FacebookTwitter
mercredi, 04 avril 2018 09:00

Les jumelages interculturels en partage

Écrit par 


Les jumelages interculturels en partage




Nicole Carignan, Ph.D., professeure associée,
Université du Québec à Montréal (UQAM)

Plusieurs témoins rapportent que, dans nos sociétés, peu de contact s’établit entre les membres des majorités d’accueil et les immigrants. Faisant le même constat, des enseignants de l’UQAM ont décidé d’instituer des rencontres entre étudiants francophones des programmes en éducation, en travail social et en psychologie ainsi que des immigrants inscrits pour étudier le français à l’École de langues (Carignan, Deraîche et Guillot, 2015).

Ainsi sont nés les jumelages interculturels. Pour les immigrants, les jumelages permettent de consolider leurs acquis en français pour reprendre un cursus universitaire, s’intégrer au marché du travail ou passer les examens pour les candidats aux ordres professionnels. Pour les étudiants francophones, ils favorisent leur compréhension des enjeux de l’immigration et le développement de relations interculturelles harmonieuses. Depuis 2002, plus de 12 000 jumeaux et jumelles ont participé à ces jumelages en milieu universitaire, ce qui a aussi contribué au travail d’équipe d’au moins 50 professeurs, de cinq départements (éducation et formation spécialisées, didactique des langues, carriérologie, psychologie et travail social) regroupés dans trois facultés (sciences de l’éducation, communication et sciences humaines). Avec la parution de notre ouvrage Jumelages interculturels, publié aux Presses de l’Université du Québec (PUQ) en 2015, la famille s’est agrandie pour y inclure des cégeps, des centres de femmes, des organismes communautaires ainsi qu’une table de concertation des réfugiés et des immigrants.

Le colloque intitulé Les jumelages interculturels en partage veut rendre compte de la diversité de ces expériences de jumelage. Dans le cadre des 25e Journées des sciences et savoirs de l’ACFAS-Sudbury, six présentations permettront d’en savoir un peu sur la variété et la richesse des types de jumelages que nous avons expérimenté depuis 2002. Chaque présentation inclut la description et l’objectif du jumelage interculturel, les assises théoriques, la démarche méthodologique ou la mise en place, les caractéristiques des participants, le déroulement de l’activité ainsi que les retombées.

En guise d’ouverture, Nicole Carignan fera un rappel de l’historique des jumelages interculturels et expliquera les points saillants relativement aux jumelages interculturels.

Pierre Zundel, recteur par intérim de l’Université Laurentienne, présentera la préface qu’il a écrite dans l’ouvrage Jumelages interculturels Communication, Inclusion et Intégration de Nicole Carignan, Myra Deraîche et Marie-Cécile Guillot, qui a été publié aux PUQ en 2015.

Ginette Berteau (UQAM) présentera un jumelage réalisé entre des étudiants immigrants apprenant le français et des étudiants en travail social dans une formation au travail social de groupe.

Myra Deraîche (UQAM) et Christele Maizonniaux (Flinders University, Australie) proposeront la formule de jumelage à distance ou par Skype qu’elles ont organisé.

Martine Thibodeau et Philippe Gagné expliqueront la spécificité des jumelages interculturels qu’ils ont proposés à leurs étudiants de cégep. Martine enseigne l’anglais langue seconde (ELS) à des étudiants francophones inscrits au cégep de Victoriaville, situé à deux heures de route de Montréal. Philippe enseigne le français langue seconde (FLS) à des étudiants anglophones inscrits au Vanier College.

Alhassane Balde et Annie Deslauniers présenteront leurs jumelages entre immigrants apprenant le français et les futurs enseignants d’éducation physique.

Enfin, Déborah Grausem est responsable du Réseau du jumelage interculturel au Québec dans le cadre des activités de la Table de concertation au service des personnes réfugiées, immigrantes et sans statut (TCRI). Le TCRI est un regroupement de plus de 140 organismes. Elle présentera l’état des lieux des activités de jumelage interculturel entre des membres de la société d’accueil et de nouveaux arrivants à travers le réseau des organismes communautaires. Elle abordera les questions de fonctionnement des programmes de jumelage, les impacts et les défis de ces jumelages.

La diversité et la richesse de ces jumelages interculturels permettent de constater qu’ils visent ultimement un but commun. Au lieu de s’en tenir aux discours sur l’Autre, les jumeaux et les jumelles apprennent à échanger entre eux, à se respecter, à s’apprécier et à apprendre à vivre ensemble (Carignan, Deraîche et Guillot, 2015).

En guise de conclusion, nous aimerions rappeler le caractère réciproque de la dynamique de participation : il n’incombe pas qu’aux immigrants de s’adapter et de s’intégrer; c’est un travail qui concerne tout autant la population locale. Les nombreux témoignages recueillis après les activités de jumelage démontrent clairement que les jumelages interculturels contribuent à faire fondre le mur d’incompréhension et à reconnaitre la richesse de la diversité ethnoculturelle de nos sociétés.


Responsable de la chronique : Isabelle Carignan, Ph. D., Université TÉLUQ


C’était la dernière chronique des 25 ans de l’Acfas-Sudbury. Nous espérons que vous avez apprécié en connaitre davantage sur la recherche qui se fait en français, et ce, plus particulièrement en milieu francophone minoritaire.

Nous souhaitons sincèrement avoir réussi à piquer votre curiosité et que vous serez des nôtres du 5 au 7 avril prochain, pour assister aux présentations des chercheurs et des étudiants.

L’ACFAS-Sudbury lance donc l’invitation à toute la collectivité pour fêter 25 ans de savoir en français! Pour de plus amples renseignements, écrivez-nous à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . N’hésitez pas à vous joindre au groupe ACFAS-Sudbury sur Facebook, à aimer notre page et à gazouiller @AcfasSudbury sur Twitter avec le mot-clic #JSS25

Les Journées des sciences et savoirs, en partenariat avec le Symposium francophone de l’École de médecine du Nord de l’Ontario (EMNO) et le Consortium national de formation en santé (CNFS), auront lieu du 5 au 7 avril 2018, à l’Université Laurentienne.

Soyez des nôtres et au plaisir de discuter avec vous!

Nous aimerions terminer ces chroniques en rendant hommage aux anciennes personnes ayant été à la présidence de l’Acfas-Sudbury. Qui plus est, nous aimerions remercier chaleureusement le journal Le Voyageur de nous avoir permis de rejoindre la communauté par l’entremise du journal. Une très belle collaboration!

Hommage aux anciens à la présidence de l’Acfas-Sudbury

Noms Commentaires
François Trudeau Créateur de l’Acfas-Sudbury.
Maurice Aumond M. Aumond est celui qui a vraiment fait connaitre l’Acfas-Sudbury dans le monde universitaire et communautaire.
Yvan Morin
Luc Rousseau 1998-2000
Gratien Allaire
Jean-François Robitaille
Louis Durand Porte-parole officiel du 10e anniversaire (2003)
Christiane Bernier
Mery Martinez Garcia 2006-2009
John Jairo Marin Tamayo 2010-2013
Jaouad Alem 2013-2016
Georges Kpazaï Depuis 2016

Je tiens à remercier le professeur John Jairo Marin Tamayo de l’École des sciences de l’éducation de l’Université Laurentienne pour son travail de moine. En effet, il est allé fouiller, à la bibliothèque de l’Université Laurentienne, dans les procès-verbaux de l’Acfas-Sudbury depuis sa création. Par la suite, il a écrit un article lié aux 20 ans de l’Acfas-Sudbury dans Découvrir, le magazine de l’Acfas, en avril 2013.

Cinq ans plus tard, nous nous désirons nous aussi rendre hommage aux anciennes personnes ayant été à la présidence de l’Acfas-Sudbury lors de la cérémonie d’ouverture des 25e Journées des sciences et savoirs le 5 avril prochain, de 17 h à 19 h, à la salle Canisius de l’Université de Sudbury. Soyez des nôtres!


Lu 2051 fois Dernière modification le mardi, 24 avril 2018 16:25
La voix du Nord

info@lavoixdunord.ca

Actualité du Nord

  • Une Franco-Ontarienne de Timmins est Miss Northern Ontario
    Une Franco-Ontarienne de Timmins est Miss Northern Ontario Sudbury et Timmins — Valérie Demers de Timmins, Miss South Porcupine, sort grande gagnante du concours Miss North Ontario Regional Canada Pageant 2019 qui a été présenté à Sudbury du 9 au 11 mai. Mme Demers n’est pas la seule Franco-Ontarienne…
    Ecrit le lundi, 13 mai 2019 10:10
  • Quelle est la différence entre une IP et une IA?
    Quelle est la différence entre une IP et une IA? Le médecin est loin d’être le seul professionnel de la santé qui peut vous soigner. En raison d’une pénurie de médecins il y a quelques années, le système de santé de l’Ontario a fait une plus grande place aux divers…
    Ecrit le mercredi, 08 mai 2019 15:45
  • Une femme de Timmins à la tête du futur Centre de santé
    Une femme de Timmins à la tête du futur Centre de santé Timmins — Le futur Centre de santé communautaire de Timmins a trouvé sa première directrice générale en la personne de Julie Béchard. Elle entrera en fonction le 21 mai. Mme Béchard est la directrice générale et fondatrice du Centre Passerelle…
    Ecrit le mercredi, 08 mai 2019 11:46
  • La Place des Arts a trouvé son premier directeur général
    La Place des Arts a trouvé son premier directeur général Sudbury — Léo Therrien a été choisi comme directeur général fondateur de la Place des Arts du Grand Sudbury. M. Therrien quittera donc la direction de la Maison McCulloch, qu’il dirige depuis 20 ans, et prendra les rênes de l’organisme le 15 mai.…
    Ecrit le mardi, 07 mai 2019 10:00
  • 100 ans de présence francophone à Kirkland Lake
    100 ans de présence francophone à Kirkland Lake Kirkland Lake — Les élèves et le personnel de l’École secondaire catholique Jean-Vanier ont présenté une soirée de reconnaissance des fondateurs francophones qui se sont installés à Kirkland Lake au début du XXe siècle. Dans le cadre du 100e anniversaire de la…
    Ecrit le jeudi, 02 mai 2019 13:00
  • Il y a plus de théâtre en français que l'on pense
    Il y a plus de théâtre en français que l'on pense Sudbury — L’École secondaire catholique l’Essor de Tecumseh repart du Festival Théâtre action en milieu scolaire (FTAMS) avec le prix Première ligne pour le meilleur texte pour leur pièce Au-delà du cadre. Cependant, le jury a tenu à remettre une…
    Ecrit le mardi, 30 avril 2019 15:44
  • Une jeune franco-ontarienne regagne son souffle
    Une jeune franco-ontarienne regagne son souffle Bonfield et North Bay — Natalie Daoust, une jeune femme de 24 ans qui demeurait à Bonfield jusqu’à tout récemment, commence tranquillement à regagner ses forces à la suite d’une greffe des deux poumons. Souffrant de problèmes pulmonaires depuis quelques années,…
    Ecrit le mercredi, 24 avril 2019 14:00

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login