FacebookTwitter
mercredi, 21 février 2018 06:00

Ne vous noyez pas dans votre bulle

L’Association de la presse francophone a publié l’automne dernier la Charte de la presse écrite de langue française en situation minoritaire au Canada. On y retrouve une série de Valeurs fondamentales des journalistes, dont celle-ci :

« La rigueur : ce qui les mène à chercher la vérité,
à examiner les différentes facettes d’une situation et
à présenter les faits avec exactitude et discernement. »

Le temps serait-il venu d’adopter une Charte du bon citoyen qui contiendrait un article similaire?

Nous nous attaquerons ici aux bulles d’information que créent les algorithmes de Facebook, Google et autres entreprises aux visées de domination mondiale — ou du moins de contrôle de votre vie. Ces micro-univers centrés autour des opinions et des idées préconçues des utilisateurs et contrôlés par leurs émotions et leur liste de magasinage.

Dans un monde où Facebook devient la principale source d’information de beaucoup de gens, et où ils se contentent de lire un titre pour se faire une opinion, les bulles d’information deviennent de plus en plus opaques et difficiles à crever. Parce que Facebook vous présente des sujets selon ce que vous « aimez », il évitera de vous présenter ce qui risque de vous déplaire ou d’ébranler vos opinions.

Exemple : supposons que l’une de vos connaissances Facebook croit déjà que les vaccins sont du poison et partage régulièrement des articles et des vidéos pour réaffirmer son point de vue. Si vous avez le malheur de regarder — ou pire encore, aimer — la vieille vidéo d’un acteur américain qui jappe contre la vaccination, vous êtes fait. Facebook croira que vous êtes antivaccination aussi et fera tout en son pouvoir pour que vous le restiez.

Ici, comme avec n’importe quelle drogue, il faut faire un effort pour s’en sortir. Il faut quitter pendant quelques minutes le cocon réconfortant de Facebook, entrer dans celui un peu plus inquiétant de Google et regarder ce qu’il y a de l’autre côté de la médaille.

Et nous attirons particulièrement votre attention sur le mot « faits », contenu dans la valeur ci-dessus. Il faut aller vérifier les faits. Le sujet qui a lancé votre recherche, peu importe l’émotion qu’il vous a initialement fait vivre, peut être vrai ou faux. L’important, c’est de ne pas croire la première chose qu’on lit et de vérifier les faits, ce qui a été prouvé, scientifiquement ou d’une autre façon.

Pour boucler notre exemple, il est facile de trouver sur le web que celui qui a écrit la recherche sur laquelle se base le mouvement antivaccination a lui-même avoué qu’il a menti dans sa recherche, il a inventé des cas d’autismes qui n’existaient pas.

Vous nous demanderez comment faire confiance aux scientifiques s’ils se mettent à mentir eux aussi? Et vous avez raison. Le doute est de toute façon à la base de la science. Mais quand quelqu’un avoue son mensonge, on n’a plus raison de croire ce qu’il a dit auparavant.

Ce que nous voulons que vous reteniez ici, c’est de ne pas vous fier à une seule source d’information, surtout lorsque le sujet est controversé. Allez voir à gauche, à droite, au Canada, en Europe ou aux États-Unis, lisez plus d’un journal, consultez plus qu’un site web de nouvelles afin d’avoir une meilleure idée de l’univers dans lequel vous vivez.

Un peu comme les coupons rabais qui vous font chercher la meilleure aubaine, cherchez la meilleure information. Non pas celle qui vous fait le plus plaisir, mais celle qui est objectivement plus plausible.

Et vous, que mettriez-vous dans une Charte du bon citoyen?

Lu 1624 fois Dernière modification le mardi, 20 février 2018 15:21
Julien Cayouette

Directeur de l'information

705-673-3377, poste 6209 ou sans frais : 1-866-926-3997

levoyageur@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Une activité de magasinage en français
    Une activité de magasinage en français Sturgeon Falls — Quelques étudiants adultes du cours de français langue seconde du Conseil scolaire catholique Franco-Nord se sont présentés récemment au magasin Aliments en vrac Nipissing pour vivre une expérience plus rare en Ontario : faire son épicerie et…
    Ecrit le vendredi, 24 mai 2019 09:44
  • L’édifice des Compagnons sera vendu
    L’édifice des Compagnons sera vendu North Bay — Le conseil d’administration du Centre culturel Les Compagnons de North Bay a pris la décision de vendre son édifice lors d’une rencontre spéciale mardi soir. La direction des Compagnons a confirmé à ses membres que le bâtiment sera…
    Ecrit le mercredi, 22 mai 2019 19:19
  • Une Franco-Ontarienne de Timmins est Miss Northern Ontario
    Une Franco-Ontarienne de Timmins est Miss Northern Ontario Sudbury et Timmins — Valérie Demers de Timmins, Miss South Porcupine, sort grande gagnante du concours Miss North Ontario Regional Canada Pageant 2019 qui a été présenté à Sudbury du 9 au 11 mai. Mme Demers n’est pas la seule Franco-Ontarienne…
    Ecrit le lundi, 13 mai 2019 10:10
  • Quelle est la différence entre une IP et une IA?
    Quelle est la différence entre une IP et une IA? Le médecin est loin d’être le seul professionnel de la santé qui peut vous soigner. En raison d’une pénurie de médecins il y a quelques années, le système de santé de l’Ontario a fait une plus grande place aux divers…
    Ecrit le mercredi, 08 mai 2019 15:45
  • Une femme de Timmins à la tête du futur Centre de santé
    Une femme de Timmins à la tête du futur Centre de santé Timmins — Le futur Centre de santé communautaire de Timmins a trouvé sa première directrice générale en la personne de Julie Béchard. Elle entrera en fonction le 21 mai. Mme Béchard est la directrice générale et fondatrice du Centre Passerelle…
    Ecrit le mercredi, 08 mai 2019 11:46
  • La Place des Arts a trouvé son premier directeur général
    La Place des Arts a trouvé son premier directeur général Sudbury — Léo Therrien a été choisi comme directeur général fondateur de la Place des Arts du Grand Sudbury. M. Therrien quittera donc la direction de la Maison McCulloch, qu’il dirige depuis 20 ans, et prendra les rênes de l’organisme le 15 mai.…
    Ecrit le mardi, 07 mai 2019 10:00
  • 100 ans de présence francophone à Kirkland Lake
    100 ans de présence francophone à Kirkland Lake Kirkland Lake — Les élèves et le personnel de l’École secondaire catholique Jean-Vanier ont présenté une soirée de reconnaissance des fondateurs francophones qui se sont installés à Kirkland Lake au début du XXe siècle. Dans le cadre du 100e anniversaire de la…
    Ecrit le jeudi, 02 mai 2019 13:00

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login