Imprimer cette page
jeudi, 25 janvier 2018 14:42

Être soi-même envers et contre tout

Écrit par 
Joël Giroux et Alex Thétrault dans les rôles de Nino Paventi et d’Angelo Barbieri Joël Giroux et Alex Thétrault dans les rôles de Nino Paventi et d’Angelo Barbieri Photos : Stunik Média
Sudbury — Le Théâtre du Nouvel-Ontario (TNO) présentera sa 38e pièce communautaire, Mambo italiano, du 25 janvier au 3 février.

La pièce écrite par Steve Galluccio, et traduite en français par le dramaturge Michel Tremblay, transportera les spectateurs à Montréal, où le jeune scénariste Angelo Barbieri révèle son homosexualité à sa famille d’origine italienne. Cette dernière s’y fera-t-elle? Et qu’en sera-t-il de Nino, copain et colocataire d’Angelo qui, lui, n’entend pas en faire autant avec sa propre famille?

Pour l’artiste sudburois Ryan Demers, qui signe la mise en scène de la pièce, le choix de Mambo italiano n’a pas été anodin. «J’avais vu le film en cachette quand j’étais moi-même adolescent et dans le placard, et ça m’a beaucoup aidé. Ce qui m’a le plus touché, c’est que c’est la première fois où je découvrais une œuvre dont les personnages principaux étaient gais sans que ce ne soit la débauche totale», confie-t-il au Voyageur. «Ils existaient simplement et lorsque je me suis rendu compte qu’une version française de la pièce existait, j’ai décidé de l’offrir à ma communauté», ajoute-t-il.

Si la comédie véhicule un appel général à l’acceptation de soi, elle fait également état des difficultés ajoutées que peut comporter le processus en contexte social minoritaire. «Ce qui est intéressant, c’est qu’il y a beaucoup d’honnêteté dans la réaction des parents. Mais l’amour familial est toujours présent malgré les moments difficiles. Et il y a beaucoup de discorde au sein de la communauté gaie elle-même, ce qui rend le tout encore plus intéressant», affirme M. Demers.

En allant voir Mambo italiano, «le spectateur, quelles que soient ses idées préconçues, rencontrera de vraies gens et sera mis au défi, comme c’est souvent le cas au théâtre», conclut le metteur en scène.


Le metteur en scène Ryan Demers (à gauche) donne des instructions aux comédiens.

Toujours pertinent, selon les interprètes

«Les mêmes enjeux, les mêmes rapports familiaux, sociétaux et communautaires sont toujours là», indique Alex Tétreault, qui incarnera le personnage principal d’Angelo.

Dans la pièce, ce dernier révèle son homosexualité à sa famille d’origine italienne établie à Montréal. Le diplômé du programme de théâtre de l’Université Laurentienne affirme avoir été interpelé par le texte de Steve Galluccio et traduit en français par le dramaturge Michel Tremblay.

«À Sudbury, on ne voit pas beaucoup d’œuvres qui mettent en vedette les personnes gaies, qui racontent leur vécu et lorsqu’on en voit, ce sont souvent des personnages secondaires et extrêmement stéréotypés. Ici, c’est vraiment le cœur de la pièce», avance-t-il.

Il s’agira également d’une première sur les planches du TNO pour la régisseuse de profession, Sophie Ducharme. «J’ai toujours voulu replonger dans l’univers du jeu depuis l’université», affirme-t-elle.

Pour l’interprète d’Angela, l’alter ego féminin d’Angelo, «le propos de la pièce a bien vieilli et il est transposable à toute situation où l’on peut se sentir marginalisé». La comédie offre également, selon Mme Ducharme, une réflexion sur la perception des genres.

«C’est sûr que les spectateurs s’identifieront à un moment ou à un autre de la pièce ou penseront à la manière dont ils réagiraient dans de telles circonstances», conclut M. Tétrault. «Mais dans le fond, ce qui ressort, c’est l’importance de s’assumer, de rester honnête avec soi-même et avec les autres parce que lorsqu’on crée une façade, on se perd.»

Les représentations de Mambo italiano auront lieu les 25, 26, 27 et 31  janvier à 20 h, le 1er et le 2 février à 20 h ainsi que le 3 février à 14 h et à 20 h.


Alex Tétrault, Francine Gaudet, Daniel Robillard et Gabrielle Lemieux.

Lu 2553 fois Dernière modification le jeudi, 25 janvier 2018 15:04
Bienvenu Senga

Journaliste

Sudbury

705-673-3377, poste 6210

bienvenu.senga@levoyageur.ca