FacebookTwitter
mardi, 24 juillet 2018 09:26

Prendre soin des aidants naturels en groupe

Écrit par  Dylan Diomandé
Lyse Laurin Lyse Laurin Photo: Dylan Diomandé
Verner — La section régionale Sudbury-Nipissing de l’Union culturelle des Franco-Ontariennes (UCFO) désire mettre sur pied à partir de l’automne un groupe d’appui pour ses membres qui sont aidants naturels. L’objectif est de donner un répit à ces personnes afin qu’elles puissent continuer à prodiguer des soins à plus long terme.

L’inspiration leur est venue après un atelier mené par Laurraine Dorion Davignon de Pembroke en avril. Cet atelier montrait justement aux participantes comment prendre soin d’elle-même tout en aidant une personne malade. «Au cours de cet atelier, nous avons remarqué le besoin et la nécessité de donner un soutien aux aidants naturels si nous voulons qu’ils continuent de faire le magnifique travail qu’ils font et aussi par souci d’efficacité», raconte la présidente régionale de l’UCFO, Lyse Laurin.

Le processus de création a donc été enclenché en juin et devrait se terminer à l’automne. Mme Laurin espère avoir un calendrier et une charte permettant la mise en place du groupe en octobre.

«Notre objectif premier est de donner la possibilité aux aidants naturels d’avoir un temps de répit, leur permettre de socialiser un tant soit peu avec d’autres personnes.» Mme Laurin craint que si on ne prend pas soin des aidants naturels, ils auront eux-mêmes besoin de plus de soins plus tard. Les premières discussions ont déjà permis de déterminer le type d’activités qui seraient appréciées par les aidants naturels, comme du yoga-rire, du yoga de chaise, aller au cinéma en groupe et de faire de la création d’art. Il y aura également de simples rencontres pour prendre un café et discuter de tout et de rien. «C’est une sorte de pause avant tout.»

Le nombre de personnes qui ont besoin d’aide est grand. Mme Laurin rapporte que 36 personnes, dont deux hommes, ont participé à l’atelier d’avril et que 14 autres personnes n’avaient pas pu se présenter. L’idéal pour elle serait d’avoir des membres des quatre cercles de la régionale de l’UCFO — Sturgeons Falls, Lavigne, Verner et Noëlville — pour avoir de 10 à 15 participants.

Dans la création de ce groupe, les dames de l’UCFO n’ont pas d’exemple à suivre, alors Mme Laurin lance un appel à toutes les personnes de la région de Nipissing-Sudbury pour qui la cause des aidants naturels est importante. «Nous les invitons à se joindre à nous dans ce projet afin qu’ensemble nous rassemblions nos forces pour l’édification et à la consolidation de ce projet qui nous tient à cœur, car nous ne savons pas de quoi demain est fait. Alors les bénévoles apporteront un appui inestimable.»

Lu 1174 fois Dernière modification le mardi, 24 juillet 2018 14:50

Actualité du Nord

RokStories

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login