Imprimer cette page
vendredi, 20 octobre 2017 10:57

À la découverte des lieux hantés de North Bay

Écrit par 
Sylvia Antinozzi Sylvia Antinozzi Photo : Éric Boutilier
North Bay — En octobre, le musée Discovery North Bay offre des visites guidées de lieux hantés du centre-ville. Les gens qui sont à la recherche d’une expérience qui donne la chair de poule ou qui veulent tout simplement découvrir le passé de North Bay peuvent se présenter au musée les vendredis.

Depuis la fondation de la ville de North Bay, en 1882, plusieurs histoires au sujet de lieux hantés sont nées, dont l’apparition d’esprits à l’intérieur de l’ancienne gare du Canadien Pacifique ou dans l’ancien Théâtre royal au coin de la rue Main et de l’avenue Algonquin.

Les francophones, amateurs ou sceptiques de phénomènes paranormaux, peuvent découvrir un autre aspect de la ville grâce aux excursions offertes en français, sur réservation, par Sylvia Antinozzi, une bénévole du musée Discovery North Bay.

«On commence [la tournée] dans le musée parce que c’est ici même qu’on a eu plusieurs apparitions. On fait ensuite une belle grande marche qui fait le tour [du centre-ville], sur toute la rue Main et un peu vers la cathédrale. On arrête vis-à-vis un édifice et on parle de l’évènement», explique Mme Antinozzi. «En même temps, on raconte un peu l’histoire de la ville. Les premiers francophones ici sont passés en 1650 avec Étienne Brûlé. Ça fait longtemps qu’il y a une population à North Bay, alors il y a beaucoup à raconter.» Depuis plusieurs années, de nombreux touristes et résidents de la région profitent de ces visites guidées du centre-ville hanté de North Bay pour vivre une expérience de circonstance avant l’arrivée de l’Halloween. Selon Mme Antinozzi, chacune des histoires racontées peut être retracée dans des livres et les publications de l’époque.

«C’est vraiment vrai. Avant de présenter un immeuble qui est hanté, nous faisons des recherches au musée, dans les journaux du temps. Alors, c’est vraiment appuyé si tu es à la recherche de preuves», précise-t-elle.

«Nous avons des gens qui sont intéressés par l’histoire de la ville ou des gens qui s’amusent à se déguiser parce que c’est le temps de l’Halloween. Ils viennent pour faire la fête et pour le loufoque, mais c’est surprenant comment ils peuvent changer d’idée des fois. Nous recevons aussi des gens qui ne croient pas aux fantômes, mais qui viennent pour vivre l’expérience», conclut-elle.

Lu 1791 fois Dernière modification le vendredi, 20 octobre 2017 11:01
Éric Boutilier

Correspondant

North Bay et Nipissing

Sports

eric.boutilier@levoyageur.ca