FacebookTwitter
mercredi, 06 juin 2018 06:00

Personne ne nous en a informés

Dans une entrevue vidéo pour Sudbury.com, le candidat conservateur de Sudbury dans l’élection provinciale, Troy Crowder, laisse entendre qu’il y a une entente secrète entre le Parti libéral, le Parti néodémocrate et les médias afin de bien faire paraitre Andrea Horwath. Selon lui, c’est ce qui explique la remontée du NPD dans les sondages et la descente du PC.

Je suis un peu fâché que Le Voyageur n’ait pas été invité à rejoindre cette conspiration. Nous aussi, on aurait été capable de dire que les conservateurs n’ont pas de plateforme chiffrée ou que le NPD semble faire peu d’erreurs pendant cette campagne.

Nous sommes vraiment déçus...



De toute façon...

Le chef du Parti conservateur — Doug Ford, pour ne pas le nommer — semble pourtant le faire exprès pour mal paraitre auprès des médias. Lundi seulement, lui et son équipe de campagne ont limité le temps pour que les journalistes posent des questions et une poursuite a été déposée contre lui par la veuve de son frère, Rob.

Rien n’a encore été prouvé en cour, mais la plainte allègue que Doug et son autre frère, Randy, n’avaient pas les compétences pour diriger l’entreprise familiale et qu’ils ont fait perdre beaucoup d’argent aux successeurs.

Avouons que le timing est un peu trop bon, à trois jours des élections. M. Crowder a probablement déjà une théorie conspirationniste pour expliquer ça.

Ces accusations rejoignent pourtant ce que les analystes disent de la plateforme électorale non chiffrée des conservateurs. Ce que dit M. Ford et ce que représentent les dépenses de ses promesses sont deux choses diamétralement opposées.



Pressé de voter

La période de vote par anticipation est terminée et 768 895 Ontariens s’en sont prévalus, ce qui représente une augmentation de 18,8 % par rapport à l’élection de 2014.

L’été n’est pas encore arrivé, alors ce n’est probablement pas parce que les Ontariens prévoient être partis en vacances le 7 juin qu’ils sont allés voter à l’avance. Ceci laisse plutôt présager que l’effet polarisateur des principaux partis (encore) dans la course — néodémocrate et conservateur — incite davantage les gens à voter. Le taux de participation total sera probablement plus élevé qu’en 2014 également.

Ça rend les prédictions encore plus difficiles.



Changement de sujet

Apple a annoncé plus tôt cette semaine que son prochain système d’exploitation pour ses appareils mobiles, iOS 12, aura plus d’outils et de fonctions pour (tenter) de limiter la capacité des compagnies de markéting de vous suivre à la trace.

Il sera également possible de créer des limites d’utilisation de l’appareil. Par exemple, vous pourrez dicter le nombre d’heures que vous, ou vos enfants, pouvez passer sur une application.

C’est un geste relativement responsable pour une entreprise de dire, d’une certaine façon, qu’ils acceptent que nous utilisions moins le produit qu’ils nous ont vendu à gros prix. En fait, ce n’est pas Apple qui va perdre de l’argent avec ces mesures, mais plutôt les milliers d’applications qui dépendent de votre niveau de dopamine. Apple voit probablement ce qui se passe avec Facebook et, avant que le problème ne devienne trop grave, décide de s’y attaquer tout de suite.

Avec les études de plus en plus nombreuses qui décrivent les effets néfastes des appareils mobiles sur les enfants, ces fonctions sont évidemment bienvenues. Mais l’impact sera limité pour les adultes qui sont tout aussi vulnérables à la dépendance technologique et qui contrôlent les réglages de leur appareil.

Pour certains, il est déjà trop tard. Les téléphones intelligents ont modifié la culture de certaines entreprises et on s’attend maintenant à ce que vous soyez disponibles 24 heures sur 24. Les listes de tâches s’allongent, tout doit être fait rapidement, votre collègue s’inquiète si vous ne répondez pas dans les minutes qui suivent...

Les années 1970 nous promettaient la société des loisirs, avec plus de temps pour relaxer. Il semble qu’après s’en être légèrement approché, on s’en éloigne à la vitesse de 100 Mbps/s.

Lu 833 fois Dernière modification le mardi, 05 juin 2018 20:00
Julien Cayouette

Directeur de l'information

705-673-3377, poste 6209 ou sans frais : 1-866-926-3997

levoyageur@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login