FacebookTwitter
mardi, 27 février 2018 11:10

Une première bande dessinée d’aventure franco-ontarienne

Écrit par 
Ontario —  Le Réseau du patrimoine franco-ontarien (RPFO) a mis en vente ce mois-ci ce qui pourrait être considéré comme la première bande dessinée d’aventure franco-ontarienne : L’Ordre de Jacques-Cartier, Tome 1 : Un mystère en Ontario. Le projet a été complété il y a plus d’un an pour les auteurs Martin Deschatelets et Kevin Montpellier ainsi que l’équipe derrière la production.

Sur le même thème : L’Ordre de Jacques-Cartier et l’histoire secrète du Canada français... et du Voyageur

Le récit suit deux Franco-Ontariens, Mathieu et Sophie, qui ont terminé leur année d’étude à l’Université de Sudbury et qui partent chez l’oncle de Mathieu pour le début des vacances. Dans le chalet situé à Thunder Beach, près de Penetanguishene, ils découvrent un secret qui les mettra face à face avec une créature légendaire. Les deux aventuriers-malgré-eux nous font visiter en dessins l’ile Manitoulin, la péninsule de Bruce, Midland et Ste-Marie-au-pays-des-Hurons.

L’objectif de départ était de faire découvrir l’Ontario — et des régions spécifiquement associées aux francophones — et son histoire avec un récit qui pourrait intéresser les jeunes. « Nous avions remis quatre ou cinq scénarios qui ont été soumis à des [panels] d’adolescents et de jeunes adultes. [...] Il y en avait avec des extraterrestres, voyage dans le temps, etc. », rapporte le dessinateur, Martin Deschatelets.

Finalement, c’est celui avec des créatures surnaturelles qui a été préféré. « Qui était un de nos préférés », ajoute l’artiste originaire de Sturgeon Falls. Ils ont également utilisé une légende franco-ontarienne dans leur mystère. Les dialogues ont été travaillés avec l’aide de la linguiste Martine Leroux afin de se coller le plus possible à la façon de parler des Franco-Ontariens. « Il y a des expressions que le monde de Sudbury et d’autres régions vont reconnaitre », souligne M. Deschatelets.

Le nom « Ordre de Jacques-Cartier » est apparu rapidement aux auteurs au début de leurs recherches comme un bon point de départ pour l’élaboration d’un mystère. Ils se sont donc inspirés de cette société secrète (qui a vraiment existé, voir texte ci-dessous), mais en lui donnant une nouvelle mission et en donnant une raison bien différente à la venue de Jacques Cartier, de Champlain et d’autres personnages historiques, en Amérique.

Dans leur univers, « La Patente » — nom qu’utilisaient les membres du véritable Ordre de Jacques-Cartier pour garder le nom de leur organisation secret — est un objet qui doit être protégé.

Il l’espère, mais ne sait pas encore si d’autres tomes seront produits. Il croit que le RPFO attend de connaitre le niveau de succès du premier. « Le but serait d’en avoir quatre ou cinq. Les prochains numéros se dérouleraient dans d’autres régions de l’Ontario, comme le Sud, l’Est et le Nord […] et on en dévoilerait toujours un peu plus sur l’Ordre de Jacques-Cartier », annonce M. Deschatelets.

La bande dessinée est en prévente jusqu’au 28 février au cout de 15 $ — après, elle coutera 20 $. On peut la commander en ligne sur le site du RPFO : www.rpfo.ca.

Lu 2008 fois Dernière modification le mardi, 27 février 2018 11:09
Julien Cayouette

Directeur de l'information

705-673-3377, poste 6209 ou sans frais : 1-866-926-3997

levoyageur@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login