FacebookTwitter
vendredi, 13 juillet 2018 16:10

Satisfaire sa curiosité et sa dent sucrée

Écrit par 
Kiku Ng Kiku Ng Photos : Éric Boutilier
North Bay — Kiku Ng, bientôt une élève de la 12e année de l’École secondaire catholique Algonquin, a décidé de combiner sa passion pour les bonbons et sa culture en démarrant son propre commerce. Avec l’aide d’une bourse de 3000 $ du Centre d’Entreprises des Districts de Nipissing et de Parry Sound (CEDNPS), cette jeune entrepreneure a tout récemment lancé Kitto Candies, un mot japonais qui se traduit par «à de la bonne chance».

Participante au programme de développement de compagnies d’été du CEDNPS, Kiku espère pouvoir se tailler une part du marché de la vente des friandises à North Bay. Gourmande de bonbons, la Franco-Ontarienne veut faire connaitre ces gouters auprès des résidents du Nipissing.

«Je crois que North Bay est un bon endroit pour vendre ces friandises-là, car les gens aiment souvent découvrir de nouvelles choses. Lorsque j’étais plus jeune et que j’allais en voyage à Toronto, j’avais l’habitude d’acheter ces bonbons-là et de les rapporter ici. Les gens, dont mes cousines, me demandaient ensuite pour y gouter», se rappelle Mme Ng.

«La majorité des friandises populaires, dont le Pucho, provient de la Chine, du Japon ou de la Corée. Le nom de mon entreprise, Kitto, est assez original, alors j’espère avoir autant de bonne chance en partant cette compagnie.»


Ce que vous pourriez retrouver dans votre boite de Kitto Candies

Pendant plusieurs semaines, Kiku a appris les principes fondamentaux de démarrage d’un petite entreprise, dont la préparation d’un plan d’affaires, le développement d’une stratégie de markéting et les finances. Pourtant, malgré ses nouvelles connaissances, elle n’est pas encore certaine si l’entrepreneuriat sera son choix de carrière après ses études.

«J’ai pris connaissance du programme de compagnie d’été lorsque Kennedy Horton (la coordonnatrice du programme) est venue faire une présentation dans ma classe de markéting. C’est ma mère qui m’a ensuite suggéré de participer», raconte-t-elle.

«Malgré que c’est un domaine intéressant, je ne pense pas nécessairement faire carrière en tant qu’entrepreneure, du moins à ce moment précis. Mes parents avaient une entreprise pendant plus de 20 ans et je me retrouvais assez souvent dans cet environnement lorsque j’étais plus jeune.»

D’ici les prochaines semaines, Kiku recevra les commandes en ligne sur son site web www.kittocandies.ca. De plus, elle s’est engagée à écrire un blogue hebdomadaire.

Lu 1326 fois Dernière modification le dimanche, 15 juillet 2018 09:19
Éric Boutilier

Correspondant

North Bay et Nipissing

Sports

eric.boutilier@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login