Imprimer cette page
mardi, 05 décembre 2017 16:36

Un spectacle d’humour à la fois local et national

Écrit par 
Un spectacle d’humour à la fois local et national Photo : Éric Boutilier
Sturgeon Falls — La Ligue d’improvisation du Nord de l’Ontario (LINO) disputera, pour la première fois de son histoire, un match d’impro contre un adversaire redoutable. Une équipe composée de membres de la LINO affrontera des professionnels de la Ligue nationale d’improvisation (LNI) samedi prochain, au centre récréatif de Sturgeon Falls.

Stef Paquette sera par contre le premier à monter sur scène pour présenter un extrait de son spectacle d’humour, lancé plus tôt cette année. Ensuite, six membres de la LINO, soit Emmanuelle Bergeron, Robin Brouillette, Luc Larocque, Stephane Marcoux, Jake McNeil et Patrick Vaillancourt, embarqueront sur la scène pour affronter l’équipe de quatre improvisateurs de la LNI composée de Sophie Caron, Jean-Philippe Durand, Mathieu Lepage et Joëlle Paré-Beaulieu.

«Évidemment, c’est un match improvisé, alors on ne peut pas prédire ce qu’il va avoir dans le match. Par contre, on peut prédire que ça va être un show de qualité avec des joueurs de la LNI. Ils sont solides et Sophie Caron est probablement l’une des joueuses émérites de la Ligue nationale d’improvisation», annonce le promoteur de l’évènement, Luc Larocque.

«De la part de la LINO, c’est six joueurs amateurs, mais aussi d’expérience, qui sont connus par la communauté. La foule sera amusée de voir le talent local essayer d’affronter des professionnels québécois.»

En raison du retard de certains octrois financiers, le Conseil des arts de Nipissing Ouest (CANO) et la LINO ont travaillé conjointement pour présenter un spectacle d’humour à Nipissing Ouest. Depuis quelques mois, les deux organismes ont développé le concept de spectacle d’humour et d’improvisation pour combler l’absence d’un spectacle d’humour, qui est habituellement compris dans la saison du CANO.

«Cette année, notre commanditaire principal, le CANO, se cherchait un spectacle d’humour. Il est allé cogner aux portes d’humoristes pour venir faire un spectacle, mais elles étaient toutes fermées au mois d’aout. Tous les humoristes étaient pris, alors je leur ai dit pourquoi on ne ferait pas venir la LNI», raconte M. Larocque.

«Je me suis dit “ben qu’on s’en prenne à la LNI” pour, tout simplement, offrir quelque chose de drôle à notre communauté. On veut faire valoir l’improvisation, car c’est quelque chose de culturel et d’une très grande valeur. Je pense que ça appartient presque uniquement aux [francophones dans le monde] et notre région accueille toujours à bras ouvert à l’improvisation», poursuit-il.

Quelques billets sont encore disponibles en ligne sur le site web du CANO.

Lu 3915 fois Dernière modification le dimanche, 10 décembre 2017 20:25
Éric Boutilier

Correspondant

North Bay et Nipissing

Sports

eric.boutilier@levoyageur.ca