Imprimer cette page
mercredi, 18 juillet 2018 17:01

L’Ontario francophone dans 10 ans

Écrit par 
Ontario — Le Commissariat aux services en français de l’Ontario (CSF) a choisi de regarder vers l’avenir pour son Rapport annuel 2017-2018. La première partie du rapport fait l’analyse de la population francophone de l’Ontario par le biais des plus récents recensements et fait des projections pour 2028 afin de déterminer les besoins à venir, surtout en matière d’immigration et de santé.

Le CSF ne s’en cache pas : la proportion de la population francophone continuera de chuter, même avec une forte immigration francophone qui permettrait de continuer à augmenter la population totale. Dans les meilleurs des cas, on estime qu’elle se situera autour de 4 % en 2028 (4,7 % en 2016). Les raisons sont multiples : augmentation du nombre de familles exogames, le vieillissement de la population francophone et certains immigrants francophones adoptent l’anglais, entre autres.

Néanmoins, l’immigration francophone reste importante afin de limiter la diminution de la proportion. Si bien que six des quatorze recommandations du rapport portent sur l’immigration. Il vise surtout le ministère du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce, et celui de la Formation et des Collèges et Universités — en ligne avec l’Université de l’Ontario français — afin que ceux-ci trouvent des solutions pour attirer des immigrants francophones, les encourager à demeurer en Ontario et d’y vivre en français. Pour y arriver, plusieurs initiatives existantes ou formulaires pourraient être adaptés ou améliorés.

Cette analyse démographique démontre également que la population francophone continue et continuera de vieillir, ce qui entrainera une augmentation des diagnostics de démence et d’autres maladies dégénératives. Ces francophones auront besoin de services dans leur langues et le Commissariat recommande à quatre instances gouvernementales de commencer à étudier tout de suite la question de l’accessibilité des soins de santé pour cette tranche de la population.

Le CSF fait également un retour sur son rapport portant sur les médias francophones de l’Ontario, déposé en avril. Rappelant que «c’est la prospérité de la francophonie ontarienne qui est en jeu», il rappelle au gouvernement que les médias en milieu minoritaires ont une réalité bien différente des autres médias et qu’ils ne peuvent faire compétition avec eux. Les deux recommandations de cette section ramènent l’idée de l’instauration d’un comité consultatif ainsi que le retour de la publicité, un appui financier et la stimulation de la production et de la consommation de contenu en français.

Sans revenir en détail sur le désire exprimé l’an dernier que tout l’Ontario soit désigné comme une région assujettie aux services en français, il demande tout de même à la ministre déléguée aux Affaires francophones, Caroline Mulroney, de développer des stratégies qui permettraient d’augmenter le nombre d’employés bilingues dans tout l’Ontario.

Le Rapport annuel 2017-2018 peut être téléchargé à l’adresse csfontario.ca/articles/6384.

Lu 704 fois Dernière modification le mercredi, 18 juillet 2018 17:07
Julien Cayouette

Directeur de l'information

705-673-3377, poste 6209 ou sans frais : 1-866-926-3997

levoyageur@levoyageur.ca