Imprimer cette page
mercredi, 31 janvier 2018 22:28

La vaccination contre la grippe : est-ce nécessaire?

Écrit par  Paul-André Gauthier



Paul-André Gauthier, Inf., ICS; Ph.D. (nursing)

Les gens confondent souvent le rhume et la grippe. Un rhume est une infection virale bénigne du nez et de la gorge, alors que la grippe, appelée également influenza, est une infection virale qui «s’accompagne de fièvre, de maux de tête, de douleurs musculaires, de fatigue importante, de maux de gorge et de toux».1

Dans ce dernier cas, les personnes ne se sentent pas bien du tout et se sentiront faibles et même très affaiblies dans certains cas. On se rappellera 2009-2010, où le Canada avait été affecté par la grippe H1N1, une grippe qui avait rendu plusieurs personnes malades et avait causé de nombreux décès. Un rapport intitulé Répercussions de la pandémie de H1N1 sur les hôpitaux canadiens2 a été produit en novembre 2010 par L’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) avec des données détaillées fort intéressantes à lire.

Comme le rhume et la grippe sont des infections virales, elles ne peuvent pas être traitées avec des antibiotiques. Par contre, nous pouvons mettre en œuvre divers moyens de protection dans notre milieu, pour soi et notre famille.

Nous savons pertinemment que le meilleur moyen de prévention contre la grippe est la vaccination. Si nous ne nous protégeons pas, nous mettons à risque toute une série de personnes vulnérables, comme les enfants, les personnes âgées, les personnes dont l’immunité est basse, les personnes malades, celles qui ont le cancer ou celles qui ont subi une chirurgie, pour ne nommer que celles-là. Un vaccin permet à une personne de développer une immunité contre le microorganisme qui peut causer une maladie comme la grippe. On appelle ce type d’immunité : l’immunité acquise artificiellement active.

Il est également possible de se protéger davantage, par exemple, en s’hydratant (boire beaucoup de liquides), en se reposant, en se gargarisant avec de l’eau salée (3 à 4 fois par jour) lorsqu’on a mal à la gorge, en se tenant à au moins un bras de distance (ou plus) des personnes grippées ou en évitant tout simplement de les visiter si ce n’est pas indispensable.

Il peut être nécessaire de consulter un médecin, une infirmière praticienne ou de se rendre à l’urgence dans les cas graves, comme le mentionne le ministère de la Santé du Québec3 lorsqu’une personne a :
  • de la difficulté à respirer qui persiste ou qui augmente;
  • les lèvres bleues;
  • une douleur intense à la poitrine;
  • une douleur intense à la tête qui persiste ou qui augmente;
  • de la somnolence, de la difficulté à rester éveillé, de la faiblesse;
  • de la confusion, de la désorientation;
  • des convulsions (le corps se raidit et les muscles se contractent de façon saccadée et involontaire);
  • une absence d’urine depuis 12 heures, une soif intense.3
En réponse à la question posée au tout début, oui il est important de se faire vacciner contre la grippe ou l’influenza afin de se protéger et de protéger les gens autour de nous ainsi que les personnes vulnérables rencontrées dans la vie de tous les jours et à notre travail. En effet, si nous sommes malades, il est préférable de demeurer à la maison et de prendre soin de soi. Notre efficacité au bureau n’en sera que meilleure lors de notre retour au travail, et ce, après un bon repos!

Si vous désirez en savoir davantage, venez nous voir lors des Journées des sciences et savoirs en avril prochain!

Références :
http://www.uniprix.com/fr/conseils/1/sante/rhume-grippe-quelle-difference
https://secure.cihi.ca/free_products/H1N1_AIB_FR_final.pdf
http://sante.gouv.qc.ca/problemes-de-sante/grippe-influenza/


Responsable de la chronique : Isabelle Carignan, Ph. D., Université TÉLUQ

Au cours des prochaines semaines, des préambules de ce qui vous attend lors des Journées des sciences et savoirs 2018 seront partagés sous la forme de chroniques dans le journal Le Voyageur afin de piquer votre curiosité!

L’ACFAS-Sudbury lance donc l’invitation à toute la collectivité pour fêter 25 ans de savoir en français!

Pour de plus amples renseignements, écrivez-nous à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . N’hésitez pas à vous joindre au groupe ACFAS-Sudbury sur Facebook, à aimer notre page et à gazouiller @AcfasSudbury sur Twitter.

Les Journées des sciences et savoirs, en partenariat avec le Symposium francophone de l’École de médecine du Nord de l’Ontario (EMNO) et le Consortium national de formation en santé (CNFS), auront lieu du 5 au 7 avril 2018, à l’Université Laurentienne. Soyez des nôtres!


Lu 2089 fois Dernière modification le mercredi, 31 janvier 2018 23:04