FacebookTwitter
mercredi, 08 novembre 2017 14:05

Un classique remis au gout du jour

Écrit par 
Un classique remis au gout du jour Photo : Michel Pinault
Sudbury —Après avoir décidé de faire équipe avec la metteuse en scène Catherine Vidal pour concevoir le spectacle pour enfants Le cœur en hiver, inspiré du conte La Reine des neiges d’Hans Christian Andersen, le dramaturge Étienne Lepage a tout d’abord procédé à l’actualisation du récit.

L’ingestion accidentelle de morceaux de verre par les personnages du conte accroit chez ces derniers la perception de «ce qu’il y [a] de mauvais en chaque chose».

«Je trouvais que la version originale ressemblait à une critique de l’intelligence. C’était comme si on disait que l’intelligence menait à la méchanceté, à l’insensibilité», explique M. Lepage au Voyageur. Dans un récit où la Reine des neiges est une métaphore du diable et où Gerda s’en remet à Dieu à chaque fois qu’elle rencontre un obstacle, pour le diplômé de l’École nationale de théâtre, il était préférable de «parler de la cruauté du monde plutôt que de la dichotomie entre intelligence et foi ou émotion».

La Gerda du spectacle en ressort «plus forte, décidée à embrasser la souffrance qu’elle endure» lorsqu’elle se lance à la recherche de son ami Kay, emporté et gardé en captivité par la Reine des neiges. La fin du spectacle a aussi été modifiée de manière à susciter chez les spectateurs la question suivante : «que doit-on faire devant la dureté de la vie?» «Au lieu de se refermer comme dans le conte, il y a cette proposition de passer au libre arbitre, ce qui est intéressant chez les enfants», note Mme Vidal.

Avec Le cœur en hiver, M. Lepage et Mme Vidal s’immisçaient pour la première fois dans le monde du théâtre de marionnettes. Une expérience qui, bien que satisfaisante, comporte son lot de défis. «J’avais le gout d’éclipser le manipulateur en le rendant comédien. C’est vraiment du travail de minutie pour arriver à enlever le côté mécanique», affirme la metteuse en scène. La pièce a déjà été présentée à Montréal, à Québec, à Ottawa et à Jonquière.

L’unique représentation de Le cœur en hiver aura lieu le 11 novembre à 14 h au Théâtre du Nouvel-Ontario.

Lu 2294 fois Dernière modification le mercredi, 08 novembre 2017 14:28
Bienvenu Senga

Journaliste

Sudbury

705-673-3377, poste 6210

bienvenu.senga@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login