FacebookTwitter
mardi, 04 mars 2014 11:49

Le bon ou le mauvais jugement ?

Écrit par 
Le bon ou le mauvais jugement ? Photo : Courtoisie

Sudbury — Nous, le public devant lequel se joue la pièce de théâtre Bienveillance, sommes les membres d’un jury que Gilles Jean, personnage principal et narrateur omniscient, tente d’amadouer.

Gilles Jean est un avocat criminel du plus haut calibre qui a accepté de défendre la cause d’une compagnie qu’on accuse d’être responsable, en raison de négligence grave, du coma dans lequel sombre le beau-fils de son meilleur ami d’enfance. Les complexités et particularités de l’incident entourant les blessures du petit gamin sont toutefois secondaires au déroulement de Bienveillance parce que finalement, c’est l’avocat Gilles Jean lui-même qu’on accuse du plus grand crime possible, celui d’avoir un mauvais caractère entièrement motivé par l’avarice.

On peut donc comprendre l’entièreté de la pièce comme le plaidoyer final de Gilles Jean face aux jugements que les autres portent sur lui. Par l’entremise de sa narration, il met en contexte chacun de ses choix qu’on jugerait comme au moins moyennement répréhensibles. Avocat doué qu’il est, Gilles Jean minimise les impressions négatives de lui qui s’accumulent en étant charmant, en racontant des blagues et, surtout, en soulignant les points faibles de tous les autres.

Son meilleur ami, Bruno Green, est innocent aux deux sens du mot : il est trop naïf pour être véritablement de bonne volonté. La mère de Gilles est une syndicaliste qui porte trop fièrement ses convictions. Finalement, c’est Isabelle, la blonde de Bruno et la mère du petit garçon dans le coma, qui voit le plus clairement dans cette histoire. Du moins, c’est ce que Gilles nous raconte. Bien qu’elle ne dévoile jamais ses soupçons, on imagine qu’elle voit Gilles pour ce qu’il est : un profiteur de la pire espèce.

Gilles Jean veut surtout qu’on sache à quel point il souffre de l’énorme poids de sa culpabilité. S’il est trop névrosé, égoïste ou narcissique pour changer de comportement. Il doit s’agir d’une faiblesse enracinée quelque part dans son enfance à Bienveillance, le village où il a grandi. En guise d’introduction, il remonte l’histoire jusqu’à sa naissance et devient alors un personnage sympathique pour nous, les membres du public, les jurés de la vie qu’a menée Gilles Jean. Il se déculpabilise en se réduisant au produit inévitable du contexte dont il surgit. Ce faisant, il nous apprend une grande leçon sur la notion de justice, surtout lorsque celle-ci s’aligne avec l’opinion publique : quand nous connaissons l’accusé, nous avons pour eux un sentiment de bienveillance et nous sommes prêts à accepter toute espèce de justification pour excuser son comportement.

Le texte de Bienveillance, de la dramaturge Fanny Britt, lui a valu tout récemment un Prix du Gouverneur général en littérature. Ayant vu cette coproduction du Théâtre PÀP et des Productions À tour de rôle, je peux dire que c’est un écusson «Prix du GG» bien mérité qu’on a ajouté aux affiches du spectacle. C’est un texte avec un sens de l’humour intelligent où nous sommes portés autant à rire qu’à réfléchir et, disons-le, les comédiens et comédiennes s’emparent de ce texte et le font briller avec leur prestation très juste.

Abonnez vous

Lu 3366 fois Dernière modification le mardi, 04 mars 2014 11:56
Daniel Aubin

Journaliste

Arts et culture

Actualité du Nord

  • Un nouveau nom pour une école secondaire de Sturgeon Falls
    Un nouveau nom pour une école secondaire de Sturgeon Falls Nipissing Ouest — Les dirigeants du Conseil scolaire public du Nord-Est de l’Ontario (CSPNE) ont dévoilé aujourd'hui le nouveau nom de l’école secondaire publique qui dessert les familles francophones et francophiles de Sturgeon Falls et des environs. Le nom de…
    Ecrit le vendredi, 14 juin 2019 17:10
  • Mérite Horace-Viau 2019 : Monique Beaudoin, Chlöé Madore-Bouffard et Gabriel Grenier
    Mérite Horace-Viau 2019 : Monique Beaudoin, Chlöé Madore-Bouffard et Gabriel Grenier Voici des entrevues réalisées avec les trois récipiendaires du Mérite Horace-Viau, remis par les Clubs Richelieu du Grand Sudbury. Ces articles ont paru dans le cahier spécial sur la St-Jean de Sudbury 2019. La passion des arts et des autres…
    Ecrit le vendredi, 14 juin 2019 10:00
  • Nouvelle acquisition pour le Musée des jumelles Dionne
    Nouvelle acquisition pour le Musée des jumelles Dionne North Bay — Le Conseil du patrimoine des Quintuplets Dionne rouvrira bientôt les portes de la maison de naissance des jumelles vers la fin du mois de juin et, pendant quelques mois, le grand public aura une opportunité d’observer les…
    Ecrit le jeudi, 13 juin 2019 10:07
  • Le bon voisinage interprovincial
    Le bon voisinage interprovincial Nord ontarien et Abitibi-Témiscamingue — Les résidents du Nord de l’Ontario qui vivent dans des communautés près de la frontière entre le Québec et l’Ontario ont une relation particulière avec leurs voisins de l’autre province. Les villes et villages situés…
    Ecrit le mercredi, 12 juin 2019 15:45
  • Après Kashechewan, Pikangikum envoie ses résidents à Kapuskasing
    Après Kashechewan, Pikangikum envoie ses résidents à Kapuskasing Kapuskasing — L’incendie forestier Red Lake 14 brille toujours de mille feux dans le Nord-Ouest de l’Ontario, forçant ainsi l’évacuation d’urgence de la Première Nation de Pikangikum. Brulant tout sur son passage depuis le mercredi 29 mai, le feu s’étend maintenant sur…
    Ecrit le mercredi, 05 juin 2019 10:40
  • Un nouveau centre de la petite enfance à Odyssée
    Un nouveau centre de la petite enfance à Odyssée North Bay — Le Centre de développement de la petite enfance de l’Ontario On y va a récemment inauguré son deuxième point de service destiné aux familles francophones de la région de North Bay. Le jeudi 23 mai, le personnel d’On…
    Ecrit le vendredi, 31 mai 2019 15:53
  • Fonce.ca : Un premier rassemblement des ressources de formations pour les adultes
    Fonce.ca : Un premier rassemblement des ressources de formations pour les adultes Sudbury — Fonce.ca est un projet pilote unique au Nord de l’Ontario qui aiguille les adultes francophones désireux de terminer ou de parfaire leur éducation. L’objectif est de faciliter la recherche du meilleur parcours de formation pour l’individu. Il s’agit…
    Ecrit le mercredi, 29 mai 2019 15:44

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login