FacebookTwitter
jeudi, 02 novembre 2017 09:28

Grève collégiale : Appui étudiant

Écrit par 
Grève collégiale : Appui étudiant Photo : Julien Cayouette
Sudbury — Les négociations ont repris le 2 novembre entre les collèges de l’Ontario et le SEFPO, qui représentent les professeurs, instructeurs, conseillers et bibliothécaires. Pour certains étudiants, le temps presse.

Lundi, à l’aube de la troisième semaine de grève des professeurs, instructeurs, conseillers et bibliothécaires des collèges ontariens, Alice Norquay commence à craindre de ne pouvoir faire en janvier le stage dont elle rêve depuis sa première année en Technique d’éducation spécialisée au Collège Boréal. Malgré tout, elle accompagne les professeurs sur les piquets de grève, car elle juge que les demandes des professeurs seraient tout aussi bénéfiques pour les étudiants.

«Ce sont des choses que nous, comme élèves, demandons depuis des années», indique-t-elle, en faisant référence à la demande syndicale pour avoir plus de professeurs et de conseillers à temps plein.

Mme Norquay déplore le trop bas taux de professeurs à temps plein, puisque les professeurs à temps partiel, qui ont souvent un autre emploi, peuvent être difficile à rejoindre et doivent parfois annuler des cours ou s’absenter.

Elle donne l’exemple du programme de Soins infirmiers auxiliaires du Collège Boréal où tous les cours de première année sont donnés par des professeurs à temps partiel. «Ces professeurs-là peuvent plus difficilement se parler. Si un élève a de la difficulté, ils ne peuvent pas s’en parler», s’ils ont des sujets en commun dans leur cours, poursuit-elle, ils ne comparent pas leur matière, ce qui fait que certaines choses sont enseignées en double et que d’autres sont passées sous silence.

«Si les collèges ne veulent pas écouter les professeurs, ils écouteront peut-être les étudiants, puisque c’est nous qui apportons l’argent. Plus on démontrera notre frustration, plus les collèges sentiront de la pression», dit Mme Norquay.

Les autres étudiants avec qui elle est en contact ont surtout hâte que la grève se termine. Pour Mme Norquay, qui voulait poursuivre ses études à l’Université Laurentienne au printemps prochain, le risque de devoir retarder son entrée à l’université d’une session est également bien réel si la grève se prolonge.

Dispute académique

Le président du Collège Boréal, Daniel Giroux, confirme qu’il n’y a pour le moment aucune date prévue pour la reprise des négociations.

Il se dit heureux du calme dans lequel se déroulent les choses devant le collège. «Le mot d’ordre donné aux autres employés est “respect” lorsqu’ils traversent la ligne. Parce que lorsque la grève sera terminée, nous devrons tous continuer à travailler ensemble», souligne-t-il.

Il défend la position des collèges contre la demande des professeurs pour une plus grande liberté académique. M. Giroux souligne que les programmes et les cours ont déjà plusieurs exigences à remplier — du ministère, des employeurs et d’autres institutions dans le cadre des ententes d’articulation — et que les professeurs sont déjà impliqués dans le processus.

Du côté du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO), ont précise que l’ont ne veut pas nécessairement dicter à la lettre ce qui doit être enseigné. «C’est plus sur la livraison, la formation, la façon de tester les étudiants qu’on veut donner notre avis. On se fait dire par les administrateurs de quelle façon qu’on doit faire des évaluations, par exemple, et, parfois, ce n’est pas la meilleure façon de le faire», explique un représentant de la SEFPO pour le Collège Boréal, Alain Therrien.

M. Therrien met lui aussi de l’avant l’embauche de plus d’enseignants à temps plein. «Au niveau provincial, c’est autour de 72 à 74 % des enseignants qui sont à temps partiel. Ces gens-là ne sont pas payés pour leur temps de préparation, de correction ou pour rencontrer les étudiants», souligne M. Therrien, affirmant que plus de professeurs à temps plein fourniraient un enseignement de meilleure qualité. «On entend souvent des plaintes d’étudiants qui ne peuvent pas contacter leur prof sauf les jours où ils enseignent.»

Lu 829 fois Dernière modification le jeudi, 02 novembre 2017 10:05
Julien Cayouette

Directeur de l'information

705-673-3377, poste 6209 ou sans frais : 1-866-926-3997

levoyageur@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Prix de la premier ministre pour Julie Béchard
    Prix de la premier ministre pour Julie Béchard Timmins —La directrice générale du Centre passerelle pour femmes de Timmins, Julie Béchard, sera parmi les récipiendaires du gala des Prix du premier ministre de 2017 à Toronto le 27 novembre. Mme Béchard a été nommée dans la catégorie des services communautaires…
    Ecrit le vendredi, 17 novembre 2017 13:00
  • 12 Franco-Ontariens honorés par le sénat
    12 Franco-Ontariens honorés par le sénat Ontario — La sénatrice franco-ontarienne Lucie Moncion a choisi 12 Franco-Ontariennes et franco-ontarien qui recevront une médaille spéciale soulignant le 150  anniversaire de la première session du Sénat canadien. À l’occasion de cet anniversaire, chaque sénateur et sénatrice devait choisir 12 Canadiens…
    Ecrit le jeudi, 16 novembre 2017 14:32
  • Place des Arts : Francophone jusque dans ses plans
    Place des Arts : Francophone jusque dans ses plans Sudbury — Le consortium Yallowega Bélanger Salach Architecture + Moriyama & Teshima (YBSA+MTA) a été sélectionné par l’équipe de la Place des Arts pour concevoir la version finale des plans de l’édifice qui accueillera les huit organismes membres du Regroupement…
    Ecrit le mardi, 14 novembre 2017 13:22
  • Société St-Vincent-de-Paul : Augmentation de la demande à North Bay
    Société St-Vincent-de-Paul : Augmentation de la demande à North Bay Nord ontarien — La Société de Saint-Vincent-de-Paul de North Bay a constaté au cours de la dernière année une augmentation de sa clientèle de 255 personnes. Avec le cout de vie qui ne cesse de grimper et un revenu qui ne couvre…
    Ecrit le jeudi, 09 novembre 2017 13:46
  • Amérique : #BalanceTonTrump
    Amérique : #BalanceTonTrump Le 8 novembre marque le 1er anniversaire de la présidence invraisemblable de Donald Trump. Quelque 63 % des Américains seraient insatisfaits de son bilan : le chef a raté ses décrets sur l’immigration, ses réformes d’Obamacare et son projet de mur à la…
    Ecrit le jeudi, 09 novembre 2017 13:31
  • La fusion ira de l’avant
    La fusion ira de l’avant Nord-Est de l'Ontario — Les membres de l’Alliance des Caisses populaires de l’Ontario ont voté majoritairement en faveur d’une fusion des 12 institutions financières nord-ontariennes. Mercredi soir, les membres de chacune de ces institutions financières, situées dans plusieurs communautés des Districts…
    Ecrit le mercredi, 08 novembre 2017 21:29
  • Importante visibilité pour le Nord à la Foire royale agricole
    Importante visibilité pour le Nord à la Foire royale agricole Toronto — Une cinquantaine d’entreprises nord-ontariennes participent présentement à la 95e Foire royale d’hiver de l’agriculture à Toronto, l’une des foires agricoles les plus importantes au monde. La nouvelle coordonnatrice du Concours international de labour et exposition rurale qui se déroulera…
    Ecrit le mercredi, 08 novembre 2017 14:28

RokStories

Éditorial de la semaine

Blogueurs Voyageur

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login