FacebookTwitter
jeudi, 29 mars 2018 09:57

Un parcours remarquable pour une haltérophile nord-ontarienne

Écrit par 
Un parcours remarquable pour une haltérophile nord-ontarienne Photos : Kevin Lam, LVD Media
Chelmsford — Sophie Démoré, une étudiante au programme de promotion de l’activité physique et de la santé au Collège Boréal, se démarque ces jours-ci dans les salles d’haltérophilie. Dynamophile depuis seulement 13 mois, Mme Démoré a développé ses habiletés dans une courte période de temps et se retrouve aujourd’hui parmi les meilleures de son sport.

Ancienne élève de l’École secondaire catholique Champlain de Chelmsford, Mme Démoré a voulu trouver une activité motivante qui serait favorable au développement de saines habitudes. Après avoir complété un entrainement rigoureux pendant six mois, elle espérait devenir membre d’une formation de dynamophilie (powerlifting) dans le but de participer à des compétitions.

«Le Collège Boréal a annoncé à l’automne qu’une équipe de powerlifting serait créée, mais lorsque je suis arrivée à la première pratique, il n’y avait personne là. J’ai été la seule personne qui a voulu devenir membre de cette formation. Lorsque les promoteurs ont décidé de ne pas aller de l’avant en raison du manque de participation, j’ai décidé de me trouver un entraineur moi-même», raconte l’haltérophile franco-ontarienne.

«J’ai réussi à rejoindre Justin Reeso d’Ottawa et nous faisons tout notre coaching en ligne. La technologie maintenant est incroyable. On s’échange des courriels, je lui envoie mes vidéos d’haltérophilie sur Dropbox et il les regarde et fait des analyses. De plus, il m’accompagnent aux championnats», décrit-elle.



En seulement quelques mois, Mme Démoré a réussi à remporter plusieurs médailles lors de tournois régionaux, provinciaux et nationaux. Entre autres, elle a remporté une médaille d’argent au Championnat national de dynamophilie à Calgary au mois de février et une médaille de bronze lors d’une autre compétition à Québec.

Toutefois, sa victoire plus marquante a été lors d’un championnat ontarien, où elle s’est classée au premier rang.



«Je me rappelle tellement de ma performance au championnat provincial, parce que je devais surmonter 10 kilogrammes pour devancer la meneuse, ce qui est quand même assez de poids. Je voulais être la meilleure dans la province dans ma catégorie de poids, mais par le temps que j’arrive à ma dernière levée (deadlift), je me retrouvais en troisième place. Mon entraineur m’avait demandé si je préférais aller pour la médaille d’or ou l’argent. J’ai décidé, OK on va y aller pour la première place et je vais pousser et faire de mon mieux sur la plateforme», raconte Mme Démoré.

«Lorsque je suis arrivée pour faire ma levée, je n’avais aucune idée du poids qui était sur la barre. Habituellement, je fais mes entrainements en livres et, en conséquence, je connais moins les mesures en kilogrammes. Mon entraineur sait ce que je suis capable de lever et il m’a expliqué que je n’avais qu’à lever la barre de 325 livres pour gagner la première place. Je suis allée sur la plateforme et ç’a fonctionné! Tout le monde dans les estrades m’encourageait et mon entraineur était en état de choc. C’est tellement un beau souvenir.»

Grâce à ses nombreux exploits, Sophie Démoré sera membre de l’équipe canadienne qui sera à nouveau de passage en Alberta, au Championnat mondial de dynamophilie classique, prévue du 5 au 17 juin prochain à Calgary.



Lu 4489 fois Dernière modification le jeudi, 29 mars 2018 10:03
Éric Boutilier

Correspondant

North Bay et Nipissing

Sports

eric.boutilier@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Une cicatrice encore visible
    Sudbury — Cette photo prise du haut des airs montre bien l’étendue de forêt qui a été dévastée par l’incendie Parry Sound 33 l’été dernier. Ce feu qui a forcé l’évacuation d’une Première Nation et de Killarney en plus de…
    Ecrit le mercredi, 14 août 2019 15:21
  • Construction devant le Collège Boréal pour la rentrée
    Construction devant le Collège Boréal pour la rentrée Sudbury — La circulation sur le boulevard Lasalle à l’entrée du Collège Boréal risque d’être perturbée pour la rentrée. Afin de terminer la construction de la route et du nouveau carrefour giratoire qui remplacera l’intersection devant le collège, les automobilistes…
    Ecrit le mardi, 13 août 2019 16:23
  • Earlton se bat pour son développement
    Earlton se bat pour son développement Earlton — Les dirigeants du canton d’Armstrong ont récemment réduit le prix de vente de certains terrains municipaux à 20 000 $ pour stimuler le développement de nouveaux domiciles dans le secteur du chemin Airport et du croissant Jules-Gravel. Les obstacles au…
    Ecrit le jeudi, 08 août 2019 13:00
  • Quelle est la relation entre l’aide médicale à mourir et les soins palliatifs en Ontario?
    Quelle est la relation entre l’aide médicale à mourir et les soins palliatifs en Ontario? Ontario — En Ontario, les maisons de soins palliatifs sont l’un des endroits désignés par la loi où il est permis d’administrer l’aide médical à mourir (AMM). La grande majorité des institutions préfèrent par contre diriger les patients à l’hôpital…
    Ecrit le mardi, 06 août 2019 13:00
  • Tournoi annuel au profit du Club Alidor
    Tournoi annuel au profit du Club Alidor St-Charles — Même si les organisateurs Colette et Gaetan Roy ont dû changer la date du tournoi annuel de pêche Ron Sénécal West Arm Pike Tournment en raison du niveau de l’eau trop élevé, les participants ont afflué en grand…
    Ecrit le jeudi, 01 août 2019 13:00
  • Changement de garde à la paroisse St-Jean-de-Brébeuf
    Changement de garde à la paroisse St-Jean-de-Brébeuf Sudbury — Mgr Jean-Paul «J.P.» Jolicœur, prêtre de la paroisse St-Jean-de-Brébeuf dans le Moulin à Fleur, quittera le poste de curé de la paroisse le 1er aout pour prendre d’autres responsabilités au sein du diocèse. Ses paroissiens et amis l’ont cependant…
    Ecrit le jeudi, 01 août 2019 09:00
  • Des femmes qui restent pour des femmes qui partent
    Des femmes qui restent pour des femmes qui partent Timmins et Sudbury — Le Centre Passerelle pour femmes du Nord de l'Ontario à Timmins a reçu 211 627 $ du gouvernement fédéral afin de tenter de contrer le roulement de personnel. Le Centre Passerelle est le seul organisme francophone qui a…
    Ecrit le jeudi, 25 juillet 2019 11:14

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login