FacebookTwitter
mercredi, 22 janvier 2014 11:19

La vérité au sujet des fabulations fiscales des conservateurs

Plusieurs éléments vont à l’encontre des allégations incessantes du gouvernement de Stephen Harper, qui prétend exceller dans l’art de baisser les impôts.

Pour commencer, cela est totalement faux. La première décision fiscale des conservateurs, après être entrés en fonction en 2006, a été d’augmenter l’impôt sur le revenu des particuliers. Plus tard, à l’automne 2006, ce gouvernement a lancé le nouvel impôt douteux sur les fiducies de revenu, éliminant ainsi 25 milliards $ des comptes d’épargne de 2 millions de Canadiennes et Canadiens ordinaires. Plus récemment, M. Harper a alourdi le fardeau fiscal fédéral global lors de ses quatre derniers budgets, taxant tout, des frais de stationnement des hôpitaux aux perruques pour les patients atteints d’un cancer, en passant par les caisses populaires locales et la création d’emplois. Les allégations selon lesquelles les conservateurs diminuent les impôts des familles doivent être analysées scrupuleusement. Par exemple, Jim Flaherty, ministre des Finances, déclare qu’une «famille type de quatre personnes économise plus de 3 100 $ par année en taxes et impôts», mais tout dépend de quel type de «famille» on parle.

Il est possible de donner un exemple qui va dans le sens du modèle conservateur, avec deux parents, deux enfants, un revenu à six chiffres et des dépenses du ménage de plus de 50 000 $ par an (dont plus de 1 000 $ en éducation artistique). Cependant, pour la plupart des familles, c’est-à-dire pour 70 % des familles canadiennes, cela ne correspond tout simplement pas à la réalité.

La vaste majorité des Canadiennes et Canadiens de la classe moyenne n’ont vu aucune amélioration de leurs revenus réels pour l’essentiel des 30 dernières années. Néanmoins, le coût de la vie a augmenté et l’endettement a gonflé. Pour chaque dollar de revenu disponible, la dette des ménages canadiens s’élève à 1,64 $.

Beaucoup se demandent s’ils pourront payer les frais de scolarité de l’éducation postsecondaire de leurs enfants, leur trouver une garderie ou encore offrir des soins de longue durée dignes de ce nom à leurs parents, et ils se disent préoccupés par le fait que leur employeur ne puisse pas leur accorder de régime de pension. Près des trois quarts des Canadiennes et Canadiens pensent que leurs enfants n’auront pas un niveau de vie aussi élevé que le leur.

Et c’est sans compter le nouveau fardeau fiscal fédéral de M. Harper. Il a accusé six déficits d’affilée, ajoutant plus de 165 milliards $ à la dette globale du Canada. Cela se traduit par 5 000 $ de dette conservatrice supplémentaire qui pèse sur chaque homme, femme et enfant de ce pays, soit 20 000 $ pour chaque famille de quatre personnes. Toute prétendue diminution des impôts de M. Harper est payée par de l’argent emprunté.

La complaisance sur les besoins des Canadiennes et Canadiens de la classe moyenne et de tous ceux qui s’efforcent de s’en sortir n’a donc pas lieu d’être.

Ralph Goodale, député de Wascana et chef adjoint du Parti libéral du Canada

Lu 2218 fois
La voix du Nord

info@lavoixdunord.ca

Actualité du Nord

  • Un projet de poterie pour venir en aide aux Africains
    Un projet de poterie pour venir en aide aux Africains North Bay — La Guilde de potiers de North Bay tente de relever le défi de fabriquer plus d’une centaine de bols en seulement quelques mois afin d’appuyer un projet humanitaire sur le continent africain. Une initiative parrainée par le…
    Ecrit le vendredi, 21 septembre 2018 13:36
  • Élections Nipissing Ouest : Économie et bilinguisme
    Élections Nipissing Ouest : Économie et bilinguisme Nipissing Ouest — Les candidats à la mairie et aux postes de conseillers de Nipissing Ouest ont participé à deux débats la semaine dernière afin de présenter les enjeux qu’ils croyaient plus importants et ceux qui seraient leurs priorités si…
    Ecrit le jeudi, 20 septembre 2018 09:24
  • Reconstruire la fierté des francophones de Sault-Ste-Marie
    Reconstruire la fierté des francophones de Sault-Ste-Marie Sault-Ste-Marie — Le Centre francophone de Sault-Ste-Marie (CFSSM) veut remettre l’accent sur la langue française dans cette ville de 75 000 résidents et tenter de rehausser la fierté de s’afficher parmi la communauté franco-ontarienne. L’organisme s’est fixé des objectifs clairs…
    Ecrit le mercredi, 19 septembre 2018 13:08
  • Deux anciens maires s’affrontent à Markstay-Warren
    Deux anciens maires s’affrontent à Markstay-Warren Markstay-Warren — Les électeurs de Markstay-Warren devront choisir entre deux candidats expérimentés le mois prochain pour choisir leur nouveau maire. Le maire sortant, Steve Salonin, veut privilégier la remise à neuf de plusieurs infrastructures routières de sa communauté tandis que…
    Ecrit le jeudi, 13 septembre 2018 16:16
  • Quand la maladie devient le centre d’une vie
    Quand la maladie devient le centre d’une vie Sudbury — Même si l’objectif a été atteint dans la campagne GoFundMe à son nom, Véronique Charbonneau n’en est pas à la fin de son combat contre la douleur chronique. Nous avons eu la chance de la contacter lors d’une…
    Ecrit le mercredi, 12 septembre 2018 13:00
  • Élections municipales à Mattawan et Papineau-Cameron
    Élections municipales à Mattawan et Papineau-Cameron Papineau-Cameron — Le maire du Canton de Papineau-Cameron, Robert Corriveau, tentera de convaincre les électeurs de lui confier un huitième et dernier mandat à la tête de cette communauté à la porte d’entrée du Nord de l’Ontario. Une seule autre…
    Ecrit le jeudi, 06 septembre 2018 18:31
  • Créer son emploi d’été
    Créer son emploi d’été Sudbury — Quatre jeunes francophones ont reçu l’aide du Centre régional des affaires (CRA) de Sudbury afin de démarrer et exploiter une petite entreprise au cours de l’été par l’entremise du programme Entreprise d’été de l’Ontario. Chacun a reçu une…
    Ecrit le jeudi, 06 septembre 2018 15:19

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login