à Renfrew.»


L’incendie North Bay 72, qui fait partie du groupe Lady Evelyn à l’ouest de Temiskaming Shores. — Photo : Ministère des Richesses naturelles et des Forêts

Abonnez vous
Lu 1281 fois Dernière modification le mardi, 24 juillet 2018 15:33
Julien Cayouette

Directeur de l'information

705-673-3377, poste 6209 ou sans frais : 1-866-926-3997

levoyageur@levoyageur.ca